30/01/2018

Tribunal d'Yverdon (Vaud): dix ans pour juger un trafiquant de drogues !

Bonjour,

Voilà l'article publié par le journal 20 Minutes de ce 30 janvier 2018:

http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Deal--justice-tanc...

Sachez que ce même Tribunal a condamné M. Gérard Ulrich avec beaucoup de rapidité le 27 novembre 2017 pour calomnie, car il avait défendu les droits d'un agriculteur vaudois. 

Un article à ce sujet est publié sur mon blog:

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2017/12/01/...

Il faudrait tout-de-même savoir pourquoi certaines affaires sont traitées très lentement et d'autres très rapidement !

En plus, un des présidents du Tribunal d’Yverdon, M. Stéphane Parrone, qui m’a gravement grugée depuis janvier 2008 car il n’a réalisé aucune instruction et a classé toutes mes plaintes pénales, vient d’être nommé juge cantonal en janvier 2018 par les Députés du Grand Conseil vaudois.

J'espère vivement que cette décision du TF fera jurisprudence et que toutes les personnes n'ayant pas obtenu justice pendant dix ans seront enfin entendues. Il s'agit de tous ceux qui ont fait l'objet de décisions totalement arbitraires prises sans rechercher la vérité et sans la détenir (ou en transformant la vérité) et dont toutes les demandes de révision ont été rejetées. Ces victimes n'ayant jamais pu être jugées convenablement, ayant souvent été condamnées à tort, sont très nombreuses en Suisse, mais surtout dans le canton de Vaud.

Il est vraiment urgent de pouvoir contrôler le travail de la justice en Suisse. Merci de signer cette pétition et de la diffuser à vos contacts et sur les réseaux sociaux:

https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-sui...

Estimant que l'opacité régnant dans le canton de Vaud n'est plus supportable, j'ai créé une pétition destinée au Grand Conseil vaudois réclamant que les avocats et les magistrats soient obligés d'annoncer leurs liens secrets.

Merci de signer et de diffuser cette pétition. Pour soutenir les Vaudois tous les citoyens, suisses ou étrangers, peuvent signer cette pétition. Voilà le lien :

http://chn.ge/2Ax8Hw2

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

10/06/2017

Vaud: On aurait aimé avoir un procès NORMAL !

Bonsoir,

Suite à l'incendie d'un immeuble à Yverdon ayant causé la mort de deux personnes, les parents déclarent: "On aurait aimé avoir un procès normal" !

Voilà l'article: http://www.lematin.ch/faits-divers/aurait-aime-proces-nor...

Ce que réclament ces parents, c'est juste le minimum dans un Etat de droit. Mais, voilà, dans le canton de Vaud l'Etat de droit est systématiquement bafoué.

Malheureusement les citoyens ne s'aperçoivent des dérives de l'institution judiciaire vaudoise que lorsqu'ils y sont confrontés. 

Pourtant, depuis quelques années, de nombreuses victimes expliquent sur Internet les dysfonctionnements existants. A ce sujet, des articles sont parfois publiés dans la presse, mais ils sont trop rares. Des livres sont aussi publiés. Par exemple, le journaliste d'investigation Jacques Secretan ayant écrit plusieurs livres au sujet des affaires Ségalat et Légeret. Comme le dit Secretan, ce sont des livres invisibles que peu de citoyens lisent ... A mon avis, c'est bien dommage, car ils expliquent les méthodes utilisées. Méthodes qui se répètent d'une affaire à l'autre.

Il ne faut pas s'imaginer que l'institution judiciaire vaudoise ne réalise des erreurs que dans les affaires très graves. Elle trouve X astuces pour ne pas appliquer les lois dès que des citoyens dominants sont concernés (avocats, notaires, financiers, architectes, etc) ou dès que des fonctionnaires de l'Etat de Vaud sont impliqués. 

Soit la vérité n'est jamais recherchée, soit certains faits graves sont étouffés, soit certains faits sont inventés, etc. Tout est entrepris pour ne jamais condamner ces personnes protégées. Puis quand les juges de 1ère instance prennent une décision, il est inutile de faire recours car la décision de 1ère instance est systématiquement validée au niveau cantonal, puis au niveau fédéral. Souvent de nouvelles astuces sont imaginées. Il serait temps que les citoyens comprennent que la situation est dramatique et réagissent. 

Il devient urgent que les raisons de ces dysfonctionnements à répétition soient expliquées. 

Les articles 7 à 35 de la Constitution fédérale sont systématiquement enfreints dans le canton de Vaud. 

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.