censure

  • FERMETURE DE CE BLOG ET REMERCIEMENTS.

    Imprimer

    Bonjour,

    Sachez que suite à la publication sur mon blog le 4 juin 2021 d’un article critiquant l’article d’un journaliste de 24 heures, M. Olivier Bot de la TDG m’a envoyé un message email auquel j’ai répondu que si ma liberté d’expression était entravée je ne publierai plus d’articles sur mon blog.

    Il faut savoir que je publie des articles sur ce blog depuis 2013.

    Puis M. Bot m’a donné un délai au 7 juin pour modifier mon article, ce que j’ai fait le dimanche soir 6 juin. Voir l’article du 4 juin sur ce blog.

    A ma grande surprise, malgré mes modifications, M. Bot a fermé mon blog le 7 juin au matin. M. Bot aurait aussi pu supprimer entièrement l’article, mais il a préféré fermer mon blog.

    Sachez que la Charte de la TDG est devenue de plus en plus sévère et que la TDG a tous les pouvoirs. Voilà le lien : 

    https://webzine.blog.tdg.ch/media/02/00/2167626026.pdf

    Après plus de 8 ans de travail réalisé bénévolement et après avoir géré des milliers de commentaires en les publiant tous les jours, mon blog a donc été fermé en 3 jours !

    Pour me permettre d’effectuer la sauvegarde des articles manuellement par copier-coller, car il n'est pas possible paraît-il d'obtenir une sauvegarde sur clé USB, M. Bot vient de rouvrir mon blog pour quelques jours cette semaine. Il va donc bientôt le fermer définitivement.

    Pour ce dernier article, j'ai choisi de publier la vidéo de M. Christian Vélot qui fournit des explications très importantes liées aux vaccins. Voilà le lien :

    https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/ne-faisons-pas-un-remede-pire-que-le-mal-entretien-essentiel-avec

    A la minute 01:01:40 M. Vélot parle de l’importance des avis contradictoires et ses déclarations m’ont fait penser à M. Bot, car dans son domaine, la gestion des blogs, M. Bot fait la même chose que dans certaines organisations citées par M. Vélot.

    Il ne va conserver que les blogs qui publient des articles correspondant exactement à ses idées …

    Je suis consternée de réaliser que des journalistes en Suisse romande ne défendent pas (ou plus) la liberté d’expression et pratiquent la censure.

    Sachez que sur mon blog j'ai publié dès avril 2020 les avis de personnes très expérimentées telles que le Pr Raoult, Christian Perronne, Luc Montagnier, etc.

    J’espère vivement qu’un jour la TDG acceptera la liberté d’expression et la publication d’avis contraires ou de critiques suscitant la réflexion et les débats, sans pratiquer la censure.

    REMERCIEMENTS

    Malgré cela, je remercie très vivement la TDG de m’avoir permis de publier des articles sur mon blog « Egalité des citoyens face aux lois » de 2013 à début juin 2021.

    Et je remercie également les très nombreux internautes ayant publié des commentaires au bas des articles, ce qui permettait d’alimenter un débat très intéressant.

    Je vous souhaîte à Tous un très bel été.

    Cordialement,

    Michèle Herzog

     

  • Covid-19: Les Etats et les financiers supportent-ils encore la liberté d'expression ?

    Imprimer

    Bonsoir,

    Huit mois après ses premières déclarations, alors que la vaccination à base d’ARN messager s’organise, le Pr. Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008 ayant découvert le virus du Sida, s’est exprimé sur France Soir le 17.12.2020. Etant donné que le Pr Montagnier ne travaille ni pour l’Etat, ni pour des financiers, il peut encore s’exprimer. Je vous conseille très vivement d’écouter ses déclarations. Voilà le lien, vidéo de 19 minutes :
    https://www.youtube.com/watch?v=08CAfBz5qws

    Le 18.12.2020, le Pr Christian Perronne fournit des explications sur sa mise à l’écart. Vidéo de 11 minutes extrêmement importante car elle nous permet de comprendre comment les scientifiques et les médecins qui travaillent pour l’Etat, ici le chef de service d’un hôpital, sont traités quand ils décident de parler … et critiquent les décisions prises par les autorités. Voilà le lien:

    https://www.youtube.com/watch?v=_yhdN2v7o94

    Heureusement, les médecins qui travaillent avec le Pr Perronne ont créé une pétition de soutien, signée à ce jour par plus de 47'000 personnes, que je vous remercie de signer et de diffuser. Voilà le lien : http://chng.it/rMQsR8ddFZ

    Il faut bien comprendre que les déclarations faites par le Pr Luc Montagnier et le Pr Perronne n'aident pas seulement les citoyens français à comprendre la situation, mais aident aussi les citoyens francophones d'autres pays.

