pétition

  • Suisse: Les millions disparaissent mais jamais aucunes condamnations pénales !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Cet article ne concerne pas les escroqueries financières internationales, mais les affaires financières simples à comprendre réalisées en Suisse ou à proximité.

    La presse nous annonce régulièrement que des millions ont disparu et qu'une enquête a été ouverte. Ensuite le scénario est toujours identique: l'enquête pénale se termine sans aucune condamnation. Et les millions envolés ne sont jamais récupérés. Pourtant, très souvent, ils ont bien dû profiter à quelqu'un !

    Les exemples sont nombreux. Par exemple l'affaire Beaulieu à Lausanne ou l'affaire CarPostal (65 millions de francs suisses envolés d'après l'article du Matin-Dimanche de ce 6 octobre 2019). Voir ce lien:

    https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/La-lourde-facture-de-CarPostal-France-27220477

    Naturellement les personnes responsables de contrôler les comptes n'ayant pas lancé l'alerte ne sont jamais inquiétées non plus.

    Voilà un autre fait très étrange: En Suisse, place financière, tout-à-coup plus personne ne comprend les affaires financières même très simples. Ni les fonctionnaires. Ni les magistrats du pouvoir judiciaire. Ni la majorité des politiciens. Manifestement tout est entrepris pour protéger certains citoyens intouchables.

    Etant donné l'immense laxisme lié à ces affaires financières, il est temps que des jurys de citoyens étudient très sérieusement le travail réalisé par les fonctionnaires et par les magistrats afin de comprendre les raisons de ce laxisme. Est-ce du copinage ? Est-ce de la corruption ? Est-ce l'existence d'un système judiciaire à plusieurs vitesses ? Est-ce un problème lié à la franc-maçonnerie ?

    A ce propos, merci de signer et de diffuser cette pétition qui devient chaque jour plus urgente.

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Etant donné que les affaires financières simples ne sont pas traitées correctement alors comment ces mêmes fonctionnaires et magistrats pourraient-ils traiter des affaires plus complexes ?

    Merci de diffuser ce message à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Suisse: Les graves abus d'autorité continuent ...

    Imprimer

    Bonjour,

    Le 2 septembre 2019, la Commision Indépendante d'Experts, ayant étudié les très graves abus subis en Suisse par 60000 victimes avant 1982, a remis son rapport final à Mme Karin Keller-Sutter. Pour plus d'information, voilà le lien:

    https://www.uek-administrative-versorgungen.ch/rencontres-projets/journee-de-cloture

    Très curieuse coïncidence. Le 3 septembre 2019 plusieurs articles ont paru dans la presse car le canton d'Argovie a décidé de placer de force les pauvres en EMS. Et il paraît que c'est légal. Heureusement, cette décision argovienne a suscité un tollé. Mais j'ignore si cela suffira pour que les Autorités reviennent sur leur décision. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.24heures.ch/news/news/placer-pauvres-ems-tolle/story/15865558

    Cette décision argovienne montre que les très graves abus d'autorité n'ont pas cessé à fin 1981. Ils continuent et cela dans tous les cantons suisses. Il devient urgent que la Commission Indépendante d'Experts étudie les abus ayant eu lieu de 1982 à ce jour afin que les victimes soient aussi reconnues et dédommagées. A ce propos, je vous remercie de signer et de diffuser cette pétition:

    http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Les Droits de l'Homme et les articles de la Constitution fédérale sont systématiquement bafoués et les victimes sont prises dans un piège car elles n'ont pas les moyens de se défendre. Autre problème très grave: Les personnes qui prennent ces décisions abusives ne sont jamais sanctionnées et refusent de corriger leurs erreurs. D'où une autre pétition à signer et à diffuser. Merci.

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Merci de diffuser cet article à vos amis et merci d'avance pour vos commentaires qui seront publiés au bas de cet article. Meilleures salutations.

  • Suisse: Plus de 60'000 innocents internés de 1930 à 1981.

    Imprimer

    Bonjour,

    Dès 2010, les internements administratifs totalement arbitraires ayant eu lieu en Suisse de 1930 à 1981 ont été révélés au public, qui ignorait ces pratiques. Ces internements abusifs s'abattaient sur les personnes marginales, alcooliques, homosexuelles, sur les filles-mères, etc. De nombreux enfants ont aussi été placés. 

    En 2014, le Conseil fédéral a créé une commission indépendante d'experts (CIE) chargée d'étudier les archives de 1930 à 1981 liées à ces internements abusifs et les témoignages des survivants. Cette commission a terminé son travail et a publié un premier livre en mars 2019. Elle va publier les volumes 2 à 6 dès mai 2019. Puis elle publiera ses recommandations en septembre 2019. 

    Pourquoi le travail de cette commission se termine-t-il en 1981? Car la Suisse a signé la convention européenne des droits de l'homme en 1974. Sous la pression d'organisations internationales ... la Suisse a dû modifier les règles des internements administratifs et créer des bases légales.

    La commission a créé un site Internet qui fournit des informations très importantes concernant son travail et ces internements administratifs. Voilà le lien:

    https://www.uek-administrative-versorgungen.ch/page-daccueil

    Dans ce cadre, une soirée a été organisée à la cinémathèque de Lausanne le 23 mai 2019 avec la projection du film d'Alain Tanner et de Guy Ackermann "Les administratifs et l'article 42" suivie d'un débat en présence d'experts de la CIE et du public. Plusieurs victimes de ces internements abusifs se sont exprimées. Leurs témoignages sont bouleversants.

    Un Monsieur très courageux a très vivement fustigé les autorités, les politiciens et les médecins psychiatres du canton de Vaud. Ce débat a été filmé et j'espère qu'il sera publié sur le site Internet de la CIE.

    Et après 1981 que s'est-il passé en Suisse ?

    Les bases légales existaient mais cela n'a pas empêché les abus. 

    En Suisse, et en particulier dans le canton de Vaud, les lois sont très souvent appliquées de manière totalement arbitraire. D'où les très nombreux placements forcés (PLAFA) abusifs ayant eu lieu. Soit en EMS pour les personnes âgées, soit en institution pour les enfants et pour les jeunes ou encore en hôpital psychiatrique pour les adultes. Ces dernières années, ces placements forcés ont augmenté. A ce propos, voilà un article de 2017:

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/medecins-multiplient-placements-forces/story/10813128

    J'espère vivement qu'une commission indépendante d'experts étudiera ensuite les placements forcés abusifs de la période 1982 à 2018. Il est anormal de chaque fois attendre cinquante ans pour étudier les faits !

    Merci de diffuser cet article à vos amis, en Suisse et à l'étranger.

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.

    Mise à jour du 29 juin 2019: Je viens de créer une pétition destinée aux sept Conseillers fédéraux réclamant que les abus subis par les victimes de 1982 à 2019 soient étudiés dans les meilleurs délais, sans attendre cinquante ans ...

    Pour en savoir plus et pour signer, c'est ici:

    http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Merci de diffuser le lien de cette pétition à vos amis.

    Meilleures salutations.