Genève: Manifestation du 12.9.2020 pour défendre nos libertés.

Imprimer

Bonjour,

Cette manifestation a été organisée pour défendre nos libertés suite aux mesures prises en Suisse par les autorités (Conseil fédéral et cantons) depuis mi-mars 2020, à cause de la pandémie de Covid-19. Plus de mille personnes se sont réunies sur la place des Nations.

A mi-mars 2020, le Conseil fédéral ne sachant pas quelle serait la virulence de ce nouveau virus, on peut comprendre certaines mesures prises dont, par exemple, la distance sociale à respecter. Par contre, décider subitement que toutes les personnes de 65 ans et plus devaient être traitées de la même façon (rester chez elles ...) cela était totalement incompréhensible et illogique !

Merci de travailler jusqu'à 65 ans et ensuite on va vous considérer comme des personnes de 80 ans et plus !

Le fait de maintenir les mesures d'urgence si longtemps (semi-confinement, fermeture des écoles, des magasins, des restaurants, d'un grand nombre de commerces, etc), en créant la peur dans la population et en fournissant des informations contradictoires a obligé certaines personnes à chercher elles-mêmes quelles étaient les explications. Cela a été le cas de Chloé Frammery qui a ensuite créé des vidéos pour permettre aux gens de comprendre les raisons de toutes ces mesures, le rôle exact de l'OMS, de la fondation Bill Gates, etc.

Voilà le discours de Chloé Frammery, enseignante à Genève, ayant déjà reçu des avertissements de la direction de l'enseignement suite à son combat pour défendre nos libertés. Cette vidéo de 8'40'' présente le discours de Chloé sur la Place des Nations ce 12.9.2020:

https://www.youtube.com/watch?v=NlcnYOf-hcA

Naturellement, quand les autorités ne supportent plus les critiques, ni la liberté d'expression, cela signifie clairement que les autorités refusent de se remettre en question. Félicitations à Chloé pour ses démarches très courageuses et d'avoir partagé les résultats de ses recherches sur ses vidéos, de façon très claire.

Merci de diffuser ce message à vos ami(e)s.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

Commentaires

  • Bravo pour votre discours et l’engagement pris pour y voir plus clair ds toutes les infos voilées et masquées. BAs les masques ! Retrouvons la liberté d’être sur terre ! Bien malmenée ....

  • A Manon: Je n'ai jamais regardé cette vidéo !

  • Bonjour, Voilà un article du Temps expliquant les raisons des manifestations ayant été organisées dans plusieurs pays contre les mesures prises suite à la pandémie de Covid-19.
    https://www.letemps.ch/societe/daniel-kubler-y-un-besoin-dialogue-mesures-sanitaires-non-dun-monologue

  • "toutes les personnes de 65 ans et plus"
    Toute mesure (ou discours) qui s'appuie uniquement sur un âge (ou une fourchette d'âges) pour décider d'une mesure limitant une liberté ou proposant une mesure discriminatoire (même si elle paraît bien intentionnée) est stupide et, suivant les cas, même criminelle, car contraire à la Déclaration des droits de l'homme.

  • @grand-mère

    D'accord avec vous. Je vous signale cependant que la DUDH n'est pas une norme juridique mais une proclamation politique. De plus, un crime suppose une norme pénale qui incrimine et sanctionne et c'est là une exigence civilisationnelle.

    Toute mesure fondée sur l'âge est discriminatoire, dites vous, alors pourquoi l'AVS à 64 ou 65 ans ?

    Il est certain que plus on est âgé, plus on est à risque face au covid-19. Mais il est aussi certain que cela n'est que statistique. Il est possible de les démentir et un médecin peut certifier que vous ne remplissez aucune des conditions médicales prévues à l'annexe 6 de l'ordonnance covid 2 en sa version finale.

    Toute personne peut prendre des risques pour elle. Aucune mesure de restriction ne peut s'appliquer à elle, sauf qu'elle ne peut nuire aux autres. Il en résulte qu'elle ne sera pas prioritaire dans le processus médical. Celui qui accepte de prendre des risques doit en assumer les conséquences. Evidement celui qui est au bénéfice de l'attestation médicale precitée n'a pas pris de risque et retrouve sa place dans la ligne d'attente.

    Mais le plus simple est que la question ne se pose pas et de prendre des mesures préventives pour éviter le submergement des médecins.

    Pour les EMS c'est un casse-tête. Il faut séparer celles qui veulent risquer des autres.

  • A CEDH: Vous écrivez: "un médecin peut certifier que vous ne remplissez aucune des conditions médicales prévues à l'annexe 6 de l'ordonnance covid 2 en sa version finale". Non ! Ce ne sont pas les personnes en bonne santé qui doivent aller chez le médecin, mais les personnes à risques !

  • A CEDH: Vous nous dites que l'AVS à 64 ou 65 ans serait une mesure discriminatoire. Mais je ne le pense pas, car il n'est pas obligatoire de cesser de travailler à 64 ou 65 ans. La liberté de choisir le moment de sa retraite est préservé.

  • Vous cautionnez qu'elle se balade nez et bouche à l'air dans la foule de la manifestation, en infraction pénale ?
    Vous cautionnez sont maintien comme enseignante alors qu'elle méprise par son comportement nos lois ?
    Vous cautionnez les élucubrations qu'elle a diffusé sur internet s'agissant de la vaccination contre le tétanos ?
    Vous admirez la meute de français sur la place des Nations ? Et le discoureur français
    déjanté ? Sont importation des gilets jaunes en Suisse ? Sa connivence avec la ridicule marchande d'escarpin ?

