Genève: Association de lutte contre la corruption !

Imprimer

Bonsoir,

Magnifique ! Une de mes amies m'envoie un message aujourd'hui qui cite une association de lutte contre la corruption se trouvant à Genève. Je ne connais pas du tout cette association ROLACC. Voilà le lien:

https://www.rolacc.ch/lutte-corruption-geneve/

Il faut savoir qu’en général ce genre d’association refuse de traiter les cas concrets. Merci à toutes les personnes qui prendront contact avec cette association pour savoir si elle traite les cas concrets. Si oui, ce serait une nouvelle très importante pour toutes les personnes ayant été condamnées pour diffamation quand elles ont  eu le courage d'annoncer leurs soupçons de corruption.

Naturellement, je vais aussi prendre contact avec cette association pour savoir ce qu'il en est.

Merci de diffuser ce message à vos amis. Merci pour vos commentaires.

Avec tous mes Voeux à tous pour que vous puissiez passer de Joyeuses Fêtes de Noël et de fin d'Année.

Cordiales salutations.

Mise à jour du 23.12.2019: Ayant envoyé un message à cette association pour savoir s'ils étudient des cas concrets de corruption, eh bien la réponse reçue est NON. Par contre, la personne qui m'a répondu a précisé ceci:

Afin de mieux répondre à votre question, j’aimerais vous faire part des éléments suivants (dans l’ordre où il me viennent) :

  1. En tant que membre de l’Association internationale des autorités anti-corruption (IAACA), nous avons récemment œuvré pour la création d’un « fonds spécial » dédié à l’aide aux individus souffrant de représailles. Il sera piloté depuis la Malaysie mais s’adresse à tout le monde. Je vous invite à contacter IAACA pour en connaître davantage (https://www.iaaca.net) ;
  2. L’un des membres de notre réseau d’experts a lancé récemment une plateforme sécurisée pour lanceurs d’alertes de corruption. Il fait un travail remarquable, et là encore, je ne peux que vous encourager à le contacter : https://abctransparency.com/abc-whistleblower/ ;
  3. Enfin, je reconnais qu’il y a encore beaucoup à faire en matière de protection des personnes. Nous avons-nous-mêmes pensé à créer une plateforme de lanceurs d’alertes de corruption et à mettre en place des dispositifs de protection pour les individus. Mais les obstacles sont bien souvent de nature juridique. Par exemple, un individu lié par un contrat de travail et témoin de corruption, selon les lois suisse et française (et bien d’autres encore), doit obligatoirement user de la voie hiérarchique en premier lieu… Cela est sans doute plus aisé à dire qu’à faire…

Si vous faites des démarches auprès des adresses figurant ci-dessus, alors merci de me communiquer les résultats. Meilleures salutations. Michèle Herzog

Commentaires

  • Bonjour Madame,
    Merci pour cet article.

    Vous nous indiquez cette association à Genève contre la corruption. Selon leur site, elle ai été crée en 2013 par le Qatar.
    Je serai réservé quant à l’efficacité d’un tel projet. Effectivement de nombreux autres intérêts politiques, publicitaires, ou autres, peuvent se cacher derrière une telle action, particulièrement lorsqu’un état ouvre un tel organe à l’extérieur de son territoire.

    Il peut y avoir quelques fois, où de telles actions servent à occuper le terrain afin que d’autres organismes plus efficaces ne viennent pas mettre de l’ombre au tableau.

    Il peut y avoir quelques fois où l’on prétend parler d’un problème mais ou l’objectif dissimulé est de mettre en place des législations non contraignantes.
    Je crois qu’il est important dans ce domaine de ne compter que sur nos propres forces.
    Merci de votre attention, pour votre travail et joyeux Noël.

  • Cher Monsieur, Merci pour votre message. Je pense qu'il faut tout-de-même les contacter. Je leur ai envoyé hier un message avec 2 questions et on verra bien si je reçois une réponse. Je vous souhaîte un Noël très chaleureux. Michèle Herzog

  • Belles Fêtes de fin d'année pour vous et les vôtres !