    Sachez que dans cette crise due au Covid-19, la censure touche aussi les journalistes qui dépendent des financiers. D’où cette lettre ouverte aux journalistes de France et d'ailleurs. Voilà le lien :
    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/lettre-ouverte-aux-journalistes-de-france-et-dailleurs

    En Suisse des professionnels de la santé ont créé et signé un moratoire car ils estiment que le vaccin à ARN messager proposé contre le Covid-19 est très dangereux.

    Seuls les professionnels de la santé peuvent signer ce moratoire. Voilà le lien permettant d’obtenir le texte de ce moratoire (en trois langues) et de vous inscrire dans un des collectifs de professionnels de la santé:

    https://collectif-santé.ch/ 

    Félicitations aux professionnels de la santé qui ont encore le courage d’exprimer leur opinion et de défendre et alerter la population.

    Information très importante: Maintenant les citoyens peuvent signer la pétition de soutien du moratoire des professionnels de la Santé. Voici le lien:

    https://swiss-freedom.ch/fr

    Merci très vivement à Vous de signer cette pétition et de diffuser ce message à vos ami(e)s.

    Merci d’avance pour vos commentaires (textes succincts) envoyés sans employer un pseudo. Cordiales salutations.

    Mise à jour du 29.12.2020: Voilà deux bonnes nouvelles.

    Une formidable lettre ouverte d'un citoyen destinée à Alain Berset ! Cette lettre a été produite sur le blog de M. Jean-Dominique Michel. Voilà le lien:  

    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/11/26/lettre-ouverte-d-un-citoyen-a-alain-berset-au-sujet-du-remde-311004.html

    J'espère vivement que M. Alain Berset répondra à cette lettre datée du 26.11.2020. A suivre.

    Il est bien clair que les questions posées par ce citoyen auraient dû être posées par des journalistes des médias officiels …

    Question : Pourquoi ne les ont-ils pas posées ? Merci d’avance au (à la) journaliste qui me répondra.

    Information produite ce 29.12.2020 par ArcInfo : L’association DU – die Unabhängigen (Toi – Les Indépendants) a déposé un recours contre l’homologation par Swissmedic du vaccin de Pfizer-BioNTech. Elle a introduit le même jour, le 23 décembre, une dénonciation auprès du Département fédéral de l’intérieur contre le traitement du Covid-19 par l’OFSP.

    Voilà le lien de l’article : https://www.arcinfo.ch/dossiers/coronavirus/articles/coronavirus-une-association-a-depose-un-recours-contre-l-homologation-par-swissmedic-du-vaccin-de-pfizer-1024758

    Il est très intéressant de constater que ce n’est pas un parti politique qui agit, mais une association de citoyens. Mille félicitations à eux pour leurs démarches.

    Ces deux bonnes nouvelles émanent de citoyens et je trouve cela très réjouissant. En effet, pour que la démocratie puisse fonctionner, il est impératif que les citoyens s'impliquent. Etant donné que les partis politiques ne sont pas assez efficaces (trop de liens d'intérêts) et trop de contraintes pour leurs adhérents, les citoyens créent des associations et des collectifs. Depuis mars 2020, de très nombreux collectifs de citoyens ont vu le jour. J'espère qu'en 2021 ils arriveront à collaborer.

    Il est important, à mon avis, de créer des jurys de citoyens dans de nombreux domaines, d'où cette pétition que je vous remercie de signer:

    http://chng.it/VVxHk6vnrw

    Merci de diffuser ces informations.

  • Affaire étouffée depuis 2013: Le médicament anticancéreux périmé Thiotepa distribué depuis Martigny (Suisse).

    Imprimer

    Bonjour,

    Je viens de prendre connaissance avec consternation de l'article publié par le Matin-Dimanche de ce 14 janvier 2018 expliquant que 100'000 flacons périmés du médicament anticancéreux Thiotepa, parfois périmés depuis 7 ans ..., ont été distribués par l'entreprise Alkopharma située à Martigny (Valais). La moitié de ces médicaments a été utilisée pour soigner des enfants ...

    L'affaire a été dénoncée par Swissmedic en 2011 et elle était connue. Par exemple un article avait été publié dans la presse le 16 janvier 2012:

    https://www.lematin.ch/sante-environnement/sante/Une-societe-soupconnee-de-vendre-des-anticancereux-perimes-/story/11945541

    Voilà ce qui me choque: Ensuite cette affaire a été étouffée. Les responsables ont été condamnés en juin 2016 à des peines extrêmement légères (des contraventions ...). Mais la presse n'en a pas parlé !  Pourquoi ? Merci aux journalistes de répondre à cette première question.

