Suisse - Page 27

  • Nouvelle pétition réclamant en Suisse une loi de protection des lanceurs d'alerte.

    Imprimer

    Bonjour,

    Je viens de créer une nouvelle pétition réclamant une loi de protection des lanceurs d'alerte en Suisse.

    Et réclamant aussi un effet rétroactif afin de corriger les erreurs judiciaires ayant eu lieu depuis l’an 2000 suite aux alertes lancées par certains employés ou par des citoyens courageux.

     

    Pour en savoir plus et pour signer, c'est ici:

    http://chng.it/2XGvBZTGG4

     

    Merci de diffuser ce message à vos amis dans toute la Suisse.

    Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages (texte succinct).

    Meilleures salutations.

    Michèle Herzog

     

    Mise à jour du 18.2.2019: Un internaute a eu la gentillesse de traduire le texte de cette pétition en allemand. Voici le texte en allemand de cette pétition:

    Ein Gesetz zum Schutz der Schweizer Whistleblowers mit

    retroaktiver Wirkung

    Michèle HERZOG hat die Petition gerichtet An die Parlamentarier in Bern.

     

    Es gibt heute kein ernst zu nehmendes Gesetz in der Schweiz, welches den Schutz der Whistleblowers gewährleistete. Ein solches Gesetz wird seit dem Jahr 2003 in Bern diskutiert!!! 15 Jahre debattieren ohne zu legisferieren ist unzulässig.

    Im Februar 2019 ist in der Westschweizer Presse (Tribune de Genève, 24 Heures) ein Artikel betreffend einen Schweizer Whistleblower

    publiziert worden, welcher den Skandal von 1MDB (1,8 Milliarden unterschlagene US$) denunziert hat. Und man erfährt, dass dieser Whistleblower in der Schweiz abgeurteilt wird, denn er war Angestellter eines Genfer Unternehmens.

     

    Der Artikel sagt aus: « In der Schweiz geht ein Angestellter ein immenses Risiko ein, wenn er die vertraulichen Daten seines Unternehmens aufdeckt »! Mehrere Jahre Gefängnis.

    Dies ist eine absolut unhaltbare und skandalöse Situation. Deshalb diese Petition.

     

    Denn Schweizer Angestellte, die Zeugen von strafbaren Verstössen innerhalb ihres Unternehmens sind, haben nur die eine Wahl: Schweigen! Packen sie aus, werden sie entlassen und finden keine neue Anstellung mehr. Zudem werden sie in ein Strafverfahren verwickelt, gefolgt von einer Verurteilung – oft mit dem Ergebnis jahrelanger Gefängnisstrafen. Es handelt sich um eine äusserst schwerwiegende INVERSION der Anwendung der Artikel des Schweizerischen Strafgesetzbuches.

    Hingegen zeigt die Geschichte, dass die Urheber der angezeigten Straftaten in der Regel nie angeklagt und auch nicht verurteilt werden (es geht da öfters um sehr grosse Finanzverbrechen). Beispiel: Affäre HSBC in Genf. Von daher diese Petition, welche fordert:

    1. Ein wirksames Gesetz in der Schweiz, welches die Whistleblowers innerhalb der kürzesten Fristen schütz (maximal ein Jahr, denn die Debatten in Bern haben genug lange angedauert). 
    2. Dass die mutigen Personen, welche ab dem Jahr 2000wegen ihrer Whistleblower-Rolle verurteilt worden sind, gleichzusetzten mit Justizirrtum, die Wiederaufnahme des Verfahrens vor einem total unabhängigen ausserkantonalen Gericht zugestanden kriegen, wenn sie einen solchen Antrag stellen. Sie seien vollumfänglich für das erlittene Unrecht und die Belästigungen zu entschädigen, handle es sich um Angestellte oder auch einfache Bürger, welche den Mut hatten, Straftaten aufzudecken.
    3. Diejenigen Personen, welche trotz der Warnung von den Magistraten und Beamten für ihre begangenen Straftaten geschützt worden sind, seien endlich zur Verantwortung zu ziehen und hart zu verurteilen (Anwendung der Artikel des Schweizerischen Strafgesetzbuches).
    4. Die Beamten und Magistrate, die oft korrupt sind, und deshalb die angezeigten Straftäter geschützt haben, seien endlich zu bestrafen.

