soutien

  • Initiative pour des multinationales responsables.

    Imprimer

    Bonjour,

    Si vous voulez en savoir plus concernant cette initiative "Pour des multinationales responsables", voilà le site:

    https://initiative-multinationales.ch/contexte/

    Sachez que le Conseil des Etats vient de rejeter par 22 voix contre 20 le contre-projet à l’initiative pour des multinationales responsables. Le peuple suisse votera donc au sujet de cette initiative.

    Voici le message reçu le 13 mars 2019 de Mme Marine Vasina, coordinatrice romande de la campagne "pour des multinationales responsables".

    Bonjour Michèle

    Comme je vous l’avais écrit hier, le lobby des multinationales s’est imposé au Palais fédéral hier. Le parlement a refusé de mettre en place des règles minimales contre notamment le travail des enfants et les déplacements forcés par des multinationales telles que Glencore. 

    Au milieu de plusieurs réactions médiatiques, un correspondant parlementaire considère ce matin que le Conseil des É­tats a cédé face au lobby des multinationales. ...

    Nous aimerions publier dans les prochains jours une annonce dans plusieurs journaux romands et alémaniques, sur laquelle les noms de toutes les personnes nous soutenant seront affichés.

    Nous cherchons 1000 personnes qui seraient d’accord d’inscrire leur nom sur cette annonce. Souhaitez-vous participer ? Inscrivez-vous ici : www.initiative-multinationales.ch/annonce 

     

    Merci à toutes les personnes qui soutiendront cette campagne. Une personne pessimiste m'a déjà déclaré que de toute façon les lois permettant de contrôler le comportement des multinationales ne seront pas appliquées. Elle a probablement raison, mais à mon avis sans lois on ne pourra rien faire non plus. Si une loi existe, quand une ONG ou des citoyens dénonceront à l'étranger le comportement d'une multinationale suisse, ils pourront au moins invoquer la nouvelle loi.

     

    Naturellement Avenir Suisse défend les multinationales ! Voilà ce qu'ils publient dans leur Newsletter du 15 mars 2019:

    Il existe en Suisse une volonté croissante d’appliquer le droit national de manière extraterritoriale, par exemple dans le cadre de l’initiative pour des multinationales responsables, ce qui amènerait de facto à établir de nouveaux obstacles au commerce. Fabian Schnell et Patrick Dümmler estiment l’impact de cette initiative (https://www.avenir-suisse.ch/fr/publication/des-baillis-suisses-a-letranger/) à plusieurs milliards de francs pour les entreprises suisses, tandis que les marchés émergents risquent de voir leurs investissements étrangers fortement diminuer.

     

    Quand on voit que depuis quelques semaines des milliers de jeunes descendent dans la rue dans tous les pays européens, Suisse comprise, pour demander aux politiciens d'agir contre le réchauffement climatique, il est surprenant de constater qu'en Suisse beaucoup de personnes préfèrent encore soutenir la loi de la jungle. Il faut bien comprendre que ces jeunes sont ou seront aussi préoccupés par les atteintes à l'environnement, aux Droits de l'homme, aux conditions de travail des enfants, etc.

    Le fossé, en Suisse, existant entre les citoyens responsables, dont les jeunes, et la majorité des politiciens et les lobbies soutenant les multinationales (dont Avenir Suisse ...) va-t-il se creuser ?

     

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.

  • Votations à Genève: Manifestation le samedi 26 janvier 2019 à 14h.

    Imprimer

    Bonjour,

    En septembre 2014, suite au refus du peuple suisse de la caisse maladie unique, les ministres de la santé des cantons romands avaient annoncé qu'ils proposeraient des caisses maladie publiques cantonales. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.rts.ch/info/regions/6181255-les-ministres-romands-ouverts-a-l-idee-de-caisses-maladie-cantonales.html

    M. Mauro Poggia, Conseiller d'Etat genevois responsable du Département de la santé a tenu sa promesse et la votation cantonale concernant cette caisse maladie publique aura lieu à Genève le 10 février 2019.

    L'association de lutte contre la hausse des primes maladie Lamal organise une manifestation à Genève demain 26 janvier à 14h pour soutenir cette votation. Vous trouverez les informations ici:

    https://docs.wixstatic.com/ugd/a7d41a_79541b19dd5049afaaaca54ebb6b848c.pdf

     

    Dans le canton de Vaud, M. Maillard n'a pas tenu sa promesse. Il a préféré trouver un compromis avec la droite, donc avec M. Broulis. D'où leur surnom Malice et Brouillard. Les primes maladies seront plafonnées à 10% des revenus dès 2019. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/Les-primes-maladie-seront-plafonnees-a-12-du-revenu/story/31558039

     

    Dans les autres cantons romands aucune votation n'a eu lieu concernant la caisse maladie cantonale publique. La votation prévue à Genève en février 2019 est déjà un premier pas. Naturellement, à mon avis, la seule solution permettant de faire diminuer les primes maladie Lamal c'est la caisse publique UNIQUE pour autant que d'autres mesures soient également prises. A ce propos voir cette pétition et merci de la signer: http://chng.it/HZTQnn7ghk

    Il faut se souvenir qu'avant la votation de 2014 sur la caisse maladie publique unique de très nombreux politiciens prétendaient que, sans la caisse UNIQUE, la hausse des primes serait tout-de-même enrayée. Mais cela n'a pas du tout été le cas !

    Merci à Vous de diffuser ce message.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Censure du journal 24 Heures ! Publication sur La Méduse !

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite à un article publié sur le journal 24 Heures, j'ai envoyé une lettre de lecteur le 7 mai 2017. Cela concernait les déclarations faites par Mme Isabelle Chevalley (Vert'libérale) et M. Jacques Nicolet (UDC) ayant décidé de créer tout-à-coup une alliance de droite au second tour des élections au Conseil d'Etat vaudois (votations du 21 mai 2017).

    A ma surprise, ma lettre de lecteur a été refusée par le rédacteur en chef de 24 Heures et n'a pas été publiée.

    Heureusement, M. Christian Campiche, journaliste expérimenté et créateur du site de La Méduse, m'a très gentiment proposé de publier ma lettre. Les motifs du refus sont publiés au bas de ma lettre. 

    Voilà l’article publié sur le site www.lameduse.ch :

    http://www.lameduse.ch/2017/05/17/tribune-libre-deuxieme-tour-delection-vaudoise-les-comptes-de-letat-seraient-bien-meilleurs-si-la-fraude-fiscale-etait-enrayee/

    Cette expérience est très intéressante, car elle montre que la censure est totalement arbitraire.

    Le rédacteur en chef de 24 Heures a refusé de publier ma lettre, alors que M. Christian Campiche, journaliste très expérimenté, accepte de la publier …

    Il est tout-de-même étrange de constater que la censure est pratiquée par un journal, alors que le texte de ma lettre correspond simplement à la liberté d'expression, notion fondamentale dans une démocratie, en général défendue bec et ongles par les journalistes ....

    Voilà pourquoi je vous remercie de soutenir La Méduse qui vient de créer une association pour obtenir un soutien financier lui permettant de poursuivre son activité en publiant des articles et des avis non censurés.

    Voilà l’appel lancé par La Méduse :

    http://www.lameduse.ch/2017/05/16/la-meduse-entend-participer-aux-nouveaux-enjeux-de-linformation-citoyenne-soutenez-la-par-vos-cotisations-et-dons/

     

    Meilleures salutations. Merci d'avance pour vos commentaires sur mon blog ou sur le site de la Méduse.