La campagne de votation de l'initiative "Pour des multinationales responsables" est lancée !

Imprimer

Bonjour,

Public Eye vient de m'informer que le parlement n'a pas proposé un contre-projet convaincant et que par conséquent ce 4 juin 2020 la campagne de la votation "Pour des multinationales responsables" est lancée. Voilà quelques informations:

Cette initiative a été lancée il y a 5 ans par environ 60 organisations, dont Public Eye. L'initiative a été signée par plus de 120'000 personnes.

Depuis 3 ans, le parlement envisageait de présenter un contre-projet. Tout a été entrepris pour faire traîner les choses, car les lobbies sont très puissants. Le contre-projet proposé ne peut pas être accepté par les organisateurs de l'initiative.

Les organisateurs de cette initiative savent que les grandes multinationales et EconomieSuisse veulent investir plus de 8 millions de francs pour contrer cette initiative.

Les organisateurs de cette initiative ont besoin d'un million de francs pour organiser cette future campagne de votation. Alors merci d'avance pour vos dons.

Au sujet de cette votation, voilà l'article publié par Mme Manon Schick dans la rubrique l'Invitée du journal 24 heures, il y a quelques jours:

https://www.24heures.ch/derniere-ligne-droite-avant-la-votation-sur-les-multinationales-678568774209

Pour plus d'informations et pour soutenir cette campagne en faisant un don, voir le site de l'initiative:

https://initiative-multinationales.ch/

Merci très vivement à toutes les personnes qui soutiendront cette campagne de votation.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

PS: Naturellement si les lanceurs d'alerte désirant dénoncer les actes des multinationales ne sont pas protégés par une loi suisse, qui n'existe pas encore ... car le parlement vient de la refuser en mars 2020, alors cela ne va pas permettre de condamner les multinationales basées en Suisse. D'où la pétition que je vous remercie de signer et de diffuser. Voilà le lien:

http://chng.it/2XGvBZTGG4

Pour plus d'information sur la loi de protection des lanceurs d'alerte, étudiée par les parlementaires depuis 2003 ..., voir cet article:

https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2020/05/31/protection-des-lanceurs-d-alerte-en-suisse-toujours-aucune-l-306758.html

Commentaires

  • Maintenant qu'elle n'est plus directrice d'Amnesty, ce serait intéressant de voir où Manon Schick  va pantoufler.

    Le pouvoir des bobos !

  • Alors j'ai contacté "Amnesty Internationale" et "Médecins sans frontières" qui font appellent à "Coris AG" (Les stands dans nos rues avec des jeunes très très entreprenants!) une grosse boite qui fait de gros bénéfices dans des conditions qu'il serait intéressant de connaitre, en tout cas les réponses que j'ai eu ne m'ont pas convaincu! Je ne vois pas comment une "boite humanitaire" peut-être une SA!!!! Je les ai aussi contacté sans réponses!!!!

  • Les Suisses qui ont un intérêt au respect des droits humains en Suisse, y compris la protection des lanceurs d'alerte en Suisse, devraient faire campagne contre cette initiative. Personnellement, cette initiative manque d'efficacité et sincérité. Le personnel au siège en Suisse savent très bien ce que ces entreprises font à l'étranger et devraient être protégés pour pouvoir dénoncer leurs méfaits. voir: https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2017/10/19/opinion-de-mme-motarjemi-sur-l-initiative-suisse-pour-des-en-287212.html Plus important, cette votation est une occasion unique pour les suisses de soulever les violations des droits humains en Suisse et demander à Amnesty de s'intéresser à ce sujet. Pourquoi ces ONGs s'intéresseraient des violations des droits humains à l'étranger et pas en Suisse?

  • Nous avons en Suisse et partout en Europe, des personnes qui sont prisonnières de réseaux mafieux internationaux et personne ne s'en inquiète! Des femmes et des adolescentes qui sont obligées de se prostituer et d'autre qui servent de femme à tout faire, parfois même pas payées!

  • A Yasmine Motarjemi: Merci pour votre commentaire. Je ne partage pas votre position car je pense que cette initiative est très importante. L’auto-réglementation mise en place par les multinationales est une farce ! Il est temps que les multinationales basées en Suisse soient soumises aux lois suisses, ainsi que leurs filiales situées à l'étanger. Même si l'initiative n'est pas parfaite, c'est tout-de-même un progrès énorme dans la bonne direction. Meilleures salutations.

  • Madame Herzog, Je partage votre opinion que l'autorégulation ne marche pas. Mais cette initiative propose un remède au problème qui ne marche pas non plus.. J'ai essayé ce remède et c'était totalement inefficace. Nous avons besoin d'une approche préventive et non un remède qui vient après que les gens, l'environnement sont détruits pour seulement enrichir les juges. Vous devez le savoir mieux que moi, que la justice ne fonctionne pas. Même quand on gagne, il n'y a pas de sanction, ce n'est pas dissuasif, les gens doivent payer cher de leur vie pour obtenir une justice dérisoire et tardive. En plus, je ne soutiens pas une initiative discriminatoire qui exclut les Suisses et leurs droits.

  • A Yasmine Motarjemi: Merci pour votre réponse. Il existe deux problèmes différents. 1. Les lois ne sont pas appliquées en Suisse par le pouvoir judiciaire, car les privilèges sont encore en vigueur. 2. Les multi-nationales basées en Suisse doivent faire de l'auto-régulation (autre forme de privilège ...), ce qu'elles ne font pas.
    L'initiative va permettre de résoudre le second problème. Pour le 1er problème il faut que tous les citoyens suisses agissent pour qu'enfin les lois soient appliquées à tous, sans privilèges.
    Et le jour où les lois seront enfin appliquées à tous, elles s'appliqueront aussi aux multinationales si l'initiative est acceptée en automne prochain. Ce qui correspondra à un réel progrès. Meilleures salutations.

  • A Yasmine Motarjemi: Vous écrivez ceci: "En plus, je ne soutiens pas une initiative discriminatoire qui exclut les Suisses et leurs droits."
    Je ne pense pas que cette initiative soit discriminatoire puisque les Suisses sont déjà soumis aux lois suisses. Le fait que les lois suisses ne soient pas appliquées par les magistrats est un autre problème, à résoudre.

  • Mme Herzog, Je pense que sur les questions des droits humains, les lois suisses sont lacunaires et ce sont ces mêmes lacunes qui font la faiblesses de cette initiative. Le fait qu'en Suisse le harcèlement est toléré et la justice n'est pas atteignable pour la grande majorité des victimes sont en soi une violation des droits humains flagrant. Le système de justice est dissuasif pour la plus part des victimes et non pour les malfaiteurs. Je suis étonnée que c'est moi qui doit vous convaincre de ceci. Alors, dans ces conditions les droits humains des employés, des citoyens, comme vous, sont facilement violés. Certains de ces employés en suisse pourraient prévenir les violation des multinationales à l'étranger mais ils sont obligés de se taire sinon il risque de perdre leur emploi et ne plus en trouver. J'invite les lecteurs d'écouter cette vidéo pour comprendre la situation. Si les multinationales peuvent mal se comporter à l'étranger c'est parce qu'elles sont soutenues par la classe politique ici en Suisse. Combien de politiciens ont commenté les méfaits de Nestlé que j'ai dénoncés? voir :https://www.youtube.com/watch?v=cln7-FAG324&t=24s

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel