Corruption

  • Berlin: Découverte d'une énorme affaire de pédophilie ayant duré des années !

    Imprimer

    Bonjour,

    L'article publié par le journal 24 heures sous la plume de son correspondant à Berlin, le journaliste Christophe Bourdoiseau est totalement sidérant et bouleversant. Le voilà:

    https://www.24heures.ch/une-epoque-formidable-pour-les-pedophiles-376483521705

    Je constate que c'est exactement comme en Suisse. Des abus très graves, ayant duré des années, en général plus de 30 ans ... sont tout-à-coup découverts 15 ans plus tard !!! En Suisse, nous avons appris dès 2010 que 60'000 personnes ont été victimes d'abus d'autorité pratiqués de 1930 à 1981. Enfants placés de force, jeunes femmes et hommes placés de force ou internés et j'en passe. Ces personnes ont aussi subi des violences physiques et sexuelles et personne n'en parlait !

    Puis ces abus d'autorité ont continué en Suisse après 1982 et sont toujours d'actualité. La technique toujours actuelle pour faire taire les personnes qui dénoncent ces abus: les attaquer sur le plan judiciaire pour diffamation ou autres infractions pénales. Cela permet de condamner les personnes qui dénoncent ces actes (les lanceurs d'alertes) et de ne jamais condamner les auteurs, souvent puissants et bien protégés, qui réalisent les très graves abus ...

    Quand M. Jorge Resende avait dénoncé une affaire de pédophilie découverte à la TSR car il avait découvert des fichiers informatiques très inquiétants, il avait alors eu les pires ennuis ... C'est beaucoup plus facile de s'attaquer aux lanceurs d'alertes que de s'attaquer aux pédophiles présumés afin de savoir s'ils sont coupables ou non.

    D'autres lanceurs d'alertes ont dénoncé des faits très graves ayant eu lieu en Suisse ces dernières années et rien n'a été entrepris pour rechercher la vérité. Ensuite, les lanceurs d'alertes sont emprisonnés, puis harcelés pour qu'ils se taisent ...

    D'où cette pétition que je vous remercie de signer et de diffuser. Voici le lien:

    http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Naturellement, pour que les graves abus diminuent et soient sérieusement traités, il est indispensable aussi de protéger efficacement les lanceurs d'alertes. D'où cette pétition:

    http://chng.it/2XGvBZTGG4

    Merci de diffuser cet article consternant. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Suisse romande: La radiation d'un avocat est très rare. Voici pourquoi.

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite à une affaire pénale impliquant un avocat genevois (voir l'article précédent de ce blog, daté du 4 juin 2020), la RTS a diffusé un reportage très intéressant de 2 minutes pendant le 19h30 du jeudi 4 juin 2020. Ce reportage dit que la radiation du barreau est une sanction très rare pour un ou une avocat-e, mais l'enquête ne dit pas pourquoi ! Voilà le lien de ce reportage:

    https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/la-radiation-du-barreau-est-une-sanction-tres-rare-en-suisse-romande--enquete-?id=11375721

    Ce reportage indique que sur 4250 avocats travaillant en Suisse romande, seuls 16 avocats ont été radiés du barreau ces 5 dernières années. Je vais vous expliquer pour quelles raisons ces radiations ne sont pas plus nombreuses. Mon expérience a eu lieu dans le canton de Vaud, mais je sais que de nombreuses personnes ont été confrontées à des actes étranges de la part de leur avocat-e dans d'autres cantons romands. Sans qu'aucune sanction ne soit jamais prononcée.

    1er exemple: Si vous vous plaignez à l'Ordre des avocats du travail anormal d'un ou une avocate, le bâtonnier ne va réaliser aucune enquête et va étouffer l'affaire. Il existe paraît-il une Commission d'éthique au sein de l'Ordre des avocats vaudois, mais il est impossible de la joindre, car le bâtonnier ne transmet pas la plainte à cette Commission. Aucune sanction ne sera donc prononcée. J'en ai fait l'expérience concernant 4 avocats vaudois dont je me plaignais.

    2e exemple: Si vous déposez une plainte pénale contre un ou une avocate, dans la majorité des cas votre plainte pénale ne sera soit pas du tout traitée, soit classée en invoquant des raisons incompréhensibles. Et si vous faites recours, votre recours sera rejeté. Aucune condamnation pénale dans ce cas, donc aucune radiation du barreau. Ma dernière plainte pénale concernant un avocat lausannois a été envoyée en décembre 2018. Aucune réponse reçue à ce jour ... Ni aucun avis de réception de la part du Ministère public !

    3e exemple: La majorité des gens fait confiance à leur avocat-e et ne vérifie pas sérieusement le travail effectué. Les avocats réalisant des actes très graves sont souvent très expérimentés et très astucieux, ce qui leur permet d'agir à l'insu de leurs clients (qui sont souvent des clientes ... trop naïves).

