déclarations

  • Origine du coronavirus actuel: Déclarations du Professeur Luc Montagnier.

    Imprimer

    Bonjour,

    Il existe plusieurs versions quant à l'origine de ce nouveau coronavirus et il me semble important de connaître ce qu'en pense le Professeur français Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008, ayant découvert, avec d'autres scientifiques, le virus du SIDA. 

    Qui est ce Professeur ? Voilà ce que dit le site Wikipedia:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_Montagnier

    Dans ses déclarations, le Professeur Luc Montagnier cite le travail récent du chercheur mathématicien et biologiste Jean-Claude Perez ayant étudié la composition de ce nouveau virus et en particulier son ARN. Voilà quelques informations au sujet de ce chercheur:

    https://www.babelio.com/auteur/Jean-Claude-Perez/251670

    Le Professeur Montagnier pense que le virus SARS-CoV-2 a été manipulé dans un laboratoire situé à Wuhan en utilisant une partie du virus du SIDA. Voilà ses déclarations, publiées par le site Pourquoi Docteur, que je vous conseille très vivement d'écouter:

    https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/32184-EXCLUSIF-Pour-Pr-Montagnier-SARS-CoV-2-serait-virus-manipule-Chinois-l-ADN-de-VIH-podcast

    Merci d'avance pour vos commentaires. Merci aussi de diffuser cet article à vos amis. Meilleures salutations.

    PS: Je remercie les internautes m'ayant envoyé le lien ci-dessus.

  • Corruption en Suisse: Déclarations de M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Transparency International (TI) publie chaque année un classement des pays en fonction de la corruption. Mais personne ne comprend sur quelles bases ce classement est réalisé. Etant donné que TI refuse d'étudier les cas concrets de corrruption ayant été étouffés par les magistrats, je doute depuis longtemps de leurs statistiques. Voir les articles de ce blog à propos de la lutte contre la corruption et des statistiques publiées par Transparency les années précédentes.

    Un article publié le 23.1.2020 par le journal Le Temps apporte enfin des informations primordiales faites par M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse, qui dit, je cite: "que la 4e place de la Suisse est trompeuse car trois domaines ne sont pas pris en compte dans le classement. Et c'est particulièrement là où, selon lui, la Suisse affiche de "graves lacunes".

    M. Hilti indique que la Suisse n'a pas de loi sérieuse protégeant les lanceurs d'alerte. Il sous-entend donc que les personnes prenant connaissance d'une affaire de corruption ne la dénonceront pas.

    M. Hilti dit ensuite que la lutte contre le blanchiment d'argent et contre la corruption dans le secteur privé et dans le sport sont au point mort en Suisse.

    Enfin, il déclare que le classement de Transparency International ne traite que la corruption dans le secteur public !!!

    Ses déclarations confirme mon sentiment: les statitistqiques de TI ne reflètent pas du tout la réalité de la corruption en Suisse, place financière, dont les acteurs sont des sociétés et des personnes privées !

    Je me demande tout-de-même pourquoi M. Hilti n'a pas fourni ces précisions primordiales les années précédentes, quand les statistiques de TI étaient publiées, faisant croire que la corruption en Suisse était un phénomène peu important.

    Voilà l'article du Temps que je vous conseille de lire:

    https://www.letemps.ch/suisse/lutte-contre-corruption-ne-progresse-suisse-selon-transparency-international

    Merci très vivement au journaliste du Temps ayant réalisé cet article. Merci de diffuser ces informations à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Fausses informations concernant les avocats vaudois publiées dans le Matin Dimanche du 4.2.18.

    Imprimer

    Bonjour,

    Un article du journaliste Fabiano Citroni a été publié dans le Matin Dimanche du 4 février 2018 concernant un avocat vaudois radié du barreau vaudois.

    Dans son article, M. Citroni écrit: "Un avocat qui franchit la ligne rouge, c'est rare, mais ça arrive". Cette phrase m'a mise très en colère, car il s'agit d'une fausse affirmation et j'en fais l'expérience depuis l'été 2007.

    Cet article comprenait une interview de la Bâtonnière actuelle de l'Ordre des Avocats Vaudois (OAV), Mme Antonella Cereghetti. La Bâtonnière déclare qu'il est rare que l'OAV interdise à un avocat de pratiquer son métier. C'est arrivé peut-être moins de 5 fois en 30 ans.

    Puis elle déclare: "L'important est que ces cas soient dénoncés et sanctionnés".  Puis elle dit que pour s'assurer qu'un avocat a le droit de pratiquer il suffit de taper son nom sur le site de l'Ordre judiciaire vaudois. S'il apparaît dans le registre des avocats, c'est que tout est en ordre.

    Je suis totalement offusquée par ces déclarations, car elles font croire qu'il n'existe pas de radiations du barreau vaudois car les avocats ont un comportement irréprochable. Pourtant ce n'est pas du tout le cas.

    Les avocats vaudois ne sont pas radiés car les plaintes déposées contre eux ne sont pas traitées, ni par le pouvoir judiciaire vaudois, ni par l'Ordre des Avocats Vaudois. Et Mme Cereghetti, Bâtonnière actuelle, ne peut l'ignorer.

    La preuve: Si vous tapez le nom de l'avocat lausannois Philippe Reymond vous verrez qu'il apparaît dans le Registre des avocats vaudois. Pourtant c'était mon avocat et je me plains de ses infractions pénales depuis mai 2007. Pourquoi n'a-t-il pas été radié ? Car il est intouchable. Le juge pénal Philippe Colelough a étouffé les infractions pénales réalisées par cet avocat qui a fait de fausses déclarations en justice de mai 2007 à juillet 2011.

    Mes plaintes envoyées à l'Ordre des Avocats Vaudois concernant le comportement de 3 avocats, dont Philippe Reymond, n'ont pas été traitées non plus. La Bâtonnière Mme Cereghetti ne peut l'ignorer car elle a été informée par mon courrier du 30 juin 2016. Courrier n'ayant donné lieu à aucune réaction utile.

    La technique utilisée par le Bâtonnier ou la Bâtonnière de l'OAV consiste à ne pas transmettre les plaintes à la Commission d'éthique de l'OAV et à ne pas les traiter correctement. Voilà pourquoi les avocats vaudois ne sont presque jamais interdits de pratiquer.

    Le 5 février 2018 j'ai envoyé un message email à M. Citroni pour lui demander de publier un rectificatif suite à son article induisant les lecteurs en erreur, mais aucun rectificatif n'a été publié aujourd'hui. Et je n'ai reçu aucune réponse de sa part. Ni d'ailleurs de la Bâtonnière ayant également reçu mon message.

    Si vous désirez les preuves écrites des actes commis par mon ex-avocat Philippe Reymond depuis juillet 2004, je vous remercie de m'envoyer un message à mh@herzoginfo.ch

    Il faut savoir que de nombreuses autres personnes se sont plaintes des actes de leur avocat(e) vaudois(e), mais les plaintes n'ont pas été transmises à la Commission d'éthique de l'OAV et n'ont pas fait l'objet d'une enquête sérieuse et indépendante.

    Je trouve tout-à-fait anormal qu'un journaliste publie une déclaration sans être alerté par son contenu, car il sait que dans toutes les professions il existe un pourcentage de moutons noirs. Sa déclaration induit les lecteurs en erreurs. Son travail de journaliste impliquait qu'il fasse une investigation pour comprendre pourquoi, dans le canton de Vaud, moins de 5 avocats avaient été radiés en 30 ans ...

    Ayant pris connaissance de faits vraiment étranges, le 2.12.2017 j'ai créé une pétition réclamant la transparence concernant les avocats et les magistrats vaudois. A ce jour elle a été signée par 190 personnes. Ce n'est certainement pas un hasard. Voilà le lien de cette pétition. Merci à vous de la signer et de la diffuser à vos amis.

    https://www.change.org/p/au-grand-conseil-vaudois-p%C3%A9tition-pour-que-les-avocats-et-les-magistrats-annoncent-leurs-liens-secrets

    Une autre pétition réclame un contrôle du travail de la justice en Suisse. Cela est urgent. Voilà le lien :

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

     

    Mise à jour du 7 novembre 2018: Voilà un autre cas concernant un avocat vaudois se retrouvant devant la justice.

    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/La-descente-aux-enfers-d-un-avocat-delinquant-26957012

    Contrairement aux déclarations de la Bâtonnière Mme Cereghetti, il y a déjà deux cas en 2018 ...