Covid: Ricardo à Maastricht puis éloge de M. Reiner Fuellmich, avocat.

Imprimer

Bonjour,

Les minutes de Ricardo sont très intéressantes, car chaque fois Ricardo explique un fait différent.

Voilà Ricardo à Maastricht expliquant comment le traité du même nom a été mis en place :

https://www.laminutedericardo.com/LMDR/apres-hanouna-maastricht/

Puis voilà une vidéo de Ricardo expliquant les démarches en cours de l'avocat Reiner Fuellmich et de mille autres avocats :

https://www.laminutedericardo.com/LMDR/reiner-fullmich-ce-heros/

Félicitations à Ricardo pour son engagement.

Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s partout en Suisse et en France.

Merci d’avance pour vos commentaires (texte succinct envoyé sous votre nom). Meilleures salutations.

Commentaires

  • Grande manifestation ce samedi midi sur la Plaine de Plainpalais à Genève contre la loi covid, avec des centaines de personnes venues de toute la Suisse, magnifique ferveur et bonne humeur! Bravo à tous d'être venus! Avec un magnifique concert de sonnailles!

  • Ricardo est aujourd'hui à Genève:

    https://www.laminutedericardo.com/LMDR/the-wall-hymne-a-la-resistance/

  • Sur RT TV Autre manifestation à Bruxelles contre "le confinement" avec des skinhead très alcoolisés qui provoquent la police, là pas sûr que ce soit une bonne image de nos revendications!

  • Il faut absolument dire NON à la Loi Covid! La dernière fois que le Conseil fédéral obtint les pleins pouvoirs, c'était lors de la Seconde guerre mondiale, en 1939. Or, loin de les rendre en 1945, il s'y cramponna, en profitant pour imposer à la Suisse toutes sortes de mesures, notamment l'introduction d'un impôt fédéral direct.

    Il fallut la pression d'une initiative populaire pour le «retour à la démocratie directe», déposée en 1949, pour que l'Assemblée fédérale se résolve à abroger ces pleins pouvoirs à la fin de 1952! Un Suisse averti en vaut deux!

  • Où lisez-vous que la loi covid octroie les "pleins pouvoirs" au CF ???

    Et cette loi est limitée (sauf articles concernant la protection contre les faillites) au 31 décembre 2021...

    L'avez-vous au moins lue ?

  • Voici les références :

    Article "Pleins pouvoirs" du Dictionnaire historique de la Suisse (DHS) (https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010094/2020-10-06/)

    Loi fédérale sur les bases légales des ordonnances du Conseil fédéral visant à surmonter l’épidémie de COVID-19 (Loi COVID-19) du 25 septembre 2020, Art. 1 et 19 notamment. (https://www.fedlex.admin.ch/eli/oc/2020/711/fr)

    Explications du Conseil fédéral : « Comme la loi sur les épidémies ne prévoit pas de telles prestations, le Conseil fédéral s’est appuyé directement sur la Constitution. Celle-ci l’autorise en effet à prendre des mesures de droit d’urgence en cas de danger imminent. Le droit d’urgence de ce type est toujours limité à six mois. Si les mesures prises directement sur la base de la Constitution doivent durer plus longtemps, le Conseil fédéral est tenu de soumettre un projet de loi au Parlement. C’est ce qu’il a fait avec la loi COVID-19. » (https://www.edi.admin.ch/edi/fr/home/documentation/abstimmungen/covid-19-gesetz.html)

  • Précisément... vous confondez mandat de compétences attribué par le parlement dans une loi au Conseil fédéral (= délégation)... et pleins pouvoirs.

    Le CF n'a précisément pas les pleins pouvoirs, vu que c'est le parlement qui a cadré ses compétences dans la loi covid.

    Ou alors, comment comprenez-vous le terme "pleins pouvoirs" ?

    Vous êtes conscient que le CF est l'organe exécutif de notre Etat et qu'il est normal qu'il établisse des ordonnances dans le cadre défini par le parlement (délégation)...

    Vous devriez voter contre le référendum, vu votre argumentation...

  • Il n'est pas question de plein pouvoir mais de très large pouvoir avec une trés grande amplitude laissée au Conseil fédéral. Une trop grande amplitude laissée au Conseil fédéral. Les délégations sont trop imprécises. La constitution est violée. Certes au vu de l'article 190 Const.féd. il y a lieu d'appliquer la loi fédérale, mais ces délégations violent la constitution fédérale. La séparation des pouvoirs est violée.

  • Et alors, en quoi la loi que vous combattez, la loi covid, octroie les pleins pouvoirs au Conseil fédéral ?

    Quoiqu'il soit voté sur la loi covid, le certificat covid demeurera (cf. les explications de la Prof. Sandoz).

    Quoiqu'il soit voté, la loi sur les épidémies, acceptée en votation populaire, demeurera.

    Vous voulez transormer la votation sur un texte de loi en un plébiscite. Unschweizerich.

  • Mme Herzog,
    Franchement si vous écoutez cet être humain avec conviction, vous m'inquiétez.

  • Et encore un antivax qui succombe de complications après un covid...

    https://www.ladepeche.fr/2021/05/31/serge-rader-le-pharmacien-antivax-est-decede-apres-une-hospitalisation-liee-au-covid-9577429.php

    Cela ne vous fait pas réfléchir, chers antivax ?

  • A CEDH: J'estime que toutes les personnes qui se battent pour dire la vérité doivent être soutenues. De plus, très peu de journalistes ont osé quitter les médias officiels ... Il est très important de soutenir les journalistes indépendants, surtout quand ils sont courageux.

  • T'inquiète.
    Quand elle découvrira le nom du notable suisse qui soutiendra financièrement cet ancien présentateur tv, elle va déchanter..

    Mais le moment tpmp est très drôle:

    https://www.dailymotion.com/video/x81ibzy

  • @ Mme Herzog

    Pas journaliste mais présentateur de télé. Il ne recherche pas la vérité, il présente la sienne sans aucun autre fondement que son bagoût.

  • A Dd: Vous n'avez pas bien lu le texte qui dit ceci: "Il s'est éteint à l’âge de 68 ans en Guadeloupe le 22 mai après avoir succombé à une crise cardiaque trois jours après sa sortie de réanimation suite au Covid-19.

    Selon Le Parisien, l'antivax avait contracté le Covid-19 et avait été admis en réanimation à l'hôpital de Pointe-à-Pitre. Il aurait ensuite souffert d'une infection nosocomiale (infection associée aux soins). Trois jours après sa sortie de réanimation et affaibli par son infection, il décède d'un arrêt cardiaque.
    La famille insiste, il "n'est pas mort du virus".

    Paix à son âme.

  • Donc le coeur lache à raison d'une infection contractée en réa. Il était en réa pour covid. Sans covid il ne serait pas allé en réa, n'aurait pas été infecté en réa et ne serait pas mort. Parfaite chaîne causale.

  • Concernant la mort de ce pharmacien voilà ce qu'en dit Ricardo:
    https://www.laminutedericardo.com/LMDR/ces-morts-si-suspectes/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel