Remerciements aux lanceurs d’alertes le 5 juin à Genève, par Mme Motarjemi.

Imprimer

Bonjour,

Installée à Genève, face au Jet d’eau, la sculpture de Davide Dormino AnythingToSay? représentant les lanceurs d’alerte Edward Snowden, Chelsea Manning ainsi que Julian Assange sera officiellement inaugurée le samedi 5 juin 2021. Nombre d’éminents invités prendront part à l’inauguration.

Voilà le lien de l’article publié sur le site Infomeduse. Il s’agit du texte très intéressant que Mme Yasmine Motarjemi lira lors de cette inauguration.

https://www.infomeduse.ch/2021/05/26/voir-ou-ne-pas-voir-plaidoyer-pour-les-lanceurs-dalerte/

Avec la crise sanitaire, de très nombreuses personnes ont compris qu’il existe une immense corruption et de très graves conflits d’intérêts dans le domaine de la santé. Cela a ouvert les yeux d’une partie de la population et c’est une très bonne nouvelle.

Mais il faut comprendre que des citoyens bien avant cette crise et pendant des années ont essayé, en Suisse, de dénoncer de graves abus, du harcèlement physique et psychologique, de la corruption, des escroqueries réalisées par des citoyens bien protégés … en vain, car les dysfonctionnements au niveau du pouvoir judiciaire sont plus importants que ceux que nous avons connus depuis mars 2020 et existent depuis des années. Mais personne n’en parle. Les fonctionnaires corrompus se taisent aussi.

Certaines personnes ayant subi les décisions totalement arbitraires et scandaleuses du pouvoir judiciaire ont essayé de lancer l’alerte depuis le début des années 2000, mais elles ont peu été entendues.

Mille remerciements à Mme Motarjemi pour ses démarches courageuses et très difficiles à endurer, faites depuis plus de 10 ans.

Merci aux personnes qui voudront bien signer et diffuser ces trois pétitions :

Pour qu’une loi de protection des lanceurs d’alerte en Suisse soit créée : http://chng.it/2XGvBZTGG4

Pour réclamer le contrôle du travail de la justice : http://chng.it/vY2f7HxY

Pour que les abus d’autorité créés de 1982 à ce jour soient étudiés :

http://chng.it/TXzcGCJm5D

Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

Merci d’avance pour vos commentaires (texte succinct envoyé sous votre nom). Meilleures salutations.

Mise à jour du 6 juin 2021: Dans une vidéo de 4h44' Mme Motarjemi explique son combat contre son employeur Nestlé. Puis les 11 années de procédure qui ont suivi, dans le canton de Vaud, sans que Nestlé ne soit condamnée. Voilà le lien: www.youtube.com/watch?v=GSmjic8uevI

Commentaires

  • La question posée dans cet article ( Voir ou ne pas voir ? ) est présentée d'une manière incisive dans le film: There is no evil (Le Diable n’existe pas en français). https://youtu.be/piflulDSWD4


    Dans certains cas, la décision est difficile, car quoiqu’on face, les répercussions peuvent être graves. Les 4 histoires racontées dans ce film décrivent la situation dans laquelle certains lanceurs d’alerte ou objecteurs de conscience se trouvent. C’est juste l’objet qui est diffèrent.

    Ici un texte en anglais sur ce film.


    "Shot in secret and smuggled out of Iran, There is No Evil is an anthology film comprising four moral tales about men faced with a simple yet unthinkable choice – to follow orders to enforce the death penalty, or resist and risk everything. Whatever they decide, it will directly or indirectly affect their lives, their relationships, and their consciences. Says director Mohammad Rasoulof: "As responsible citizens, do we have a choice when enforcing the inhumane orders of despots? As human beings, to what extent are we to be held responsible for carrying out those orders? Where does the duality of love and moral responsibility leave us?" Suspenseful, mysterious, and shot through with a sense of urgency, Rasoulof’s film is an incisive look at the moral strength and inner humanity of its protagonists. There Is No Evil has won audience awards and festival prizes around the world, including the Golden Bear (Best Film) at the Berlin Film Festival.”

  • Voilà une vidéo de 4h44' expliquant le combat mené par Mme Motarjemi contre son employeur Nestlé et la procédure judiciaire ayant duré 11 ans (canton de Vaud)!
    www.youtube.com/watch?v=GSmjic8uevI

  • Un grand merci pour la publication de mon article "Voir ou ne pas Voir -playdoyer pour les lanceurs d'alerte" ainsi que l'information sur mon interview avec TheSwissbox Conversation. Dans cette longue vidéo, je n'ai même pas soulevé les problémes liés à la procédure judiciaire et la reaction de la societé.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel