Suisse - Page 28

  • Nouveau référendum: Non aux détentions arbitraires, en Suisse.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Décidément, la presse a fort peu parlé des décisions prises par les parlementaires le 25 septembre 2020. Cela concerne la loi urgente Covid-19 adoptée à une large majorité, mais aussi les mesures antiterroristes adoptées. Tout le monde comprend qu'il faut lutter contre le terrorisme, mais sans dépasser les limites et en respectant les Droits humains.

    De très nombreux citoyens ont subi avant 1982 les décisions totalement arbitraires prises par les autorités sans que le pouvoir judiciaire n'intervienne. Ces "internements administratifs" ont été interdits en Suisse dès 1982 sous la pression internationale, car la Suisse avait ratifié en 1974 la Convention Européenne des Droits de l'Homme, Convention créée à Rome en 1950. Cela n'a pas empêché les décisions arbitraires. De 1982 à ce jour, les décisions arbitraires en Suisse ont été prises par le pouvoir judiciaire ... qui utilise une multitude d'astuces pour ne pas appliquer les lois et pour modifier la vérité.

    Les nouvelles mesures adoptées par les parlementaires le 25.9.20202 pour lutter contre le terrorisme donnent des droits aux policiers sans que le pouvoir judiciaire n'intervienne. Sans se soucier des Droits fondamentaux figurant dans la Constitution fédérale, ni des Conventions signées, on retourne donc à la situation vécue en Suisse avant 1982 ...

    Au sujet de ces mesures contestées, voilà un article:

    https://www.swissinfo.ch/fre/politique/la-suisse-adopte-des-mesures-antiterroristes-contest%C3%A9es/46057826

    Heureusement, suite à la décision des parlementaires du 25.9.2020 (adoption de la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme), des jeunes de différents partis politiques ont créé un référendum. Voilà le lien expliquant les raisons de ce référendum. Ce lien permet aussi d'imprimer les feuilles de signatures, ce qui vous permettra de signer et de récolter quelques signatures, car chacun doit faire sa part afin de défendre les Droits humains (attention, il faut imprimer une feuille distincte par Commune):

    https://detentions-arbitraires-non.ch/

    Merci de soutenir ce référendum très important.

    Merci de diffuser ce message à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (texte succinct). Meilleures salutations.

    PS: Concernant les abus d'autorité ayant eu lieu en Suisse de 1982 à ce jour, et qui vont continuer, merci aussi de signer cette pétition et de la diffuser. Voilà le lien:

    http://chng.it/TXzcGCJm5D

     

  • Covid et Suisse romande: Comment un journaliste a infiltré un groupe de citoyens "complotistes".

    Imprimer

    Bonjour,

    Depuis le début des mesures d'urgence prises par le Conseil fédéral dès mi-mars 2020, les citoyens dans toute la Suisse ont suivi l'actualité liée à cette pandémie. Certains citoyens, s'informant aussi sur les réseaux sociaux et faisant eux-mêmes des recherches sur Internet, ont réagi aux mesures d'urgence et aux informations propagées par les autorités. Ces citoyens, contestant les mesures décidées, les informations et chiffres publiés, la non-indépendance de l'OMS, etc. se sont souvent regroupés en collectifs ou associations. Cela a eu lieu dans toute la Suisse.

    Très rapidement, les citoyens qui contestaient ou critiquaient les informations publiées par les autorités ou leurs décisions, ont été traités de complotistes.

    Le journal Heidi News a alors demandé à un journaliste d'infiltrer un groupe de citoyens de Suisse romande. Voilà le lien du premier article publié à ce sujet par Heidi News:

    https://www.heidi.news/explorations/au-coeur-de-la-complosphere/nous-avons-infiltre-un-journaliste-chez-les-complotistes-acharnes-de-suisse-romande

    A réception de cet article, j'ai été profondément offusquée par les méthodes utilisées, totalement disproportionnées, scandaleuses et incroyables.

    Suite à la publication de cet article, Chloé, une des personnes très actives de ce groupe de citoyennes et citoyens a publié une vidéo de 15 minutes. Voilà le lien:

    https://youtu.be/fSzeYmIMc-w

    Heureusement, un journaliste indépendant très expérimenté, M. Guy Mettan, a lui aussi donné son avis concernant cette infiltration, en publiant un article sur la TDG. Voilà le lien:
    https://www.tdg.ch/journalisme-complotisme-et-delation-977479062399

    Etant donné que je connais certaines personnes de ce groupe et que j'échange souvent des messages emails avec eux, je constate qu'il s'agit de personnes non violentes, qui consacrent un temps énorme à se renseigner et à nous informer et, même si je ne partage pas toujours toutes leurs idées, je les remercie très vivement de s'investir avec autant d'énergie pour défendre notre démocratie. 

    Le référendum lancé début juillet 2020 par ce groupe contre la loi de traçage SwissCovid n'a pas obtenu les 50'000 signatures nécessaires. Lors de leur conférence de presse hier à Berne, François de Siebenthal a expliqué que les communes leur avaient souvent mis les bâtons dans les roues pour valider les signatures obtenues ou alors réclamé des montants importants pour valider les signatures. Ce qui est anormal et entrave gravement la démocratie.

    Suite au vote des parlementaires le 25 septembre 2020 ayant accepté la nouvelle loi d'urgence proposée par le Conseil fédéral, les "Amis de la Constitution" ont lancé leur référendum le 6 octobre 2020. Voilà le lien de leur site:

    https://verfassungsfreunde.clubdesk.com/

    J'espère que toutes les personnes qui s'investissent pour lutter contre la nouvelle loi urgente proposée par le Conseil fédéral s'uniront afin d'obtenir rapidement les 50'000 signatures nécessaires.

    Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (texte succinct). Meilleures salutations.

  • Suisse: Projet de création d'une Institution nationale pour les droits humains !

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal 24 heures vient de publier un article très intéressant écrit par M. Thomas Heiniger, Président de la Croix-Rouge Suisse. Cela concerne le projet de création en Suisse d'une Institution nationale pour les droits humains (INDH). Voilà l'article:

    https://www.24heures.ch/pour-une-institution-forte-en-faveur-des-droits-humains-en-suisse-822344097540

    Il existe en Suisse un très grand nombre d'institutions, mais il est très important de comprendre que la majorité de ces institutions et organisations, prétendant agir au niveau des droits humains, sont des leurres.

    Cette nouvelle institution sera-t-elle un leurre comme tant d’autres ?

    Si cette nouvelle institution refuse d’étudier les cas concrets, elle sera alors, comme les autres, totalement inutile !

    Si cette institution ne sanctionne pas les fonctionnaires qui ne respectent pas les Droits humains, elle sera inutile. Comme tant d'autres organisations ...

    Si cette institution est composée de politiciens, de magistrats ou de fonctionnaires alors elle sera inutile ! Le copinage et les conflits d'intérêts l'empêcheront d'agir. Ou alors le principe de la séparation des pouvoirs sera invoqué par les membres de cette institution pour ne pas agir ! 

    Il est impératif que cette institution soit composée de citoyens totalement indépendants des partis politiques et que les membres de cette institution soient tirés au sort parmi des citoyens ayant postulé et remplissant les conditions requises. Leur mandat ne devrait pas durer plus de 5 ans (tournus indispensable).

    Il faut savoir que la Suisse prétend depuis des années être le pays des Droits humains, car cela donne une bonne image à l'étranger. Pourtant les droits humains sont souvent totalement bafoués en Suisse. A ce propos, voici l'article publié sur mon blog en novembre 2019 concernant Genève:

    https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2019/11/24/geneve-suisse-30-ans-des-droits-de-l-enfant-quelle-honte-302523.html

    Concernant les droits humains systématiquement bafoués par les autorités en Suisse, je vous remercie de signer et de diffuser ces deux pétitions:

    Pour que les abus d’autorité créés de 1982 à ce jour soient étudiés : http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Pour réclamer le contrôle du travail du pouvoir judiciaire, car les décisions bafouant les droits humains en Suisse sont prises par des juges : http://chng.it/vY2f7HxY

    Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (texte succinct). Cordiales salutations.