responsables

  • Message reçu de M. Dick Marty: Lettre de protestation à signer.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Voilà le message reçu ce soir de M. Dick Marty, ex-procureur tessinois et ancien Conseiller aux Etats. Le titre de son message: Cette fois ça suffit !

    Il m'écrit:

    C’est incroyable : le lobby des multinationales prévoit une nouvelle manœuvre. Après 19 séances de commission et 2 ans de tactiques pour repousser la discussion au parlement, Ruedi Noser, conseiller aux États et lobbyiste des multinationales, planifie de retarder une nouvelle fois la votation sur l’initiative pour des multinationales responsables.

    Que s’est-il passé ? Le Conseil des États aurait dû décider après-demain s’il y aura oui ou non un contre-projet à l’initiative. Ruedi Noser entend remettre ce débat à une date indéterminée.

    C’est à mots couverts qu’on m’a expliqué ces derniers jours le plan sournois du lobby des multinationales :

    Les conseillers aux États proches des multinationales ne veulent pas se brûler les doigts avec notre initiative avant les élections et ont lâchement décidé de retarder le processus.

    Le lobby des multinationales veut nous affaiblir : en retardant les discussions, ils espèrent voir l’argent de notre campagne fondre comme neige au soleil.

     

    Afin de faire échouer ce projet, la population doit manifester vigoureusement son désaccord : nous voulons transmettre au Conseil des États jeudi matin une lettre de protestation signée par au moins 25'000 personnes ! Notre message : aucune manœuvre politique ne doit se faire sur le dos des victimes du travail des enfants, de la pollution des fleuves et des expulsions forcées !

    C’est pourquoi nous avons besoin de votre signature à la lettre de protestation à l’intention du Conseil des États : www.initiative-multinationales.ch/maintenant-ca-suffit/

    Je vous suis extrêmement reconnaissant de votre soutien à l’initiative pour des multinationales responsables et de votre combat à nos côtés contre les jeux de pouvoir de Glencore et Syngenta.

    Meilleures salutations,

    Dick Marty
    Ancien conseiller aux États et co-président du comité d'initiative

    Initiative multinationales responsables
    Monbijoustrasse 31, Case postale
    3001 Berne

    info@initiative-multinationales.ch
    www.initiative-multinationales.ch

     

    Merci à toutes les personnes qui signeront cette lettre de protestation. Merci d'avance pour vos commentaires. Merci de diffuser ce message à vos amis. Meilleures salutations.

     

  • Climat, environnement, droits humains: Où sont les responsables ?

    Imprimer

    Bonjour,

    Amnesty International et de très nombreuses autres ONG, basées en Suisse, ne se sont préoccupées pendant des années que de nous alerter concernant des dysfonctionnements très graves ayant lieu à des milliers de km de la Suisse. Ce qui laissait supposer que tout allait beaucoup mieux chez nous concernant les Droits humains. Mais cela est faux. Les abus d’autorité et les décisions arbitraires sont très nombreuses depuis des lustres dans les cantons romands, mais simplement personne n’en parle.

    Et tout-à-coup le 10.9.2019 Mme Manon Schick, présidente d'Amnesty Suisse, publie un article dans 24 Heures sous la rubrique L’Invité en déclarant, qu’à cause du climat, les Droits humains seraient en danger, même dans notre pays ! Son article me semble aussi être clairement un appel aux jeunes afin qu’ils deviennent membres d’Amnesty ! Voilà l’article :

    https://www.24heures.ch/signatures/reflexions/droits-humains-justice-climatique-pair/story/19644243

    Heureusement les jeunes sont déjà organisés et se débrouillent très bien seuls. 1ère bonne nouvelle. En effet, ces derniers mois de très nombreuses manifestations ont eu lieu afin d’alerter les autorités concernant le climat, l’environnement, la 5G, etc. Grâce aux réseaux sociaux ils arrivent même à coordonner leurs manifestations pour qu'elles aient lieu simultanément dans de nombreux pays.

    Seconde bonne nouvelle: les manifestants ne demandent pas à des gens habitant à l’autre bout de la planète d’agir, mais au gouvernement de leur pays ! Félicitations.

