philippe

  • Lettre de lecteur: Image de la Suisse et réalité !

    Imprimer

    Bonjour,

    Ce sujet me tient à coeur car je suis offusquée depuis de nombreuses années par l'image que la Suisse essaie de donner d'elle, à l'intérieur et à l'extérieur, et ses actes totalement contradictoires.

    A ce sujet, voilà la lettre de lecteur publiée sur le site de La Liberté:

    https://www.laliberte.ch/news/l-image-de-la-suisse-et-la-realite-552784

    Voilà un autre exempe qui m'a choqué. Quand Philip Morris annonce une réduction de ses effectifs, alors que tout le monde sait depuis des années que la cigarette tue, eh bien le Conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba se dit vraiment désolé par la nouvelle. Je comprends bien que les pertes d'emploi soient graves mais perdre sa santé et souvent la vie à cause des cigarettes l'est bien plus. Et cela touche plus de personnes depuis des années que le nombre d'emplois perdus. Sans compter les effets sur les primes maladie ... Voilà l'article:

    https://www.lematin.ch/economie/philip-morris-supprimer-265-postes/story/16475785

    Il serait temps que les politiciens en Suisse, à tous les niveaux, se préoccupent plus de la vie des citoyens que des questions économiques. Même si ces politiciens sont de droite et soutiennent le système économique libéral. Il y a tout-de-même des limites ...

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Tennis au Credit Suisse: les militants sont acquittés. Miracle ! Bravo !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Ces militants ont eu une idée géniale en 2018: organiser une partie de tennis dans les locaux du Credit Suisse (CS) pour alerter Roger Federer, qui fait de la publicité pour CS, alerter les dirigeants du CS et la population. Car CS investit énormément d'argent dans les énergies fossiles très polluantes.

    En mai 2019, nous avons appris que les militants ayant agi à Lausanne étaient condamnés. Voilà l'article:

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/21-600-francs-damende-partie-tennis-sauvage/story/12532893

    Ces militants ont ensuite été soutenus par M. Jacques Dubochet, prix Nobel habitant dans la région, et par d'autres professeurs et experts travaillant dans la région. Premier miracle, car ces jeunes n'y ont probablement pas pensé quand ils ont organisé leur partie de tennis en 2018.

    Second miracle: des avocats ont accepté de défendre ces militants gratuitement. Ce qui est très important car les honoraires habituels des avocats sont exorbitants dans le canton de Vaud. Alors que l'accès à la justice est un droit et un service public ... Ces jeunes n'auraient très certainement pas pu payer de tels frais. Tant mieux pour eux. En espérant tout-de-même que ce problème très grave d'accès à la justice soit ensuite traité de façon sérieuse et que des changements profonds aient lieu. En début d'année, on a le droit de rêver ...

    Ces derniers jours, Roger Federer a réagi et déclaré qu'il allait discuter de ce problème de pollution avec ses sponsors. Ses déclarations ont fait le tour de la planète ... Cela a donné une publicité extraordinaire aux actes très intelligents effectués par ces militants. Mais aussi au procès qui avait lieu ces jours.

    Aujourd'hui, ces jeunes ont été acquittés par le juge Philippe Colelough, qui pourtant, d'habitude, n'applique pas les lois. Là, c'est vraiment un 3e miracle extraordinaire. Sous la pression médiatique, le juge Colelough a été obligé d'appliquer l'article 17 du Code pénal suisse "Etat de nécessité licite". Voilà un article à ce sujet:

    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/xxx-xxx-27798302

    L'Année 2020 commence vraiment de façon inespérée: le juge Colelough applique les lois ! Pourvu que ça dure ...

    Merci de diffuser cet article à vos amis et aux personnes qui ont subi, ces dix dernières années, les jugements totalement arbitraires et scandaleux du juge Colelough. Suite à une procédure qui a duré environ 3 ans, je détiens les preuves écrites de la façon de travailler du juge pénal Philippe Colelough. D'autres personnes en ont aussi fait l'expérience.