    Libre à vous de le faire. C'est votre choix.
    Les morts engendrés ce samedi par une meute de contrevenant sur la place des Nations, vous en êtes d'ores et déjà complice.

  • Je ne cautionne pas que l'on fasse porter des masques toute la journée qui deviennent des véritables incubateurs de germes à des personnes en bonne santé, nocives pour elles-mêmes comme pour ceux à proximité. Le tissu est chauffé et humidifié à chacune de nos expirations, conditions idéales pour la prolifération de germes.
    Je ne cautionne pas que l'on fasse croire aux gens que ce masque les protège alors que cela affaiblit leurs défenses immunitaire, leur crèe des maux de tête, de l'irritabilité, du stress non nécessaire.
    Je ne cautionne pas que l'on effraye la population avec des fake news anxiogènes au lieu de se baser sur les statistiques de l'OFSP montrant l'absence de décès depuis la fin de ce printemps (www.covid-19-schweiz.bagapps.ch/fr-1.html en cliquant sur "cas décédés").
    Je ne cautionne pas que l'on fasse croire à une surmortalité alors que le nombre de cas est inférieur à celui de 2017 selon l'OFPS (www.bfs.admin.ch/bfs/de/home/statistiken/gesundheit.assetdetail.11227248.html)

    Je félicite cette enseignante et tous ceux qui s'engagent pour connaître la vérité en se basant sur des sources fiables et non sur les fakes news anxiogènes des médias mainstream et des collaborateurs de big pharma.

  • Les sources sûre de l'enseignante. Parlons-en.

    Elle milite contre la vaccination contre le tétanos et donc pour les amputations. Avec quels arguments ? Une vidéo d'un type, présenté comme expert, et qui conte que le vaccin étant injecté dans le sang il ne peut avoir aucune efficacité pour ne pas atteindre les nerfs où siège la maladie tétanique.

    J'ai vu un type gober cette explication.

    Je signale que le vaccin agit sur le système immunitaire pour que celui-ci puisse plus rapidement écarter l'agent pathogène, du tétanos en l'ocurence, en cas de vaccination.

    Vous pouvez être pour ou contre la vaccination ou pour ou contre celle-ci en particulier, mais vous n'avez pas le droit de raconter n'importe quelle fadaise à l'appui de votre thèse.

    Ceux qui n'y connaissent rien devrait aller demander explication à un expert et demander à Chloe de rembourser les frais de l'expert. Cela me semble, prima facie, juridiquement fondé.

  • A CEDH: Ce qui pose problème actuellement ce n'est pas le vaccin contre le tétanos qui existe depuis des lustres et a été bien testé. Mais ce sont les nouveaux vaccins non testés sérieusement car l'objectif est financier. D'où la course aux vaccins ...

  • Et voilà le lien de la vidéo reproduisant le discours très courageux réalisé par Ema Krusi le 12.9.2020:
    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3194696760638563&id=100002948104393&anchor_composer=false

  • Mon message ne visait pas la marchande d'escarpin, mais l'enseignante de mathématiques.

  • Bof CEDH...Si ça continue comme ça on va devenir un peu tous meurtriers voyez-vous ?

    Je vous conseille un peu de lecture positive en attendant:

    https://fr.sputniknews.com/interviews/202009151044435189-covid-19-contrairement-a-ce-que-lon-entend-le-virus-ne-circule-pas-selon-lepidemiologiste-laurent/

  • J'ai lu votre article. Pour le langage, il a sa part de vérité. Mais comment être entendu d'une bande de ..... comment disait le Général ?

    Pour le fond, en Suisse on compte en cette début de septembre autant de décès que pour tout le mois d'août. En France la mortalité augmente. A Madrid, elle atteint un taux qui se ferait révolter les anti-masques de notre coin.

    Quant à moi, j'évite de tuer mon prochain et aussi de me suicider d'ailleurs.

    Bonne continuation.

  • Si cette subite "compassion politique" pour les personnes à risques était honnête, je ne dirais rien CEDH.

    Mais elle ne l'est pas.

    Je ne parle pas pour vous, vous croyez peut-être sincèrement ce que vous dites...

  • Je ne cautionne pas que l'on fasse porter des masques toute la journée qui deviennent des véritables incubateurs de germes à des personnes en bonne santé, nocives pour elles-mêmes comme pour ceux à proximité. Le tissu est chauffé et humidifié à chacune de nos expirations, conditions idéales pour la prolifération de germes.
    Je ne cautionne pas que l'on fasse croire aux gens que ce masque les protège alors que cela affaiblit leurs défenses immunitaire, leur crèe des maux de tête, de l'irritabilité, du stress non nécessaire.
    Je ne cautionne pas que l'on effraye la population avec des fake news anxiogènes au lieu de se baser sur les statistiques de l'OFSP montrant l'absence de décès depuis la fin de ce printemps (www.covid-19-schweiz.bagapps.ch/fr-1.html en cliquant sur "cas décédés").
    Je ne cautionne pas que l'on fasse croire à une surmortalité alors que le nombre de cas est inférieur à celui de 2017 selon l'OFPS (www.bfs.admin.ch/bfs/de/home/statistiken/gesundheit.assetdetail.11227248.html)

    Je félicite cette enseignante et tous ceux qui s'engagent pour connaître la vérité en se basant sur des sources fiables et non sur les fakes news anxiogènes des médias mainstream et des collaborateurs de big pharma.

  • A Absolom: Que les autorités aient de la compassion c'est très bien (si c'est honnête), qu'elles fournissent des conseils c'est normal, qu'elles mettent en garde les personnes à risques c'est leur rôle, mais sans créer des obligations très contraignantes pour les personnes en bonne santé, ni pour les jeunes (le port du masque à l'école est totalement inadmissible !).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel