Corruption - Page 3

  • Le combat de M. Gérard Ulrich de l'an 2000 à 2020.

    Imprimer

    Bonjour,

    M. Gérard Ulrich, très actif, a étudié de très nombreux cas d'injustices réalisées par les magistrats, à tous les niveaux en Suisse (1ère instance, juges cantonaux et juges fédéraux).

    Ayant découvert que les lois n'étaient pas appliquées, il s'est passionné pour ce sujet et a dénoncé avec vigueur et courage les actes des magistrats.

    Dans la vidéo qu'il vient de m'envoyer il explique son parcours et ses conclusions actuelles. Voilà le lien de cette vidéo qui dure 18 minutes, que je vous conseille vivement de regarder et de diffuser :

    https://youtu.be/deT-leiBBhw

    A mon avis, il est urgent d'obtenir que les magistrats soient très sévèrement sanctionnés quand ils n'appliquent pas les lois, ne recherchent pas la vérité (ou modifient les faits) et réalisent de graves abus d'autorité. D'où l'importance de continuer à signer et à diffuser cette pétition, dont voici le lien:

    http://chng.it/vY2f7HxY

    Merci de diffuser ce message à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Prenez soin de vous. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 27 mars 2020: M. G. Ulrich a effectué un travail gigantesque toutes ces dernières années. Il a étudié des centaines de dossiers judiciaires et a publié les résultats de ses recherches sur un site Internet censuré par certains opérateurs, dont Swisscom. Pour plus d'informations voir ce lien:

    https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2016/12/19/censure-de-sites-internet-en-suisse-ou-ailleurs-280978.html

  • Suisse - Sri Lanka: Trafic de bébés depuis les années 1970 à 1997.

    Imprimer

    Bonjour,

    Voilà une nouvelle affaire bouleversante. Dès les années 1970, des fermes à bébés ont été créées au Sri Lanka dans le but de les faire adopter car cela rapportait beaucoup d'argent aux intermédiaires se trouvant au Sri Lanka. Ce trafic était illégal, mais en Suisse les autorités ont fermé les yeux alors qu'elles avaient été alertées.

    Les bébés adoptés en Europe sont devenus adultes et ont fait des recherches ce qui a permis de découvrir ces pratiques scandaleuses, basées sur la corruption.

    Voilà l'article publié par 20 Minutes:

    https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Adoptions--les-autorites-ont-detourne-le-regard-12347250

    Un témoignage très bouleversant a été publié dans le journal 24 Heures de ce 29 février. Heureusement, cette jeune-femme habitant en Suisse allemande a pu retrouver sa mère biologique.

    En Suisse, l'association "Back to the roots" aide les enfants sri lankais adoptés à retrouver leurs parents biologiques ce qui n'est pas facile, car les documents sont souvent faux ou absents. Voilà le lien de cette association: https://backtotheroots.net/?lang=fr

    Il va être très intéressant de voir comment la Suisse va accepter de dédommager ces nouvelles victimes. J'espère aussi que, cette fois, on retrouvera en Suisse une partie des personnes responsables de ce trafic ayant duré jusqu'en 1997. Certaines de ces personnes sont donc toujours en vie. Affaire à suivre.

    Merci aussi de signer et de diffuser cette pétition réclamant que les abus d'autorité réalisés en Suisse après 1982 soient étudiés par une Commission Indépendante d'experts comme cela a été le cas concernant les 60'000 enfants placés entre les années 1930 et 1981. Voilà le lien de cette pétition:  http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Merci de diffuser cet article. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Corruption en Suisse: Déclarations de M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Transparency International (TI) publie chaque année un classement des pays en fonction de la corruption. Mais personne ne comprend sur quelles bases ce classement est réalisé. Etant donné que TI refuse d'étudier les cas concrets de corrruption ayant été étouffés par les magistrats, je doute depuis longtemps de leurs statistiques. Voir les articles de ce blog à propos de la lutte contre la corruption et des statistiques publiées par Transparency les années précédentes.

    Un article publié le 23.1.2020 par le journal Le Temps apporte enfin des informations primordiales faites par M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse, qui dit, je cite: "que la 4e place de la Suisse est trompeuse car trois domaines ne sont pas pris en compte dans le classement. Et c'est particulièrement là où, selon lui, la Suisse affiche de "graves lacunes".

    M. Hilti indique que la Suisse n'a pas de loi sérieuse protégeant les lanceurs d'alerte. Il sous-entend donc que les personnes prenant connaissance d'une affaire de corruption ne la dénonceront pas.

    M. Hilti dit ensuite que la lutte contre le blanchiment d'argent et contre la corruption dans le secteur privé et dans le sport sont au point mort en Suisse.

    Enfin, il déclare que le classement de Transparency International ne traite que la corruption dans le secteur public !!!

    Ses déclarations confirme mon sentiment: les statitistqiques de TI ne reflètent pas du tout la réalité de la corruption en Suisse, place financière, dont les acteurs sont des sociétés et des personnes privées !

    Je me demande tout-de-même pourquoi M. Hilti n'a pas fourni ces précisions primordiales les années précédentes, quand les statistiques de TI étaient publiées, faisant croire que la corruption en Suisse était un phénomène peu important.

    Voilà l'article du Temps que je vous conseille de lire:

    https://www.letemps.ch/suisse/lutte-contre-corruption-ne-progresse-suisse-selon-transparency-international

    Merci très vivement au journaliste du Temps ayant réalisé cet article. Merci de diffuser ces informations à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.