    Danke, diese Petition an Eure Freunde in der Schweiz weiterzureichen.

    Hier ist das Link: http://chng.it/2XGvBZTGG4

    Mit freundlichem Gruss

     

     

  • La maltraitance dans les EMS: Un sujet tabou et des abus dramatiques.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Ce 4 février 2019, un reportage réalisé par le journaliste Fabiano Citroni à été publié au Télé-Journal de TSR1. Ce reportage est accablant et je vous conseille très vivement de l'écouter. Il dure quelques minutes. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/un-aide-soignant-a-donne-une-douche-bouillante-a-une-residente--enquete-sur-le-tabou-de-la-maltraitance-en-ems-?id=10193109

    Naturellement ce reportage me fait penser aux 5 années de très mauvais traitements vécus par Mme Rita Rosentiel placée de force dans un EMS à Morges depuis 2014, car cette femme âgée de 95 ans actuellement a dû supporter de vivre avec des personnes beaucoup plus handicapées qu'elle. Elle a perdu sa liberté. Et a été totalement ruinée par son curateur. Puis elle a dû subir 3 années de procédures (pénale et civile) qui se sont terminées par un accord en sa défaveur ! Quant au curateur il n'a pas été condamné ... Si vous voulez en savoir plus, faites une recherche sur Internet avec les mots "Rita Rosenstiel".

    Heureusement M. Gérard Ulrich, dissident vaudois, habite à Morges lui aussi. Il a étudié tout le dossier de Mme Rosenstiel. Et le 23 janvier 2019 a organisé un jury de citoyens qui devait décider si trois magistrats vaudois étaient coupables de corruption on non. 17 personnes ont participé à ce jury en prenant connaissance des faits. Elles ont décidé à l'unanimité que les magistrtas sont coupables. Puis d'autres citoyens, informés par Internet, ont pu voter eux aussi. Un premier jury de citoyens a donc été organisé dans le canton de Vaud pour défendre une personne âgée et juger les actes des magistrats. Les résultats complets de ces votes ne sont pas encore connus.

    Je sais que dans le canton de Vaud d'autres personnes âgées ont été très gravement maltraitées par du personnel soignant. Et en général les plaintes pénales déposées par les victimes ont été classées. Parfois même, la personne ayant dénoncé des actes très graves a été condamnée pour diffamation et les auteurs de ces actes n'ont pas été inquiétés. Pourtant les preuves existent !

    Merci au journaliste M. Fabiano Citroni d'avoir permis à cette fille de s'exprimer au sujet des brûlures subies par sa mère. J'espère que d'autres personnes auront le courage de dénoncer les abus qui ont lieu. Naturellement, beaucoup de personnes se taisent de peur des représailles ... 

    Si certains magistrats et curateurs/curatrices continuent à ne pas vouloir faire leur travail correctement, avec respect de la personne âgée et de ses droits humains, sans être sanctionnés alors il faudra généraliser les jurys de citoyens. 

    Merci d'avance pour vos commentaires ou pour vos témoignages (merci d'envoyer un texte très succinct) qui seront publiés au bas de cet article.

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Meilleures salutations.

    MISE A JOUR DU 7 AOUT 2019: Deux personnes habitant à Morges, près de l'EMS de Mme Rosenstiel, se sont particulièrement bien occupées de Mme Rosenstiel. Mais Mme Rosensteil vient d'être pacée sous curatelle de portée générale. Elle ne peut donc plus rien signer elle-même. Et sa curatrice a déposé une plainte civile demandant l'éloignement de ces deux personnes qui dérangent ... car elles voient ce qu'il se passe. L'audience au Tribunal de Nyon aura lieu le 13 août 2019 à 9h. Merci d'avance de venir soutenir ces deux personnes. Heureusement, la juge a refusé cette demande d'éloignement des deux amis de Mme Rosenstiel ...

