jordan

  • Vaud: Histoire de Nils Jordan, recrue décédée à Bière le 7.7.2012.

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal 24 Heures a publié aujourd'hui l'histoire effarante et bouleversante de cette recrue de 20 ans, Nils Jordan.

    En 2011, lors du recrutement un electrocardiogramme avait été réalisé. Cet examen montrait un problème cardiaque mais le jeune-homme n'a pas été averti par les médecins et a été déclaré apte au service, sans restrictions.

    Quelques jours après le début de son école de recrue, suite à des exercices fatigants, il est tombé dans le coma, a été transporté au CHUV où il est décédé quelques jours plus tard, le 7 juillet 2012.

    Ensuite la justice militaire a mis un an pour déclarer qu'elle ne pouvait pas traiter cette affaire car les médecins lors du recrutement étaient des employés civils. Pourtant ce cas a certainement déjà dû se produire ... ce qui aurait dû permettre de prendre une décision beaucoup plus rapidement.

    Puis la plainte pénale déposée a été classée par un procureur vaudois le 29 août 2016 sous prétexte qu'il n'existait pas de lien entre les problèmes cardiologiques de Nils Jordan et son décès .... Malheureusement le journaliste M. Philippe Maspoli n'a pas indiqué de quel procureur il s'agissait.

    Les avocats ont déposé des recours et le Tribunal fédéral vient de déclarer qu'il existe tout-de-même un lien (10% de probabilités).

    Nouveau problème: le délai de prescription pour la suspicion d'homicide par négligence était de 7 ans en 2011-2012 (maintenant ce délai est de dix ans car la loi a été modifiée). Les faits liés à cette affaire sont peut-être prescrits ce qui empêchera de réaliser une enquête .... 

    Naturellement je ne suis pas étonnée d'apprendre que la "justice" vaudoise a traîné pour que les faits soient prescrits ce qui protège les médecins (citoyens dominants). D'autres personnes ont été confrontées à la lenteur du pouvoir judiciaire vaudois afin que les faits soient prescrits.

    J'ai déjà expliqué sur ce blog les nombreuses astuces utilisées par le pouvoir judiciaire vaudois pour ne pas appliquer les lois. Voilà un nouvel exemple stupéfiant et bouleversant.

    Avec toutes mes félicitations au père de Nils d'avoir eu le courage de faire paraître un article dans 24 Heures d'aujourd'hui (accès à l'article uniquement sur abonnement ou lire la version papier) et d'avoir créé un site Internet expliquant les détails de ce drame. Voilà le lien de ce site: https://honteavous.ch/

    Avec mes pensées très émues à toute la famille de Nils et à ses amis.

    Merci de diffuser cet article. Merci d'avance pour vos commentaires.

    Cordiales salutations.

    Mise à jour du 21.7.2019: Un article très bouleversant publié ce 21 juillet 2019 dans Le Matin Dimanche nous explique que la justice a admis que les médecins ont fauté lors du recrutement de Nils Jordan en février 2011. Mais depuis février 2018 les faits sont prescrits ! Les parents de Nils crient leur colère dans cet article ... Il est primordial de lire cet article si vous voulez comprendre comment la "justice" de notre pays fonctionne. Pour ne pas condamner les citoyens dominants, une des stratégies consiste à faire traîner les procédures ... jusqu'à la prescription. Ce qui empêche ensuite les parents de Nils d'être considérés comme des victimes judiciaires. Cela a également des répercussions concernant les frais de justice et les honoraires de leurs avocat pendant 7 ans ... Quelle honte !!! Je suis totalement dégoûtée par les méthodes utilisées par la "justice" de notre pays. Que peut-on entreprendre maintenant pour aider les parents de Nils ??? Merci d'avance pour vos suggestions en envoyant un commentaire sur ce blog.