    Je me demande maintenant si les jeunes d'Extinction Rebellion seront aussi acquittés suite à leurs actes commis sur le territoire du canton de Vaud.

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.

    Mise à jour du 14.1.2020: Ce jour des militants défendant le climat ont manifesté dans les locaux d'UBS à Lausanne. Quant au procureur général du canton de Vaud, M. Eric Cottier, il a fait appel suite à la décision du juge Colelough. La balle (de tennis), qui représente la planète, est donc refilée aux juges cantonaux vaudois. Affaire à suivre.

    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Les-militants-pro-climat-visent-une-nouvelle-banque-23199921

    Mise à jour du 20 janvier 2020: En visualisant le reportage de la TSR je constate que l'avocate Me Irène Wettstein fait une déclaration importante suite au jugement du juge Colelough lié à l'état de nécessité: "C'est en fait admettre qu'on peut agir en enfreignant la loi pour défendre un droit supérieur. Il y a un respect de leur droit fondamental de vivre qui prévaut".

    Cette déclaration de Mme Wettstein fait référence aux droits fondamentaux des citoyens figurant dans les Constitutions vaudoise et fédérale. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/12-activistes-pro-climat-acquittes--ils-avaient-occupe-des-locaux-du-credit-suisse-a-lausanne-pour-une-partie-de-tennis?id=11010653

    Cette réflexion de Mme Wettstein est très importante car en général le droit supérieur mentionné dans les Constitutions est totalement ignoré.

     

  • Vaud, République bananière: l'exemple de Swiss Space Systems (S3).

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal 24 Heures a décidé de publier une série d'articles concernant la débâcle de la société S3. Voilà les 2 premiers articles. Ils sont payants mais si vous vous intéressez aux méthodes régulièrement utilisées par les personnalités du canton de Vaud, je vous conseille soit d'acheter le journal de ce jour et des jours suivants, soit de vous abonner ce qui vous permettra de lire ces deux articles.

    Ce premier article général explique la perte de 32 millions de francs suisses.

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/debcle-collective-s3-coute-32-millions/story/21827174

    Ce premier article cite un ancien employé de S3 qui déclare ceci: "Si j'avais les moyens, j'attaquerai en justice le Canton et toutes les institutions qui ont fait preuve de souplesse envers Swiss Space Systems". J'espère que cet ancien employé trouvera le soutien nécessaire pour pouvoir effectuer ses démarches.

    Ce second article explique comment M. Philippe Petitpierre a soutenu la société S3 en tirant les ficelles. Un simple coup de fil à la bonne personne et l'application de la loi X était simplement reportée ... Ces privilèges sont totalement consternants, mais cela ne choque pas les habitués de ce système. 

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/j-deni-realite-rapport-s3/story/27495533

     

    L'éditorial de ce jour est disponible sans abonnement. Le Rédacteur en chef  explique que M. Pascal Jaussi n'est pas le seul responsable dans cette affaire. Voilà le lien: 

    https://www.24heures.ch/signatures/editorial/s3-mort-autopsie-crash-vaudois/story/23584776

     

    Le système des coups de fil étant très efficace dans le canton de Vaud, il faudra voir maintenant qui va réussir à se faire blanchir ... Ce copinage et la protection des citoyens dominants est une honte.

    Depuis 2007, je dénonce une escroquerie financière que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses (canton de Vaud). En août 2018 la vérité n'a toujours pas été recherchée pourtant de très nombreuses décisions totalement ARBITRAIRES ont été prises. Et qui a été condamnée sur le plan pénal: Eh bien c'est moi, car j'ai eu le courage de dénoncer cette affaire !!! Si vous désirez recevoir le résumé de l'affaire financière que je dénonce, merci de m'envoyer un message email à mh@herzoginfo.ch et je vous enverrai un résumé avec quelques pièces pour preuves.

    Dans ces affaires financières, les intérêts de l'Etat ne sont pas défendus de façon sérieuse. Raison pour laquelle, suite à la faillite de S3, l'Etat de Vaud va perdre 4 millions de francs suisses mis à la charge des contribuables.

    Merci d'avance pour vos commenaires. Meilleures salutations.