    L'émission Mise au Point du 4 août 2019 a à nouveau traité le cas des personnes placées en EMS contre leur gré. Je vous conseille de consacrer un peu de votre temps à regarder ce reportage consternant. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/places-a-lems-contre-leur-gre?id=10610707

     

    MISE A JOUR DU 4.11.2019: Voilà la bonne nouvelle reçue de M. Gérard Ulrich:

    Le 06.10.19, Rita ROSENSTIEL a été rapatriée par une entreprise audacieuse surprise dans son canton d’origine, Zurich, contrecarrant les intentions des autorités vaudoises de la retenir dans leurs griffes. Elle est à l’abri.

    Cette précipitation a fortement secoué cette aînée pétillante. Maintenant, elle se rend pleinement compte d’avoir été sauvée du complot des magistrats vaudois. Après 3 semaines d’adaptation, il est sûr et certain que l’action a été couronnée de succès.

    Sa nouvelle adresse: Rita ROSENSTIEL, chambre 314, Hugo MENDEL-Heim, Billeterstrasse 10, 8044 Zürich, Tél. 044 266 26 36

    Téléphonez lui elle sera ravie.

  • Suisse: Pour que les abus liés aux forfaits fiscaux cessent.

    Imprimer

    Bonjour,

    Un article d'une page publié dans le journal 24 Heures des 26-27 janvier 2019 explique comment certaines personnes propriétaires d'entreprises florissantes obtiennent des forfaits fiscaux en Suisse. La RTS a aussi publié un article:

    https://www.rts.ch/info/suisse/10168500-fashionleaks-l-ex-patron-de-gucci-patrizio-di-marco-epingle-au-tessin.html

    Les informations ont été publiées grâce aux travail de Mediapart et de certains  journalistes d'investigation. Une fois de plus je constate que les contrôles n'ont pas lieu et que l'on nous fait croire depuis des années que les contrôles ont lieu !

    En effet la condition "sine qua non" pour qu'un étranger domicilié en Suisse obtienne un forfait fiscal c'est de ne pas avoir de revenus en Suisse. Mais le fisc ou les Autorités ne font pas de contrôles sérieux pour deux raisons:

    1. Pour ne pas déranger ces personnes très riches qui pourraient être offusquées d'être soumises à un contrôle. Ce qui correspond clairement à un privilège. Le fisc préfère être sévère avec les citoyens ayant oublié de déclarer mille francs ! Cela fait croire aux gens que le fisc effectue un travail très sérieux.

    2. Le fisc devrait étudier les montages financiers imaginés par des financiers expérimentés et soit il n'en a pas les moyens, soit il n'en a pas envie pour la raison expliquée ci-dessus.

    Avant la votation fédérale du 30 novembre 2014 proposant l'abolition des forfaits fiscaux les politiciens et les responsables du fisc nous avaient pourtant expliqué que des contrôles sérieux avaient lieu et que les personnes bénéficiant d'un forfait fiscal remplissaient cette condition "sine qua non". Les citoyens avaient donc rejeté cette suppression des forfaits fiscaux par 60% des voix.

    Les articles parus dans la presse ces derniers mois montrent que le peuple suisse a été manipulé avant cette votation et ceci est inacceptable.

    D'où la nouvelle pétition que j'ai créée réclamant des contrôles sérieux et une nouvelle votation. Pour en savoir plus et pour signer, c'est ici:

    http://chng.it/hQmcfN78hT

    Merci de signer cette nouvelle pétition et de diffuser ce message à tous vos amis en Suisse romande et en Suisse allemande.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

     

    Mise à jour du 29.1.2019: En octobre 2014, le Conseil fédéral avait publié des informations concernant cette votation. Voir ce lien:

    https://www.efd.admin.ch/efd/fr/home/dokumentation/legislation/votations/initiative---halte-aux-privileges-fiscaux-des-millionnaires--abo.html

    Je vous conseille de lire le texte du 3.10.2014 qui contient les arguments de la Confédération. Ce texte oublie de mentionner la condition "sine qua non" permettant d'obtenir un forfait fiscal. Cela a également permis de ne pas indiquer que les contrôles des revenus n'étaient pas souvent effectués.

    Les auteurs de l'initiative de 2014 devraient demander des explications à la Confédération au sujet de ces faits passés sous silence.