    4e exemple: Si vous écrivez à la Chambre des avocats vaudois pour annoncer vos soupçons de corruption de votre avocat (ce que j'ai fait en août 2007), eh bien ce dernier va déposer une plainte pénale contre vous, va faire de fausses déclarations écrites en justice ..., aucune instruction n'aura lieu pendant 3 ans de procédure et le juge pénal (dans mon cas Philippe Colelough) vous condamnera pour diffamation sans avoir recherché la vérité pour mieux protéger son ami avocat ! Et pour protéger au passage trois fiduciaires ayant fait de fausses estimations d'une société travaillant dans l'immobilier. Ces trois fiduciaires ont "oublié", avec l'aide de mon avocat complice, de citer l'existence d'un compte de titres de 2 millions (valeur comptable). Compte qui contient des actions de sociétés immobilières, raison pour laquelle il a été "oublié" dans 3 estimations ! Cela a permis de passer sous silence des biens immobiliers que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses ... Les personnes ayant réalisé des infractions pénales très graves (faux dans les titres, escroquerie, corruption, fausses déclarations écrites faites en justice, faux témoignages, etc) n'ont pas été condamnées par le juge pénal Philippe Colelough ! C'était beaucoup plus simple de condamner la seule personne qui n'avait rien fait dans cette affaire à part de travailler pour découvrir toutes les astuces utilisées, en particulier par son avocat lausannois ! Et d'avoir eu le courage de dénoncer cette affaire.

    5e exemple: Etant donné que les avocats ne sont pas sanctionnés sévèrement cela leur permet de continuer leurs actes en toute impunité. Je pense que si un avocat a grugé un ou une cliente il en a certainement grugé d'autres au préalable. Mais aucune enquête n'aura lieu étudiant le passé d'un ou d'une avocate.

    Voilà comment les avocats et les avocates bénéficient de très graves privilèges. Malheureusement les journalistes de la RTS ne se demandent pas pourquoi si peu d'avocats ou avocates sont radiés-es du barreau !

    Pour que cela cesse, il est impératif et urgent de sanctionner les magistrats qui n'appliquent pas les lois, refusent de rechercher la vérité, étouffent les infractions pénales dont ils prennent connaissance et réalisent des erreurs judiciaires afin de protéger les citoyens dominants. Raison pour laquelle je vous remercie de signer et diffuser cette pétition:

    http://chng.it/vY2f7HxY

    Merci d'avance aux personnes qui enverront leurs commentaires au bas de cet article et leurs témoignages succincts en indiquant dans quel canton cela a eu lieu.

    Merci de diffuser cet article à vos amis. Meilleures salutations.

  • Protection des lanceurs d'alertes en Suisse: Toujours aucune loi !!!

    Imprimer

    Bonjour,

    Les parlementaires à Berne étudient le projet de loi de protection des lanceurs d'alertes depuis 2003 ... En automne 2019 un projet était sous toit, mais, comme l'indiquait Mme Yasmine Motarjemi, lanceuse d'alerte vaudoise très expérimentée, ce projet ne protégeait pas les lanceurs d'alertes ! Voilà son article publié le 29.11.2019 sur le site Infomeduse:

    https://www.infomeduse.ch/2019/11/29/tribune-libre-lanceurs-dalerte-quelle-loi-en-suisse/

    En date du 5 mars 2020, le projet proposé a été refusé par le Conseil national, car en effet ce projet ne protégeait pas les lanceurs d'alertes ! On croit rêver ... Voir cet article publié par Le Temps:

    https://www.letemps.ch/suisse/national-enterre-projet-loi-lanceurs-dalerte

    Alors maintenant, combien de temps faudra-t-il encore pour que la Suisse vote enfin une loi sérieuse de protection des lanceurs d’alertes ?

    Voilà l'exemple récent d'un médecin zurichois ayant lancé l'alerte à l'Hôpital universitaire de Zurich. Cet exemple montre que les lanceurs d'alertes sont toujours maltraités en Suisse, puis licenciés. A ce sujet, voilà l'article publié le 30 mai 2020 par la TDG:

    https://www.tdg.ch/fraude-scientifique-presumee-a-l-usz-le-lanceur-d-alerte-licencie-852951581068 

    Etant donné toutes les années passées depuis 2003 sans arriver à réaliser un projet de loi efficace, je me demande si les Parlementaires ont vraiment envie de créer cette loi. Tant que les lanceurs d'alertes ne sont pas protégés, les citoyens hésitent forcément à lancer une alerte. Pourtant ces alertes sont utiles à la société et j'espère que les parlementaires le comprendront enfin.

    Pour que les choses bougent, merci de signer et de diffuser cette pétition réclamant, en Suisse, une loi sérieuse de protection de tous les lanceurs d’alertes. Voilà le lien:

    http://chng.it/2XGvBZTGG4

    Merci de diffuser cet article à vos amis et aux parlementaires de votre canton.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.