professeur

  • Licenciement d'un professeur à Lausanne: L'Etat lui offre 207'000.- CHF pour son silence !

    Imprimer

    Bonsoir,

    L'histoire liée au licenciement d'un professeur de gymnase à fin juillet 2019, après 30 ans de travail dans l'enseignement, a été publiée dans plusieurs journaux et a suscité beaucoup de réactions. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Le-prof-aux-propos-litigieux-finalement-vire-24261580

    Le Matin-Dimanche de ce 6 octobre 2019 nous apprend un fait nouveau: En juillet 2019 L'Etat de Vaud a offert à cet enseignant un montant de 207'000.- CHF pour acheter son silence. Il s'agissait, d'après cet article, d'un accord confidentiel signé par M. Lionel Eperon, directeur général de l'enseignement postobligatoire et proposé à cet enseignant par le département de Mme Cesla Amarelle. Mais heureusement ce professeur n'est pas tombé dans ce piège et a refusé de signer cet accord confidentiel.

    Je suis sidérée qu'en 2019, afin de ne pas appliquer les lois et pour éviter une procédure au tribunal de prud'hommes, de tels procédés basés sur le fric soient utilisés, avec en plus toute l'opacité d'un accord confidentiel.On se croirait vraiment dans une République bananière. J'imaginais qu'il existait plus d'éthique dans un tel Département ...

    Félicitations Monsieur de poursuivre votre combat afin que vous soyez entendu par un tribunal et que, peut-être, les lois soient appliquées. J'espère que de nombreuses personnes se mobiliseront pour vous soutenir lors cette procédure.

    Aux internautes: Merci de diffuser cet article à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.