Justice pénale

  • Le juge fédéral UDC Yves Donzallaz sera-t-il réélu demain ???

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal Le Matin Dimanche a publié le 20.9.2020 un article très intéressant expliquant que l'UDC ne veut plus soutenir son juge fédéral Yves Donzallaz, car il prend des décisions que l'UDC ne comprend pas ! Et surtout, il n'obéit pas à l'UDC ! Les dirigeants de l'UDC propose donc aux parlementaires de ne pas réélire le juge fédéral Yves Donzallaz.

    Cet article explique clairement que les politiciens UDC donnent des directives à leurs juges fédéraux ... Naturellement, en catimini.

    L'indépendance de la justice n'existe pas en Suisse, ce que nous savions déjà, mais là il s'agit d'un exemple vraiment consternant, apparaissant en pleine lumière. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.lematin.ch/story/le-juge-traitre-dont-ludc-ne-veut-plus-297598080923

    La Suisse fait parie du GRECO (Groupement des Etats contre la Corruption) et les experts du GRECO signalent depuis plusieurs années que le fait que les juges soient rattachés à des partis politiques correspond à une situation anormale, à corriger. Mais rien ne change ...

    D'où l'article que j'avais publié sur ce blog le 28 août 2020 intitulé "Pourquoi la Suisse fait-elle encore partie du GRECO ? Pour manipuler l'opinion publique ?".

    Voilà pourquoi il va être très important de soutenir l'initiative fédérale réclamant que les juges fédéraux soient tirés au sort sur la base d'une sélection de candidats qui n'auront pus besoin d'appartenir à un parti politique et de lui obéir !

    Voilà le site de cette initiative: https://www.justiz-initiative.ch/fr/initiative/en-bref.html

    Sachez que quand des personnes se plaignent auprès des politiciens en leur expliquant qu'il existe de très graves dysfonctionnements judiciaires, leur réponse est systématiquement: "A cause du principe de la séparation des pouvoirs, nous ne pouvons rien faire pour vous !". Cette séparation des pouvoirs est un fléau car d'une part en réalité elle n'existe pas et d'autre part elle permet de ne jamais sanctionner aucun(e) juge, ni aucun(e) procureur(e) ...

    Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires succincts. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 23.9.2020: Tous les juges fédéraux qui se représentaient ont été réélus et le juge Yves Donzallaz aussi. Cela montre que les parlementaires ne se soucient pas de savoir comment les juges fédéraux travaillent, car de très nombreux juges fédéraux n'appliquent pas les lois et prennent des décisions totalement arbitraires. Dans un recours, quand ils apprennent que des faits ont été modifiés par les juges précédents et/ou que la vérité n'a jamais été recherchée, ils ne réagissent pas afin de protéger les citoyens dominants.

    Si une plainte pénale a été classée alors que les infractions pénales sont prouvées, ils ne réagissent pas non plus. De nombreux citoyens en ont fait l'expérience.

    Voilà pourquoi il est très important de signer cette pétition qui réclame un contrôle sérieux du travail des magistrats et des procureurs. Voilà le lien:

    http://chng.it/vY2f7HxY

  • Blanchiment d'argent: Les avocats luttent contre le contrôle de leur corporation !!!

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal 24 heures a publié jeudi 10 septembre 2020 un article très intéressant "Loi antiblanchiment: Les avocats luttent contre le contrôle de leur corporation", écrit par les journaliste Oliver Zihlmann et Christian Brönimann. 

    L'accès au site Internet de 24 heures étant devenu compliqué je ne peux pas publier le lien de cet article.

    Voilà ce qui m'a énormément choquée. Le GAFI a demandé à la Suisse de renforcer sa loi antiblanchiment afin de mieux surveiller le travail des avocats dans ce domaine. En effet, lors du scandale des PanamaPapers les noms de nombreux avocats suisses étaient cités car ils avaient aidé des clients à cacher leur argent.

    Le 2 mars 2020, le renforcement de la loi antiblanchiment a été débattu par les Parlementaires. Puis des commissions viennent de voter ces derniers jours. Mais voilà le problème: de nombreux avocats siègent dans ces commissions !!!

    Par exemple, par 8 voix contre 5, une commission a proposé d'abolir les nouvelles obligations qu'il était prévu d'imposer aux avocats ! Et dans cette commission, sur 13 parlementaires, 9 sont avocats !!!

    Il est vraiment scandaleux que ces 9 avocats aient accepté de voter concernant ce sujet alors qu'il s'agit clairement d'un énorme conflit d'intérêt !!! Ce que d'ailleurs les autres parlementaires ne peuvent ignorer !

    Je me demande pour quelles raisons aucun(e) parlementaire ne réagit suite à une telle situation ! Protègent-ils tous leurs conflits d'intérêt ???

    Cette façon de procéder est inadmissible. Dans ces conditions, comment peut-on continuer à faire confiance aux parlementaires ?

    Merci de diffuser cet article aux citoyens suisses et aux parlementaires que vous connaissez.

    Merci d'avance pour vos commentaires (texte succinct). Meilleures salutations.

     

  • Suisse: Rudolf Elmer, lanceur d'alerte, explique son affaire judiciaire.

    Imprimer

    Bonjour,

    La journaliste Lucy Komisar a publié sur son site Internet un article en anglais concernant l'histoire de Rudolf Elmer, lanceur d'alerte suisse ayant dénoncé la manière dont les fraudes financières sont organisées, portant sur des milliards de dollars ... Rudolf Elmer explique comment il a été harcelé pendant des années suite à ses révélations. Et quels ont été les dysfonctionnements du pouvoir judiciaire suisse. Heureusement, cet article a été traduit en français. Voilà le lien:

    https://www.thekomisarscoop.com/2020/07/y-a-t-il-eu-une-conspiration-de-la-part-du-tribunal-et-du-ministere-public-suisse/

    Voici l'article original publié en anglais:

    https://www.thekomisarscoop.com/2020/07/was-there-a-conspiracy-by-the-swiss-courts-and-attorney-generals-office/

    Et voilà la version en allemand:

    https://www.thekomisarscoop.com/2020/07/liegt-eine-verschworung-zwischen-den-schweizer-gerichten-und-der-schweizerischen-bundesanwaltschaft-vor/

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Cette histoire, qui n'est toujours pas terminée ..., montre une fois de plus que les lanceurs d'alerte ne sont pas protégés en Suisse car la loi de protection n'existe pas. D'où cette pétition que je vous remercie de signer et de diffuser. Voilà le lien:

    http://chng.it/2XGvBZTGG4

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.