20/07/2018

Office des poursuites de Genève: La lanceuse d'alerte est licenciée !

Bonjour,

Les dysfonctionnements à l'office des poursuites de Genève existent depuis longtemps. A ce sujet, un article a déjà été publié sur ce blog le 7 mai 2017.

Une femme, cadre supérieure, contrôleuse interne du Département des finances depuis plus de dix ans, a lancé l'alerte concernant les problèmes découverts à l'Office des poursuites de Genève Que s'est-il passé ensuite ? Elle a été licenciée en juin 2018 ! Vraiment scandaleux.

Voilà l'article: https://lecourrier.ch/2018/07/18/lanceuse-dalerte-elle-es...

Cela est d'autant plus scandaleux que l'Etat de Genève a prétendu en automne 2017 avoir mis en place une plateforme permettant aux lanceurs d'alerte de dénoncer des dysfonctionnements ! L'Etat de Genève estimait être pionnier dans ce domaine. Voir l'article publié sur ce blog le 18.11.2017.

Cela montre une nouvelle fois que certains fonctionnaires sont intouchables et que la personne ayant eu le courage de dénoncer les faits est victime de son comportement. Cela va naturellement inciter les lanceurs d'alerte à se taire !

Il faut savoir que les problèmes liés à l'Office des poursuites existent aussi dans le canton de Vaud. Et, effectivement, il est impossible de s'en plaindre. La justice et les Autorités ferment les yeux. Personne ne dénonce les très graves dysfonctionnements ayant lieu. Et si vous déposez une plainte pénale pour abus d'autorité et autres infractions pénales, qui devraient être poursuivies d'office, votre plainte sera simplement classée !

Si une personne ou un journaliste désire recevoir des informations à ce sujet, je peux fournir des informations, avec preuves écrites, car je subis les décisions invraisemblables de l'Office des poursuites de ma région depuis 2013. Il s'agit clairement d'abus d'autorité, de non application de la loi sur les poursuites, de harcèlement psychologique et d'atteinte à mon patrimoine.

Merci d'avance aux personnes qui m'enverront un témoignage très succinct des problèmes rencontrés avec les Offices de poursuites. Il suffit pour cela de m'envoyer un commentaire en respectant la Charte de la TDG et je le publierai. Merci d'indiquer dans quel canton les faits ont eu lieu et en quelle année.

Meilleures salutations.

 

07/05/2017

Effarants dysfonctionnements à l'Office des poursuites de Genève.

Bonjour,

Le journal Le Courrier a publié un article très inquiétant que tous les citoyens genevois doivent lire:

https://www.lecourrier.ch/148838/graves_dysfonctionnement...

 

Ayant été informaticienne dès 1973, à mon compte dès 1984 dans le canton de Vaud, je pensais que ce genre de situations, assez courantes dans les années 1980 à 1990, n'existaient plus ! Pour corriger la situation décrite par cet article cela va prendre des mois, voire des années.

 

Naturellement, les citoyennes et citoyens concernés ne seront jamais dédommagés des soucis très graves engendrés par ces dysfonctionnements, inadmissibles dans un pays développé et dans un Etat de droit. Il faut comprendre que pour arriver à obtenir gain de cause contre ces fonctionnaires cela demande une énergie énorme et un temps considérable.

 

Cette affaire m'offusque particulièrement, car je suis aussi en litige avec l'Office des poursuites du District de Lavaux-Oron (canton de Vaud) depuis l'été 2013. Les explications écrites que je fournis, avec pièces pour preuves, sont simples à comprendre, mais ignorées ... Pourquoi ? Le comportement du préposé est incompréhensible et ses explications aussi. Les lois ne sont pas appliquées, etc, etc. Il est très important de se défendre de ces abus d'autorité. 

 

Merci à la journaliste du Courrier, Mme Christine Pasteur, pour cet article très important. Merci aussi aux Députés genevois ayant réalisé ces investigations primordiales.

 

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.