01/03/2017

La réforme fiscale vaudoise gérée par M. Pascal Broulis.

Bonjour,

M. Broulis, Conseiller d'Etat (PLR) responsable des finances vaudoises, a cru être habile en organisant une votation sur la réforme fiscale dans le canton de Vaud en mars 2016, alors qu'il savait qu'une votation fédérale allait avoir lieu.

Etant donné que la transparence n'est pas la qualité première de M. Broulis, les Vaudois ont voté en mars 2016, probablement sans comprendre tous les aspects de la réforme fiscale proposée. Résultat: 87,12 % des Vaudois ont accepté la réforme fiscale vaudoise. M. Broulis est donc très fier du résultat obtenu.

Le 12 février 2017, lors de la votation fédérale liée à la réforme fiscale RIE III, 51,3% des Vaudois ont accepté cette réforme. Au niveau suisse, la réforme a été refusée par 59,1% des votants. 

Ces votations montrent que de mars 2016 à février 2017, 35% des Vaudois ont changé d'idée. Pourquoi ? A mon avis, car ils ont été mieux informés avant la seconde votation. M. Broulis semble ignorer ce changement.  

A la dernière réunion des Députés vaudois, M. Jean-Michel Dolivo a fait remarquer qu'il n'avait pas été judicieux d'organiser une votation vaudoise avant la votation fédérale. M. Broulis a fourni une réplique vraiment surprenante. Décidément, comme en Russie, il n'apprécie pas les critiques. Voilà l'article publié à ce sujet:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/Les-deputes-vaudois-r...

Avant les prochaines votations de fin avril 2017 au Conseil d'Etat vaudois, M. Broulis ne veut pas trop parler de ses erreurs.  

Il serait temps que les citoyens vaudois obtiennent plus de transparence. Cela concerne plusieurs domaines (privilèges fiscaux accordés, financement des partis politiques, liens des politiciens avec les multinationales et les grandes entreprises, etc). Je viens d'apprendre que l'association Lobbywatch étudie les liens des parlementaires fédéraux. Voici le site de cette association:

https://lobbywatch.ch/fr/page/projet

Il faudrait aussi étudier les liens des politiciens vaudois. Surtout avant les élections et les publier avant les votations d'avril 2017. Qui va le faire ?

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

12:53 Publié dans Air du temps, Démocratie, Fiscalité, Suisse, Vaud | Tags : réforme, fiscale, vaudoise, votation, rie iii, pascal, broulis | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

23/05/2015

JUSTICE VAUDOISE: EXPLOSION ?

Bonjour,

Merci de prendre connaissance de l’article publié ce jour sur le site valaisan 1dexArticle écrit par Patrick Nordmann, journaliste d'investigation qui dénonce des affaires graves. Par exemple: affaire Lucas en Valais, affaires de pédophilie dans le canton de Vaud, etc. Patrick Nordmann travaillait avant pour le journal Vigousse.

Suite à différents problèmes et à l'affaire Ségalat, voilà la bombe lancée par Patrick Nordmann: http://1dex.ch/2015/05/justice-vaudoise-la-bombe-explose/

Merci de lire les commentaires situés au bas de cet article.

J’espère vivement que les personnes qui ont été lésées ces dernières années par la justice vaudoise oseront s’exprimer.

Vous trouverez d’autres articles écrits par Patrick Nordmann et Joël Cerutti sur leur site www.pjinvestigation.ch

30 mai 2015: J'apprends que l'Ordre des avocats vaudois fête les 35 ans de sa permanence juridique. http://www.24heures.ch/vaud-regions/quart-heure-avocat-gr...  L'ordre des avocats vaudois fait croire qu'il aide la population. Pourtant si vous dénoncez à l'OAV des actes très graves réalisés par trois avocats vaudois, avec pièces écrites pour preuves, eh bien il ne se passera strictement rien. Les infractions pénales poursuivies d'office réalisées par ces avocats ne seront même pas dénoncées ni à la Commission de discipline de l'OAV, ni au Ministère public ! J'en ai encore fait l'expérience en 2014. 

Merci d'avance pour vos commentaires publiés sur mon blog ou envoyés à mon adresse email mh@herzoginfo.ch et pour vos témoignages si vous avez eu des problèmes avec la justice vaudoise.

Bonne journée. Meilleures salutations.

02/09/2014

Banque Cantonale Vaudoise et USA: Comment les choses évoluent ...

Bonjour,

Au début du conflit avec les USA, la BCV (canton de Vaud) a annoncé dans la presse qu'elle n'était pas concernée. Au fil des mois les déclarations ont changé ...

Et ces derniers temps nous apprenons que la BCV a l'intention de transmettre les noms de 200 employés à la justice américaine.

Les choses se passent-elles comme au Crédit Suisse ? Les dirigeants de la BCV ne savaient-ils pas qu'un groupe de 200 employés travaillait avec des clients américains ? 

Cet exemple est intéressant. Il montre exactement comment les informations sont distillées au compte gouttes et varient au fil du temps. Qu'en pensez-vous ?

J'espère vivement que la BCV n'oubliera pas de transmettre les noms des responsables qui donnaient des ordres aux employés et les noms des dirigeants.

En Suisse, chaque employé doit réaliser une procédure pour se défendre, car les plaintes groupées ne sont pas acceptées. Une seule personne devrait faire la procédure par un avocat, puis passer une copie à ses collègues pour partager les frais d'avocat. Ensuite, il suffit de modifier quelques informations et d'envoyer la plainte à la bonne adresse.

J'ai une autre idée destinée aux employés qui n'ont jamais travaillé avec des clients américains. Si leur nom est transmis, ils pourraient créer une plainte collective aux USA (class action) et réclamer des dédommagements élevés aux banques qui ont transmis leurs noms à la justice américaine.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.