    Exemple: Les membres non violents d’Extinction Rebellion (XR), manifestant à Lausanne hier, demandent au Conseil fédéral d’agir ! Les jeunes suisses comprennent que les dysfonctionnements sont le résultat du laxisme inouï des politiciens et des autorités ayant eu lieu ici en Suisse pendant des années. A ce sujet, voilà un article:

    https://www.letemps.ch/suisse/mouvement-extinction-rebellion-bloque-pont-bessieres-lausanne

    La prochaine manifestation de XR est prévue à Lausanne le 27 septembre 2019.

    Pour l’instant les jeunes en Suisse se préoccupent du climat et de l’environnement. Mais j’espère qu’ils comprendront bientôt que les très graves dysfonctionnements ont aussi lieu dans d’autres domaines et que de nombreux citoyens subissent déjà de graves atteintes à leurs Droits humains ici en Suisse, depuis des années.

    D’où cette pétition créée fin juin 2019 que je vous remercie de signer et de diffuser : http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Merci de diffuser cet article à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Initiative pour des multinationales responsables.

    Imprimer

    Bonjour,

    Si vous voulez en savoir plus concernant cette initiative "Pour des multinationales responsables", voilà le site:

    https://initiative-multinationales.ch/contexte/

    Sachez que le Conseil des Etats vient de rejeter par 22 voix contre 20 le contre-projet à l’initiative pour des multinationales responsables. Le peuple suisse votera donc au sujet de cette initiative.

    Voici le message reçu le 13 mars 2019 de Mme Marine Vasina, coordinatrice romande de la campagne "pour des multinationales responsables".

    Bonjour Michèle

    Comme je vous l’avais écrit hier, le lobby des multinationales s’est imposé au Palais fédéral hier. Le parlement a refusé de mettre en place des règles minimales contre notamment le travail des enfants et les déplacements forcés par des multinationales telles que Glencore. 

    Au milieu de plusieurs réactions médiatiques, un correspondant parlementaire considère ce matin que le Conseil des É­tats a cédé face au lobby des multinationales. ...

    Nous aimerions publier dans les prochains jours une annonce dans plusieurs journaux romands et alémaniques, sur laquelle les noms de toutes les personnes nous soutenant seront affichés.

    Nous cherchons 1000 personnes qui seraient d’accord d’inscrire leur nom sur cette annonce. Souhaitez-vous participer ? Inscrivez-vous ici : www.initiative-multinationales.ch/annonce 

     

    Merci à toutes les personnes qui soutiendront cette campagne. Une personne pessimiste m'a déjà déclaré que de toute façon les lois permettant de contrôler le comportement des multinationales ne seront pas appliquées. Elle a probablement raison, mais à mon avis sans lois on ne pourra rien faire non plus. Si une loi existe, quand une ONG ou des citoyens dénonceront à l'étranger le comportement d'une multinationale suisse, ils pourront au moins invoquer la nouvelle loi.

     

    Naturellement Avenir Suisse défend les multinationales ! Voilà ce qu'ils publient dans leur Newsletter du 15 mars 2019:

    Il existe en Suisse une volonté croissante d’appliquer le droit national de manière extraterritoriale, par exemple dans le cadre de l’initiative pour des multinationales responsables, ce qui amènerait de facto à établir de nouveaux obstacles au commerce. Fabian Schnell et Patrick Dümmler estiment l’impact de cette initiative (https://www.avenir-suisse.ch/fr/publication/des-baillis-suisses-a-letranger/) à plusieurs milliards de francs pour les entreprises suisses, tandis que les marchés émergents risquent de voir leurs investissements étrangers fortement diminuer.

     

    Quand on voit que depuis quelques semaines des milliers de jeunes descendent dans la rue dans tous les pays européens, Suisse comprise, pour demander aux politiciens d'agir contre le réchauffement climatique, il est surprenant de constater qu'en Suisse beaucoup de personnes préfèrent encore soutenir la loi de la jungle. Il faut bien comprendre que ces jeunes sont ou seront aussi préoccupés par les atteintes à l'environnement, aux Droits de l'homme, aux conditions de travail des enfants, etc.

    Le fossé, en Suisse, existant entre les citoyens responsables, dont les jeunes, et la majorité des politiciens et les lobbies soutenant les multinationales (dont Avenir Suisse ...) va-t-il se creuser ?

     

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.