Air du temps - Page 3

  • Accident à Funplanet: "Le travail du Ministère public vaudois est un grand bordel" Me Riand dixit !

    Imprimer

    Bonjour,

    Enfin, dans un tribunal vaudois, un avocat ose critiquer le travail du Ministère public en déclarant ceci à la juge: "Vous devez dire au Ministère public qu'il vous met dans une situation de contrainte et que c'est à cause de son mauvais boulot. Renvoyez cette cause au Ministère public, c'est lui qui a tellement fauté. Ce dossier est un grand bordel".

    De quoi s'agit-il ? Suite à un terrible accident ayant eu lieu en 2013 sur le site de Funplanet, défigurant une jeune-fille, l'affaire est jugée depuis le 8 juin 2020 au Tribunal de police de Vevey. Les problèmes: Les faits seront prescrits le 18 juin 2020 et l'instruction a été bâclée ... D'où la déclaration de l'avocat de la victime à la juge. Voilà l'article du Matin suite à l'audience du lundi 8 juin:

    https://www.lematin.ch/faits-divers/defiguree-funplanet-procureure-procrastine-renvoyez-cause/story/15319176

    Cette affaire montre une nouvelle fois que les victimes sont plusieurs fois victimes ! Ici, en premier lieu, d'un grave accident datant de 2013, puis d'une procédure bâclée ayant duré 7 ans !!!! Tout cela pour probablement arriver soit à un jugement bâclé suite à une instruction bâclée, soit à un jugement indiquant que les faits sont prescrits et que par conséquent les prévenus sont libérés ... La prochaine audience est agendée au lundi 15 juin. Affaire à suivre.

    Il faudrait tout-de-même un jour que les responsables du travail du Ministère public vaudois (mais qui sont-ils et où sont-ils ?) réalisent des enquêtes pour comprendre pour quelles raisons il faut 7 ans pour ne pas arriver à traiter sérieusement une telle affaire. Et ce cas n'est pas isolé.

    Au sujet de cette affaire, voilà l'article publié par Me Riand sur son site 1dex. https://1dex.ch/2020/06/funplanet-et-justice-la-celerite-et-lart-de-ne-pas-decider/#.XuMvL6Ukzqt

    De nombreuses personnes dénoncent depuis des années les astuces systématiquement utilisées par les procureurs et les juges pour ne pas rechercher la vérité, pour modifier certains faits dans les décisions (des dates par exemple), etc. et tout-de-même prendre des décisions. Ces décisions sont totalement arbitraires et de mauvaise foi et enfreignent les articles de la Constitution fédérale. Ensuite, il est impossible d'obtenir la révision de ces décisions car les magistrats refusent de reconnaître leurs erreurs. En plus, les magistrats des instances supérieures ne s'offusquent pas de ces dysfonctionnements scandaleux. Les recours ou appels sont donc inutiles, car en général rejetés !

    D'où la pétition que je vous remercie très vivement de signer et de diffuser, réclamant un contrôle sérieux du travail des magistrats et des sanctions. Voilà le lien: http://chng.it/vY2f7HxY

    Ce qui est extraordinaire: Malgré toutes les affaires montrant depuis des années que les magistrats vaudois ne font pas leur travail et trouvent mille astuces pour ne pas appliquer les lois, les politiciens vaudois ne réagissent pas. Et ce n'est pas en créant un Conseil Supérieur de la Magistrature que les choses changeront. Il est indispensable que les contrôles soient réalisés par des jurys de citoyens indépendants et non par "des petits copains". D'où cette pétition très importante aussi: http://chng.it/VVxHk6vnrw

    Merci de transmettre cet article à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages (résumé succinct). Cordiales salutations.

