Politiciens

  • Décisions du Conseil fédéral et coronavirus: Nouvelle pétition réclamant une enquête extraparlementaire.

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite aux décisions urgentes prises par le Conseil fédéral depuis mars 2020 dans la crise du coronavirus, certaines personnes ont créé une pétition réclamant une enquête extraparlementaire indépendante nommée Printemps2020.

    Une des questions fondamentales que cette enquête devra résoudre est de savoir si le Conseil fédéral disposait du droit légal d’introduire des ordonnances urgentes d’une telle ampleur et si certaines de ses décisions ont porté atteinte à la Constitution fédérale.

    Etant donné que beaucoup de personnes ne connaissent pas les articles de la Constitution fédérale, je produis ce lien qui permet de lire ces articles fondamentaux:

    https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19995395/index.html

    Voilà le lien du site Internet créé par ces citoyens qui permet de lire le contenu de cette nouvelle pétition et de la signer (le texte existe en allemand, français et italien):

    https://www.fruehling2020.com

    Merci de signer cette pétition et de diffuser cet article à vos amis, en Suisse romande, en Suisse allemande et au Tessin.

    Mes vives félicitations à ces citoyen-nes qui se préoccupent du respect des articles de la Constitution fédérale et qui ont beaucoup travaillé pour réaliser cette pétition.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Surveillance du pouvoir judiciaire vaudois: Déclarations de M. Régis Courdesse.

    Imprimer

    Bonjour,

    Ayant lu ce matin cet article publié par le Député vaudois Régis Courdesse, actuel président de la Commission du Grand Conseil dite de Haute Surveillance du Tribunal Cantonal (CHSTC), je suis totalement scandalisée. Voilà l'article:

    https://www.24heures.ch/surveillance-de-la-justice-et-respect-de-son-independance-444324650019

    M. Régis Courdesse nous annonce donc que tout va bien et que le pouvoir judiciaire fonctionne  à merveille, en particulier grâce aux voies de recours.

    Malheureusement, M. Courdesse ne nous explique pas quelle est la définition exacte d'un déni de justice, alors que cette définition est fondamentale. En effet, la CHSTC devrait intervenir en cas de dénis de justice, mais elle refuse d'admettre qu'il existe des dénis de justice quand les lois ne sont pas appliquées, quand la vérité n'a jamais été recherchée dans une procédure et qu'une décision totalement arbitraire a été rendue, quand une plainte pénale a été classée alors que des infractions pénales poursuivies d'office ont été réalisées, etc, etc.

    Pour ne pas intervenir dans ces cas de dénis de justice, la CHSTC prétend que les voies de recours suffisent pour corriger la situation. Malheureusement, ce n'est pas du tout le cas et de nombreux citoyens vaudois en ont fait l'expérience. Dans le canton de Vaud, il est très rare que les juges cantonaux acceptent un recours. D'ailleurs, il serait très intéressant de connaître les statistiques du nombre de recours acceptés et du nombre de recours rejetés par les juges cantonaux vaudois.

    D'autre part, beaucoup de citoyens n'ont plus la force ou les ressources financières après une procédure de première instance qui dure des années ... de faire recours au Tribunal cantonal.

    Il n'existe qu'une solution, à mon avis, pour améliorer la situation dramatique existant dans le canton de Vaud, c'est de créer des jurys de citoyens totalement indépendants du système politique et du système judiciaire, qui soient capables de traiter les plaintes des citoyens et de sanctionner les magistrats qui n'appliquent pas les lois. D'où cette pétition que je vous remercie de signer et de diffuser:

    http://chng.it/vY2f7HxY

    Merci de diffuser cet article. Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages (texte succinct). Meilleures salutations.

  • Suisse et pandémie du coronavirus: Pétition créée par M. Patrick Jetzer

    Imprimer

    Bonjour,

    J'ai reçu cette pétition hier, de son auteur, très inquiet du pouvoir que s'est octroyé le Conseil fédéral dès mi-mars 2020 et des suites de cette prise de pouvoir. Le texte de cette pétition existe en allemand et en français. Voilà le texte français (les liens utilisés pour preuves figurent dans la pétition):

    Le Conseil fédéral, sur la base d'une recommandation de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), proclame de sa propre initiative la loi d'urgence, paralysant ainsi l'ensemble de notre pays. 1)

    Sans la participation du Parlement et des citoyens, il outrepasse les droits fondamentaux, viole les droits personnels des citoyens et étouffe l’économie. Nous sommes par ailleurs menacés par des mesures encore plus drastiques, telles que l’obligation d’utiliser les tracing-apps et celle de se faire vacciner, si nous ne voulons pas être exclus de certaines activités sociales à l'avenir. Ni la constitution ni la loi ne permettent au Conseil fédéral de prendre des mesures d'une telle portée qui violent de manière flagrante nos principes et libertés constitutionnels. 2) Nous partageons cette appréciation.

    Par ailleurs, le Conseil fédéral souhaite désormais utiliser le droit fédéral pour se donner la compétence de gouverner indéfiniment par le droit d'urgence. Nous devons nous protéger et faire en sorte que cela n’arrive pas. 3)

    Nous sommes préoccupés de constater dans quelle mesure les décisions de notre gouvernement sont déterminées par l'OMS. D'autant plus que cette dernière dépend fortement de la faveur des donateurs privés et de leurs intérêts particuliers. Le Conseil fédéral et l'administration fédérale (par exemple l'Office fédéral de la santé publique) - et donc l'ensemble de notre pays - ne doivent pas devenir le jouet de quelques experts et d'intérêts économiques et politiques douteux. 4)

    Protégeons nos libertés démocratiques avec notre signature! Signez ici!

    Voilà le lien de la pétition:

    www.openpetition.eu/!coronanotrechtnein

    Merci de diffuser et de signer cette pétition.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.