lettre

  • Message reçu de M. Dick Marty: Lettre de protestation à signer.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Voilà le message reçu ce soir de M. Dick Marty, ex-procureur tessinois et ancien Conseiller aux Etats. Le titre de son message: Cette fois ça suffit !

    Il m'écrit:

    C’est incroyable : le lobby des multinationales prévoit une nouvelle manœuvre. Après 19 séances de commission et 2 ans de tactiques pour repousser la discussion au parlement, Ruedi Noser, conseiller aux États et lobbyiste des multinationales, planifie de retarder une nouvelle fois la votation sur l’initiative pour des multinationales responsables.

    Que s’est-il passé ? Le Conseil des États aurait dû décider après-demain s’il y aura oui ou non un contre-projet à l’initiative. Ruedi Noser entend remettre ce débat à une date indéterminée.

    C’est à mots couverts qu’on m’a expliqué ces derniers jours le plan sournois du lobby des multinationales :

    Les conseillers aux États proches des multinationales ne veulent pas se brûler les doigts avec notre initiative avant les élections et ont lâchement décidé de retarder le processus.

    Le lobby des multinationales veut nous affaiblir : en retardant les discussions, ils espèrent voir l’argent de notre campagne fondre comme neige au soleil.

     

    Afin de faire échouer ce projet, la population doit manifester vigoureusement son désaccord : nous voulons transmettre au Conseil des États jeudi matin une lettre de protestation signée par au moins 25'000 personnes ! Notre message : aucune manœuvre politique ne doit se faire sur le dos des victimes du travail des enfants, de la pollution des fleuves et des expulsions forcées !

    C’est pourquoi nous avons besoin de votre signature à la lettre de protestation à l’intention du Conseil des États : www.initiative-multinationales.ch/maintenant-ca-suffit/

    Je vous suis extrêmement reconnaissant de votre soutien à l’initiative pour des multinationales responsables et de votre combat à nos côtés contre les jeux de pouvoir de Glencore et Syngenta.

    Meilleures salutations,

    Dick Marty
    Ancien conseiller aux États et co-président du comité d'initiative

    Initiative multinationales responsables
    Monbijoustrasse 31, Case postale
    3001 Berne

    info@initiative-multinationales.ch
    www.initiative-multinationales.ch

     

    Merci à toutes les personnes qui signeront cette lettre de protestation. Merci d'avance pour vos commentaires. Merci de diffuser ce message à vos amis. Meilleures salutations.

     

  • Lettre ouverte à M. Jean-Daniel Vigny et à ses collègues, experts en Droits de l'Homme.

    Imprimer

    Bonjour,

    Ce 8.12.2016, je prends connaissance du billet de M. Jean-Daniel Vigny publié à la page 2 du journal 24 Heures. Et je suis consternée. Voilà l'article:

    http://www.24heures.ch/signatures/reflexions/Surtout-ne-touchez-pas-a-nos-droits/story/20475356

    M. Vigny connaît très bien le sujet, car il est expert en Droits humains au Département fédéral des affaires extérieures. Département dirigé par M. Didier Burkhalter. Et M. Vigny fait partie de la mission permanente des experts suisses pour l’ONU.

    Suite à mes recherches sur Internet, j'apprends que M. Vigny fait partie des organisations suivantes : http://www.ishr.ch/board  et http://www.fiacat.org/jean-daniel-vigny

    M. Vigny fait également partie des personnes qui donnent des cours à l’Université de Genève sur les Droits de l’homme.

    http://www.unige.ch/formcont/DROITSDELHOMME/organisation.html

     

    Je suis persuadée que les personnes qui travaillent pour défendre les Droits de l'Homme ont de bonnes intentions. Malheureusement, elles ne comprennent pas la véritable situation dramatique ayant lieu et l'article publié dans le journal 24 Heures n'explique pas la réalité aux lecteurs intéressés par les Droits de l'Homme.

     

    M. Vigny écrit que la Suisse est bonne élève concernant les Droits de l’Homme, car la Cour EDH a jugé irrecevable 98% des recours envoyés depuis la Suisse. Comme si 98% des citoyens en Suisse seraient incapables de comprendre qu’ils ont tort et feraient des démarches inutiles ou alors seraient des quérulents n’acceptant pas les sages décisions des juges suisses. 

     

    La réalité est toute autre en Suisse: la justice ne fonctionne pas de façon normale. Les juges ne recherchent pas la vérité, ignorent certains faits fondamentaux, étouffent les conséquences de déclarations faites par écrit, n'appliquent pas les lois, etc, etc. Les juges protègent par tous les moyens les citoyens dominants (financiers, avocats, notaires, assurances, banques, etc. au détriment des citoyens lambda).

