opération

  • Emission Temps Présent sur l'affaire d'espionnage Crypto.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Un collectif international de journalistes vient de révéler que l'entreprise Crypto AG, basée à Zoug en Suisse, a vendu pendant des lustres des systèmes de cryptage truqués permettant à la CIA et aux services secrets allemands d'espionner environ 130 Etats !

    Pour comprendre cette affaire, voilà le lien de l'émission Temps Présent du 13.2.2020:

    https://pages.rts.ch/emissions/temps-present/10977257-temps-present.html

    Il semblerait qu'un employé de Crypto, Hans Buehler, ayant été licencié après avoir passé plusieurs mois en prison en Iran en 1992, ait alerté les autorités fédérales et la police fédérale, mais ensuite qu'aucune enquête sérieuse n'ait eu lieu ... Il semble que personne au niveau fédéral n'avait envie de révéler cette affaire ... d'Etat.

    A propos de cette affaire, le journal Le Temps a publié ce 13.2.2020 une interview de Dick Marty. Il dit, je cite: "Cette affaire crée un gros dégat d'image pour la crédibilité et la fiabilité de la Suisse".

    Il dit aussi: "Les lanceurs d'alerte jouent un rôle fondamental dans une démocratie et il est regrettable qu'ils ne soient pas mieux protégés, en Suisse comme ailleurs".

    J'espère que toute la lumière sera faite concernant cette affaire. Merci très vivement aux journalistes ayant travaillé sur cette opération "Rubicon" d'avoir révélé cette affaire inimaginable, d'une immense gravité, très révélatrice de l'opacité régnant en Suisse. 

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 14.2.2020: Apprenant que des journalistes d'investigation enquêtaient sur les actes de Crypto AG, le journal 24 Heures nous dit que le Département fédéral de la défense a tout-à-coup averti le Conseil fédéral dès le 5 novembre 2019 des actes de trahison réalisés par Crypto. Magnifique coïncidence ! Voilà l'article:

    https://www.24heures.ch/suisse/affaire-crypto-debut-enquete-berne/story/25164365

    Ensuite l'affaire est encore restée secrète pendant 3 mois ! Quel que soit le type d'enquête choisi, je ne pense pas que la vérité sera révélée.

    Mise à jour du 15.2.2020: Un article de 24 Heures nous apprend que le Conseiller fédéral Kaspar Villiger était probablement au courant des activités malveillantes de Crypto AG. Mais M. Villiger nie cela. Il déclare aussi n'avoir pas su que Crypto appartenait à la CIA et aux services de renseignements allemands. Affaire à suivre.

    Mise à jour du 16.2.2020: Le Matin Dimanche publie un article de 2 pages sur cette affaire Crypto. Kaspar Villiger n'était, semble-t-il, pas le seul à connaître les activités de Crypto AG. D'autres politiciens PLR sont mentionnés dans cet article. J'espère qu'une enquête très sérieuse aura lieu avant que les documents fondamentaux ne disparaissent des archives ...

  • Alerte: Opérations inutiles ? Qu'en pensez-vous ?

    Imprimer

    Bonjour,

    Etant une femme je suis peut-être plus sensible à cette affaire. En effet, vers 40 ans, un radiologue à Lausanne (Suisse) m’avait dit de faire un examen radiologique de mes ovaires tous les trois mois. Quand j’avais expliqué cela à mon gynécologue, il avait éclaté de rire, car mon cas était parfaitement normal. D’ailleurs, le temps m’a montré que ce radiologue avait tort, car je n’ai jamais été malade et n'ai aucuns problèmes gynécologiques 24 ans plus tard. Les examens proposés, jamais réalisés, avaient donc uniquement un but financier ....

    Raison pour laquelle les faits relatés dans cet article me scandalisent et m’interrogent. Voilà l’histoire: http://www.lematin.ch/suisse/reclame-justice-erreur-diagnostic/story/25067500

     

    Je lis en particulier ceci : « L'avocat a rappelé que la victime a passé une IRM, une histologie, une radiographie et une échographie et que tous ces examens n'ont rien donné. Elle a ensuite subi une tumorectomie qui n'a pas signalé de cancer non plus, pour finalement devoir suivre une chimiothérapie, alors qu'elle n'était même pas malade ».

    Je n’arrive pas à comprendre ceci : Comment se fait-il que tous les médecins ayant réalisé ces examens et reçu des résultats négatifs n’aient pas été capables de stopper le processus ?

    J’en arrive à me demander si d’autres femmes en bonne santé ont aussi subi ce type de traitement sans s’en apercevoir. Et si certaines opérations sont réalisées uniquement dans un but financier et expérimental. Ce qui pourrait aussi arriver à des hommes pour d'autres genres d'opérations. 

    Je me permets de lancer l’alerte, car cette affaire est vraiment grave.

    D'autre part, je ne comprends pas non plus pour quelles raisons la justice genevoise n'a pas convoqué les autres médecins. Seule la radiologue se retrouve sur le banc des prévenus. La justice est-elle intriguée par le fait que de nombreux médecins n'aient pas réagi suite à ces résultats négatifs? Il ne semble pas. Vraiment étrange.

    Avec toutes mes félicitations à cette femme qui a eu le courage et l'énergie de dénoncer cette affaire, après avoir subi des traitements si lourds. Et qui subit encore des procédures judiciaires incompréhensibles.

    Qu’en pensez-vous ? Merci d’avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.