sept

  • Vaud: 7 ans d'enquête après un décès dans un EMS !!!!

    Imprimer

    Bonjour,

    Voilà l'article du 22.7.2019 dont je vous remercie de prendre connaissance:

    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Sept-ans-d-enqu-te-apres-un-deces-dans-un-EMS-31477408

    Cet article est très important car il montre, une fois de plus, que dans le canton de Vaud tout est entrepris pour faire durer les procédures, même quand le cas est simple à traiter. Ce qui est le cas concernant cette dame âgée victime d'une fracture du col du fémur. 

    Pourquoi les magistrats font-ils traîner les choses ? Pour ensuite pouvoir déclarer que les faits sont prescrits. Ce qui évite de devoir condamner les citoyens dominants. Par exemple les médecins ou les infirmières.

    Je félicite très vivement toutes les personnes qui ont le courage d'obliger les magistrats à rechercher la vérité car ils essaient d'ignorer cette étape fondamentale, de modifier les faits et de ne pas réaliser d'enquête sérieuse.

    Hier, 21 juillet 2019, c'est l'affaire liée au décès de Nils Jordan qui était relatée dans Le Matin Dimanche. Là aussi les parents ont dû effectué des procédures pendant plus de 7 ans et ensuite les faits ont été déclarés prescrits ! Les deux médecins ayant commis une très grave faute ne seront donc jamais condamnés et les parents de Nils jamais reconnus comme étant des victimes judiciaires ! Ce qui a aussi de très graves conséquences financières pour eux.

    Pour plus d'informations concernant cette affaire bouleversante, voilà le site Internet créé par son père: https://honteavous.ch/

    Naturellement, certains citoyens vaudois vont continuer à prétendre, malgré tous les exemples connus, que le pouvoir judiciaire vaudois fonctionne très bien ... et cela jusqu'au jour où ils y seront confrontés.

    Je suis également totalement offusquée par le laxisme des Député(e)s vaudois(es) et des Autorités qui prétendent systématiquement qu'à cause du principe de la séparation des pouvoirs ils ne peuvent pas agir ...  Je me demande tout-de-même si leur responsabilité, face à tant de cas d'injustices ignorées, ne serait pas engagée en responsabilité civile.

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    PS: Les pétitions ci-dessous, que je vous remercie de signer et de diffuser, sont liées à tous ces abus dont les citoyens sont les victimes.

    Cette pétition demande qu'une Commission Indépendante d'Experts étudie les très graves abus ayant eu lieu en Suisse de 1982 à 2019 : http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Cette pétition réclame un contrôle du travail de la justice : 

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Cette pétition réclame la création de jurys de citoyens afin d'effectuer des contrôles sérieux et traiter les plaintes des citoyens:

    http://chng.it/VVxHk6vnrw

     

  • Lausanne: Un jury de citoyens a condamné 7 magistrats vaudois.

    Imprimer

    Bonjour,

    M. Gérard Ulrich a organisé ce second jury de citoyens à Lausanne le 13 avril 2019. Avant cela, il a envoyé des explications et des questions écrites à 7 magistrats ayant étouffé une tentative d'assassinat aux dépens d'une personne âgée et handicapée. Ces magistrats n'ont pas répondu aux questions posées. Ce courrier précisait que sans réponse dans les délais les allégations décrites dans cette lettre seraient admises.

    Il faut savoir que les deux personnes ayant eu le courage de dénoncer cette affaire vaudoise ont été condamnées sur le plan pénal, car en Suisse et dans le canton de Vaud les lanceurs d'alerte ne sont pas protégés. Et la liberté d'expression n'est pas garantie.

    Cette inversion est très fréquente: condamner le lanceur d'alerte au lieu de condamner les véritables coupables ! Pour y arriver de graves erreurs sont réalisées par les magistrats, en premier lieu par les procureurs, puis par les juges pénaux, et ensuite il est impossible de s'en plaindre.

    De plus, quand un magistrat réalise une erreur il est impossible qu'il admette son erreur et accepte de la corriger.

    Les victimes prisent dans ce piège n'ont aucun moyen de s'en sortir et de se faire entendre. Ni par les tribunaux, ni par les députés vaudois qui prennent connaissance de ces affaires. Dans ce cas, une pétition avait été envoyée à la Commission des pétitions du Grand Conseil vaudois mais cette démarche s'est révélée totalement inutile.

    La seule solution: Expédier un dossier expliquant les faits à des citoyens et leur demander de donner leur avis en indiquant s'ils estiment que les magistrats sont coupables ou pas. Les citoyens peuvent voter par correspondance ou se rendre à la séance prévue.

    Naturellement les magistrats sont aussi convoqués à la séance du jury de citoyens  pour qu'ils puissent expliquer leurs décisions aux citoyens présents.

    Lors du jury de citoyens organisé le 13 avril 2019 les magistrats ne se sont pas présentés, ce qui était prévisible. 17 personnes ont voté par correspondance et 14 personnes ont voté lors de la séance du 13 avril 2019. Résultat: Ces 31 personnes ont décidé à l'unanimité que ces 7 magistrats vaudois, dont un juge fédéral, sont coupables.

    Si vous désirez recevoir le dossier, merci d'envoyer un message email à M. Gérard Ulrich à l'adresse catharsisgu@gmail.com

    Félicitations aux 31 personnes ayant participé à ce second jury de citoyens et à M. Ulrich de l'avoir organisé.

    Merci d'avance pour vos commentaires qui seront publiés au bas de cet article.

    Merci de diffuser ce message. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 21 avril 2019: En Suisse, il est primordial de créer des jurys de citoyens dans de nombreux domaines, d'où cette pétition que je vous remercie de signer et de difffuser. Voici le lien: http://chng.it/VVxHk6vnrw

    Mise à jour du 3 mai 2019: Voilà la vidéo de ce second jury de citoyens. https://youtu.be/hXWJ1jwiMLY

  • GENEVE: SEPT ANS DE PROCEDURE, PUIS ... PRESCRIPTION !

    Imprimer

    Bonjour,

    Voilà l'article de la TDG expliquant le combat de trois femmes suite au décès de leur mari et de leur père; combat qui a duré sept ans :

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/comprendre-mort-pere-sept-ans-combat/story/24588792?comments=1

    Ces trois femmes espéraient enfin qu'un procès ait lieu, mais elles ont appris en décembre 2014 que les faits étaient prescrits ! Voilà le second article publié sur le site de la TDG:

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/justice-traine-proces-medecin-annule/story/13964144

    Mes très vives félicitations à ces trois femmes pour leur combat et leur ténacité. J'estime que les juge qui ont fait traîner les choses pendant sept ans devraient être sanctionnés. C'est le seul moyen d'arriver un jour à obtenir un système judiciaire plus sérieux.

    Si les liens ci-dessus ne fonctionnent pas, vous pouvez retrouver les articles par "copier-coller" ou alors en faisant une recherche sur le site de la TDG avec les mots "sept" et "médecin". 

    Ce nouvel exemple montre que la justice trouve tous les moyens pour protéger les notables. J'en fais aussi l'expérience depuis sept ans dans le canton de Vaud. Voir certains articles de ce blog.

    Ces méthodes dans un Etat de droit sont vraiment scandaleuses. Ces trois femmes devraient dénoncer cette affaire à la CEDH.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.