  • A MA: Merci beaucoup. A Vous aussi.

  • Bonjour Madame Herzog, voici le mail que j'ai écrit à https://abctransparency.com/abc-whistleblower/ ;au moyen de leur formulaire de contact.

    Je vous transmettrai la réponse.

    "Bonjour Monsieur Dejan,

    Tout d’abord un joyeux Noël.

    Je me permets de vous écrire car l’association ROLACC vous recommande pour des questions de corruption. Elle dit de vous : L’un des membres de notre réseau d’experts a lancé récemment une plateforme sécurisée pour lanceurs d’alertes de corruption. Il fait un travail remarquable, et là encore, je ne peux que vous encourager à le contacter :

    Qu’en est il ?

    Travaillez-vous sur des cas concrets de corruption en les dénonçant ou en engageant des actions en justice ? Pouvez-vous me donner des exemples de votre travaille ?

    Qu’en est-il des lanceurs d’alerte ? Peuvent-ils concrètement compter sur votre aide, et si oui, à quels coûts ou dans quelles conditions?

    Ou êtes vous une organisation orienté vers le conseil aux entreprises ?

    Je vous remercie d’avance de votre réponse et vous envoie mes bonnes salutations.

    Daniel Demierre"

  • A M. Daniel Demierre: Merci beaucoup Monsieur d'avoir entrepris votre démarche. J'espère que vous recevrez une réponse positive concernant l'étude des cas concrets de corruption. Bonne soirée à Vous. Meilleures salutations.

  • En ce jour le monde chrétien fête la naissance de son rédempteur Jésus.
    C’est l’homme qui chassa les marchands du temple de Jérusalem dénonçant fourberies et malversations de ces affairistes : « les accusant de transformer le Temple en un repaire de voleurs au travers de leurs activités commerciales »(wiki) . Noël un jour tout indiqué pour parler du « rachat des péchés du monde » et parler de la corruption.

    Concernant l’IACCA et la ROLACC de Genève voici deux infos :
    on peut lire dans les présentations de leurs sites respectifs :
    l'IAACA : : En 2016, S.E. Le Dr Ali bin Fetais al Marri, procureur général du Qatar, a été élu président de l'IAACA, et la direction du Secrétariat de l'IAACA a été transférée de la Chine au Centre de l'état de droit et de la lutte contre la corruption (ROLACC) à Doha, Qatar .

    ROLACC : La présidence du Centre est exercée par le Docteur Ali Bin Fetais Al-Marri, Procureur général de l’Etat du Qatar, Ministre, Avocat spécial des Nations Unies contre la corruption, membre de la Commission du droit international des Nations Unies et Président de l’Association internationale des autorités anti-corruption (IAACA).

  • Bonjour,
    Il y a quelques jour déjà, j'ai reçu une réponse à mon message du 25 décembre 2019 à https://abctransparency.com et qui figure ci-dessus:

    Le 05.01.20 à 21:27, Dejan Jasnic a écrit :

    > Cher Monsieur Demierre


    > Merci pour vos bons vœux et bonne chance pour 2020 !
    > Comme mentionné par le ROLACC, nous avons développé une plateforme Web qui est utilisée par de nombreuses organisations et qui permet aux dénonciateurs de signaler en toute sécurité les problèmes qui les préoccupent.

    > Nos services sont principalement axés sur la personnalisation et le déploiement de la plateforme auprès des organisations. Nous offrons également des services de consultation en ce qui concerne la conception des processus internes et sommes parfois aussi mandatés pour effectuer le triage des rapports reçus et aussi pour mener des enquêtes.

    > J'espère que ceci répond à votre demande. Toutefois, si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me les faire parvenir.

    > Comme je ne parle pas couramment le français, j'ai fait appel au traducteur de DeepL pour préparer cette réponse. J'espère que la traduction est compréhensible... :)

    > Avec mes meilleures salutations,

    > Dejan Jasnic

Les commentaires sont fermés.