    Ce blog contient plusieurs articles concernant les injustices vécues par les citoyens suisses. Le dernier article à ce sujet a été publié hier. Belle coïncidence. 

     

    Il est très important de comprendre que si les juges de première instance faisaient leur travail correctement, cela engendrerait beaucoup moins de recours. Cela concerne la Suisse mais également les autres pays européens. Les 60'000 à 70'000 recours que la Cour Européenne des Droits de l'Homme reçoit chaque année sont dûs aux erreurs judiciaires créées en première instance.

     

    Voilà un exemple. Une des plus graves erreurs judiciaires ayant eu lieu ces dernière années dans le canton de Vaud concerne François Légeret, emprisonné depuis dix ans sans preuves. Le très sérieux journaliste d'investigation Jacques Secretan a étudié cette affaire de façon très détaillée et a publié un livre en mai 2016 que je vous conseille très vivement de lire. "Affaire Légeret: un assassin imaginaire", Editions Mon Village, prix 15 CHF. 

    Un autre problème se pose en Suisse: De nombreuse personnes s'occupent des Droits de l'Homme concernant des pays éloignés, mais qui s'occupe des victimes suisses ? Personne ? Pourquoi ? Voilà pourquoi François Légeret est toujours en prison ...

     

    Plusieurs citoyens estiment que la justice suisse ne fonctionne pas à cause de liens avec les sociétés secrètes (loges maçonniques, clubs de service). Voir l'article publié sur ce blog à ce sujet.

     

    Il est indispensable que M. Vigny et ses collègues travaillant à la défense des Droits de l'Homme en Europe prennent connaissance des vidéos réalisées par Gerhard Ulrich expliquant parfaitement bien la situation. Les citoyens suisses ne sont pas les seules victimes judiciaires. Ces vingt dernières années, M. Ulrich estime le nombre de victimes en Europe, Suisse comprise, à plus d’un million …

    Vidéo en français : https://youtu.be/4FF6bnZwj1g

    Video auf Deutsch: https://www.youtube.com/watch?v=yf7ncU6ZxHA

    Video in English: https://www.youtube.com/watch?v=3bMwUDSQeOA

     

    Merci d'avance pour vos commentaires qui seront publiés au bas de cet article. Merci de diffuser cet article à toutes les personnes intéressées par la défense des Droits de l'Homme. Meilleures salutations. 

  • Trichons ! Lettre de lecteur de M. Marcel Devaud de Penthaz.

    Imprimer

    Bonjour,

    Voilà la lettre de M. Marcel Devaud publiée dans le journal 24 Heures du 24 novembre 2015. Je la publie avec son autorisation:

    Trichons !

    Actuellement, le mot tricherie est très souvent utilisé par les médias et s'entend aussi un peu partout ! Aujourd'hui, dans le monde de l'automobile par exemple, on s'offusque, on est scandalisé, indigné par toutes ces histoires de moteurs truqués ...

    Qu'en est-il d'autres trucages et intrigues sans nom du côté de la finance, des banques, des assurances, de l'immobilier, du commerce, des entreprises pharmaceutiques, de l'économie, de la politique et du sport ?

    La tricherie, devenue dans notre société dite évoluée une nouvelle valeur, il est bon d'en faire bon usage, aux dépens d'une humanité crédule et confiante, que l'on dope à coups de mensonges et de ruses, pour plus de profit. 

    Ignorant, l'enfant qui triche va être réprimandé dans le but de lui inculquer de vraies valeurs, une base nécessaire à sa propre évolution. Il prendra alors conscience que la vie ici-bas comporte certaines règles importantes, du sens moral et de l'intégrité.

    Qu'en est-il dans ce monde d'adultes, de tous ces dirigeants et collaborateurs de sociétés, multinationales, managers, patrons, politiciens, à priori compétents et conscients du poste qu'ils occupent, mais qui sans gêne aucune transgressent sciemment les règles du jeu d'un code de vie universel ?

    L'exemple à ne pas suivre est donné ! Trichons avec le voisin, trichons avec le fisc, la famille, les sentiments, trichons partout finalement. On se sentira moins seul !

    Marcel Devaud, Penthaz.

    Merci d'avance pour vos commentaires concernant ce texte qui décrit magnifiquement l'état d'esprit actuel, vivement encouragé, même par la justice vaudoise, d'après l'expérience que je vis depuis l'été 2007. Meilleures salutations.