    L'article de ce jour nous apprend que la majorité de ces 100'000 flacons a été distribuée en France et environ 2000 flacons en Suisse. Les étiquettes de ces flacons étaient modifiées par l'entreprise de Martigny et même par ses employés obéissant à leur cheffe (la femme du propriétaire de l'entreprise).

    Cette entreprise a en plus bénéficié d'un prêt de 85 millions de francs suisses de la Banque Cantonale du Valais, alors que son chiffre d'affaire était de 49 millions. Il faut savoir que le Président de la BCVs, M. Jean-Daniel Papilloud, était très ami avec le patron de l'entreprise de Martigny ... L'entreprise ayant fait faillite le 29.8.2013 suite à cette affaire de médicaments périmés, la BCVs va probablement faire une perte de 17 millions. Ce problème a également été étouffé car il n'est pas cité dans les rapports annuels de la banque ...

    Cette affaire extrêmement grave (combien de personnes sont-elles décédées à cause de ce médicament périmé ?) montre qu'il est toujours habituel en Valais, mais dans les autres cantons romands aussi, d'étouffer les affaires qui dérangent. C'est la politique ancestrale du SECRET. Cela montre aussi que la censure est bien présente en Suisse romande. Ensuite il ne faudra pas s'étonner que l'initiative "No Billag" soit acceptée par le peuple suisse le 4 mars prochain.

    Cette affaire de médicaments périmés n'a pas été découverte par les services publics. Mais par le fabricant allemand qui a constaté que des flacons périmés se trouvaient dans certains hôpitaux.

    Heureusement Swissmedic a tout-de-même réagi en prenant connaissance des peines très légères prononcées en 2016 par le Tribunal de Martigny ...  Et le responsable de l'entreprise de Martigny est actuellement incarcéré (prison préventive).

    L'article du Matin-Dimanche cite l'exemple d'un couple français ayant perdu leur petite fille en 2014. En septembre 2011, à 4 ans, leur fille avait été soignée dans un hôpital parisien au moyen du médicament périmé. Les parents ont appris en novembre 2011 que le médicament utilisé était périmé. Le 23 janvier 2012 l'hôpital écrit une lettre à ce sujet. Seconde question: Mais alors pourquoi cette affaire, également connue en France, n'a-t-elle pas été publiée dans la presse de façon plus sérieuse ? Pourquoi ce procès n'a-t-il pas été suivi ? Il est urgent que les citoyens puissent recevoir des réponses sérieuses concernant ces faits si graves totalement étouffés pendant des années.

    Merci aux journalistes suisses et français de nous expliquer les raisons de la  censure de cette affaire si grave et de ce "procès" de 2016 passé sous silence.

    Information ajoutée le 15 janvier 2018: J'apprends par l'article publié ce jour par le journal 24 Heures que ce médicament n'était pas autorisé à la vente en Suisse, mais qu'il était autorisé à la vente en France. L'article ne fournit pas les raisons de cette diférence. Les responsables, en Suisse, auraient donc dû être condamnés à des peines plus graves car ils ont distribué plus de 2000 flacons non autorisés en Suisse ... Aggravation de la situation.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    PS: Il est vraiment urgent de réclamer un contrôle sérieux du travail de la justice. Merci de signer et de diffuser cette pétition. Voici le lien:

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

     

    Mise à jour du 19 janvier 2019: J'ai lu dans la presse ces derniers jours que le recours déposé par Swissmedic contre Alkopharma a été rejeté par le Tribunal fédéral !  Les juges fédéraux estiment que vendre des médicaments périmés, donc sous-dosés, ne représente pas une mise en danger des patients, même quand il s'agit d'un médicament anti-cancéreux ! Voilà un article à ce sujet:

    https://www.swissinfo.ch/fre/peine-d%C3%A9finitive-pour-les-dirigeants-d-alkopharma/44688782

    Cela va donc permettre, en Suisse, à bon nombre de fabricants de sous-doser leurs médicaments sans le mentionner sur les emballages ... ou de vendre des médicaments périmés sans le mentionner non plus.

    En Suisse, les citoyens doivent bien sagement payer leurs primes obligatoires de l'assurance maladie (Lamal) qui augmentent chaque année ... et savoir que les entreprises pharma sont mieux protégées que les patients. Business is business !

    Merci tout-de-même à Swissmedic d'avoir essayé de protéger les citoyens.

    Les décisions du Tribunal fédéral sont souvent totalement incompréhensibles ! Mais personne ne s'en offusque ...