     

  • Suisse et pandémie du coronavirus: Pétition créée par M. Patrick Jetzer

    Imprimer

    Bonjour,

    J'ai reçu cette pétition hier, de son auteur, très inquiet du pouvoir que s'est octroyé le Conseil fédéral dès mi-mars 2020 et des suites de cette prise de pouvoir. Le texte de cette pétition existe en allemand et en français. Voilà le texte français (les liens utilisés pour preuves figurent dans la pétition):

    Le Conseil fédéral, sur la base d'une recommandation de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), proclame de sa propre initiative la loi d'urgence, paralysant ainsi l'ensemble de notre pays. 1)

    Sans la participation du Parlement et des citoyens, il outrepasse les droits fondamentaux, viole les droits personnels des citoyens et étouffe l’économie. Nous sommes par ailleurs menacés par des mesures encore plus drastiques, telles que l’obligation d’utiliser les tracing-apps et celle de se faire vacciner, si nous ne voulons pas être exclus de certaines activités sociales à l'avenir. Ni la constitution ni la loi ne permettent au Conseil fédéral de prendre des mesures d'une telle portée qui violent de manière flagrante nos principes et libertés constitutionnels. 2) Nous partageons cette appréciation.

    Par ailleurs, le Conseil fédéral souhaite désormais utiliser le droit fédéral pour se donner la compétence de gouverner indéfiniment par le droit d'urgence. Nous devons nous protéger et faire en sorte que cela n’arrive pas. 3)

    Nous sommes préoccupés de constater dans quelle mesure les décisions de notre gouvernement sont déterminées par l'OMS. D'autant plus que cette dernière dépend fortement de la faveur des donateurs privés et de leurs intérêts particuliers. Le Conseil fédéral et l'administration fédérale (par exemple l'Office fédéral de la santé publique) - et donc l'ensemble de notre pays - ne doivent pas devenir le jouet de quelques experts et d'intérêts économiques et politiques douteux. 4)

    Protégeons nos libertés démocratiques avec notre signature! Signez ici!

    Voilà le lien de la pétition:

    www.openpetition.eu/!coronanotrechtnein

    Merci de diffuser et de signer cette pétition.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • La campagne de votation de l'initiative "Pour des multinationales responsables" est lancée !

    Imprimer

    Bonjour,

    Public Eye vient de m'informer que le parlement n'a pas proposé un contre-projet convaincant et que par conséquent ce 4 juin 2020 la campagne de la votation "Pour des multinationales responsables" est lancée. Voilà quelques informations:

    Cette initiative a été lancée il y a 5 ans par environ 60 organisations, dont Public Eye. L'initiative a été signée par plus de 120'000 personnes.

    Depuis 3 ans, le parlement envisageait de présenter un contre-projet. Tout a été entrepris pour faire traîner les choses, car les lobbies sont très puissants. Le contre-projet proposé ne peut pas être accepté par les organisateurs de l'initiative.

    Les organisateurs de cette initiative savent que les grandes multinationales et EconomieSuisse veulent investir plus de 8 millions de francs pour contrer cette initiative.

    Les organisateurs de cette initiative ont besoin d'un million de francs pour organiser cette future campagne de votation. Alors merci d'avance pour vos dons.

    Au sujet de cette votation, voilà l'article publié par Mme Manon Schick dans la rubrique l'Invitée du journal 24 heures, il y a quelques jours:

    https://www.24heures.ch/derniere-ligne-droite-avant-la-votation-sur-les-multinationales-678568774209

    Pour plus d'informations et pour soutenir cette campagne en faisant un don, voir le site de l'initiative:

    https://initiative-multinationales.ch/

    Merci très vivement à toutes les personnes qui soutiendront cette campagne de votation.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    PS: Naturellement si les lanceurs d'alerte désirant dénoncer les actes des multinationales ne sont pas protégés par une loi suisse, qui n'existe pas encore ... car le parlement vient de la refuser en mars 2020, alors cela ne va pas permettre de condamner les multinationales basées en Suisse. D'où la pétition que je vous remercie de signer et de diffuser. Voilà le lien:

    http://chng.it/2XGvBZTGG4

    Pour plus d'information sur la loi de protection des lanceurs d'alerte, étudiée par les parlementaires depuis 2003 ..., voir cet article:

    https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2020/05/31/protection-des-lanceurs-d-alerte-en-suisse-toujours-aucune-l-306758.html