maltraitance

  • Genève: Deux enfants matraités par les personnes responsables de leur protection !

    Imprimer

    Bonjour,

    Je suis sidérée par les méthodes encore utilisées en 2019 par les personnes payées pour protéger les enfants dans les cantons romands. 

    Voilà un nouvel exemple scandaleux figurant en première page du journal 20 Minutes de ce 23 octobre: https://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Deux-enfants-places-sans--tre-exposes-a-un-danger-18131945

    Dans cet exemple, ce sont une fois de plus les enfants qui trinquent alors que, justement, ils devraient être protégés par les services de protection des mineurs. Mais la protection fonctionne à l'envers, car le fait de "kidnapper" deux enfants à l'école et de les placer en foyer, alors qu'il n'existait aucun danger pour eux, correspond à un acte extrêmement brutal et traumatisant ! Ensuite, il va falloir des mois ou des années de procédures pour arriver à obtenir la libération de ces deux enfants. Leur traumatisme va durer des mois ou des années. Mais cela ne bouleverse que certains citoyens et citoyennes.

    Cet exemple n'est pas isolé. Ces méthodes sont utilisées dans plusieurs cantons romands. Si les parents n'arrivent pas à s'entendre, il faut donner des ultimatums aux parents, mais ne pas très gravement punir et traumatiser les enfants en les plaçant de force dans un foyer !

    Je me demande aussi pour quelles raisons les politiciens et politiciennes (qui font mille promesses avant d’être élus) n’interviennent pas et acceptent les abus extrêmement graves effectués par ces services dits de protection des mineurs. Genève abrite certaines organisations se targuant de défendre les Droits de l'Homme et pourtant dans ce genre de situation personne n'agit et les fonctionnaires qui utilisent ces méthodes scandaleuses ne sont jamais sanctionnés. Pourquoi ???

    Merci de diffuser cet article à vos amis et aux Députés de votre canton. Peut-être que l'un d'eux aura le courage de vous répondre. Ou d'envoyer un commentaire sur ce blog, au bas de cet article, pour nous expliquer les raisons de ce laxisme incompréhensible.

    Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages (message court, merci). Meilleures salutations.

    PS: Les très graves abus d'autorité pratiqués en Suisse de 1930 à 1981 viennent d'être étudiés par une Commission Indépendante d'Experts. Il faut bien comprendre que ces abus ont continué après 1981, d'où cette pétition qui réclame que les abus ayant eu lieu après 1981 soient également étudiés et cela sans attendre plus de 30 ans, afin de pouvoir sanctionner sérieusement les auteurs de ces abus. Pour signer cette pétition, voici le lien: http://chng.it/TXzcGCJm5D

  • La maltraitance dans les EMS: Un sujet tabou et des abus dramatiques.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Ce 4 février 2019, un reportage réalisé par le journaliste Fabiano Citroni à été publié au Télé-Journal de TSR1. Ce reportage est accablant et je vous conseille très vivement de l'écouter. Il dure quelques minutes. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/un-aide-soignant-a-donne-une-douche-bouillante-a-une-residente--enquete-sur-le-tabou-de-la-maltraitance-en-ems-?id=10193109

    Naturellement ce reportage me fait penser aux 5 années de très mauvais traitements vécus par Mme Rita Rosentiel placée de force dans un EMS à Morges depuis 2014, car cette femme âgée de 95 ans actuellement a dû supporter de vivre avec des personnes beaucoup plus handicapées qu'elle. Elle a perdu sa liberté. Et a été totalement ruinée par son curateur. Puis elle a dû subir 3 années de procédures (pénale et civile) qui se sont terminées par un accord en sa défaveur ! Quant au curateur il n'a pas été condamné ... Si vous voulez en savoir plus, faites une recherche sur Internet avec les mots "Rita Rosenstiel".

    Heureusement M. Gérard Ulrich, dissident vaudois, habite à Morges lui aussi. Il a étudié tout le dossier de Mme Rosenstiel. Et le 23 janvier 2019 a organisé un jury de citoyens qui devait décider si trois magistrats vaudois étaient coupables de corruption on non. 17 personnes ont participé à ce jury en prenant connaissance des faits. Elles ont décidé à l'unanimité que les magistrtas sont coupables. Puis d'autres citoyens, informés par Internet, ont pu voter eux aussi. Un premier jury de citoyens a donc été organisé dans le canton de Vaud pour défendre une personne âgée et juger les actes des magistrats. Les résultats complets de ces votes ne sont pas encore connus.

    Je sais que dans le canton de Vaud d'autres personnes âgées ont été très gravement maltraitées par du personnel soignant. Et en général les plaintes pénales déposées par les victimes ont été classées. Parfois même, la personne ayant dénoncé des actes très graves a été condamnée pour diffamation et les auteurs de ces actes n'ont pas été inquiétés. Pourtant les preuves existent !

    Merci au journaliste M. Fabiano Citroni d'avoir permis à cette fille de s'exprimer au sujet des brûlures subies par sa mère. J'espère que d'autres personnes auront le courage de dénoncer les abus qui ont lieu. Naturellement, beaucoup de personnes se taisent de peur des représailles ... 

    Si certains magistrats et curateurs/curatrices continuent à ne pas vouloir faire leur travail correctement, avec respect de la personne âgée et de ses droits humains, sans être sanctionnés alors il faudra généraliser les jurys de citoyens. 

    Merci d'avance pour vos commentaires ou pour vos témoignages (merci d'envoyer un texte très succinct) qui seront publiés au bas de cet article.

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Meilleures salutations.

    MISE A JOUR DU 7 AOUT 2019: Deux personnes habitant à Morges, près de l'EMS de Mme Rosenstiel, se sont particulièrement bien occupées de Mme Rosenstiel. Mais Mme Rosensteil vient d'être pacée sous curatelle de portée générale. Elle ne peut donc plus rien signer elle-même. Et sa curatrice a déposé une plainte civile demandant l'éloignement de ces deux personnes qui dérangent ... car elles voient ce qu'il se passe. L'audience au Tribunal de Nyon aura lieu le 13 août 2019 à 9h. Merci d'avance de venir soutenir ces deux personnes. Heureusement, la juge a refusé cette demande d'éloignement des deux amis de Mme Rosenstiel ...

    L'émission Mise au Point du 4 août 2019 a à nouveau traité le cas des personnes placées en EMS contre leur gré. Je vous conseille de consacrer un peu de votre temps à regarder ce reportage consternant. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/places-a-lems-contre-leur-gre?id=10610707

     

    MISE A JOUR DU 4.11.2019: Voilà la bonne nouvelle reçue de M. Gérard Ulrich:

    Le 06.10.19, Rita ROSENSTIEL a été rapatriée par une entreprise audacieuse surprise dans son canton d’origine, Zurich, contrecarrant les intentions des autorités vaudoises de la retenir dans leurs griffes. Elle est à l’abri.

    Cette précipitation a fortement secoué cette aînée pétillante. Maintenant, elle se rend pleinement compte d’avoir été sauvée du complot des magistrats vaudois. Après 3 semaines d’adaptation, il est sûr et certain que l’action a été couronnée de succès.

    Sa nouvelle adresse: Rita ROSENSTIEL, chambre 314, Hugo MENDEL-Heim, Billeterstrasse 10, 8044 Zürich, Tél. 044 266 26 36

    Téléphonez lui elle sera ravie.