emploi

  • Suisse: Interdiction d'employer le pesticide chlorothalonil dès le 1.1.2020.

    Imprimer

    Bonjour,

    En général les autorités suisses tergiversent et refusent d'interdire l'emploi de certains pesticides. Les intérêts financiers des industriels semblent plus importants que la santé des citoyens. En plus, s'ils sont malades, cela fera tourner l'industrie de la santé ... De gros intérêts financiers sont aussi en jeu.

    Cette fois, grâce à la décision de l'Union Européenne d'interdire l'emploi du chlorothalonil, l'Office fédéral de l'agriculture a décidé d'interdire l'emploi de ce produit dès le 1.1.2020. Excellente nouvelle. Voilà l'article:

    https://www.letemps.ch/suisse/loffice-federal-lagriculture-interdit-chlorothalonil

    Suite aux élections fédérales du 20 octobre 2019 ayant montré que le peuple suisse désirait plus de protection du climat et de l'environnement, raison pour laquelle les Verts ont obtenu un résultat très encourageant, au détriment des autres partis politiques, je pense que les parlementaires à Berne se sentent obligés d'agir contre les pesticides. Et l'office fédéral de l'agriculture aussi.

    Je me demande tout-de-même comment les contrôles seront effectués ... Car bien souvent nous apprenons avec une très grande surprise que les contrôles n'ont pas eu lieu ou alors qu'ils sont effectués par des personnes travaillant dans la profession, ce qui ne permet pas de supprimer le copinage.

    Merci de diffuser cet article.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 1er septembre 2020: Sachez que Syngenta a fait recours contre cette décision. Le chlorothalonil est donc donc toujours vendu en Suisse. Et maintenant une pétition demande à Syngenta de retirer son recours. Voir l'article publié sur ce blog le 1.9.2020.

  • Pouvez-vous AIDER M. Jorge Resende ? Urgent. Merci.

    Imprimer

    Bonjour,

    M. Jorge Resende a lu un des articles de mon blog (Les lanceurs d'alerte doivent sortir du bois) et voilà le message qu'il vient de m'envoyer ce 15 octobre 2013:

    "Bonjour, Je ne fais pas partie des "92% des personnes interrogées qui dénonceraient un cas de corruption"...

    Par contre, je fais partie de la petite minorité qui a voulu dénoncer un crime (dans mon cas une affaire de pédophilie à la RSR). Ayant réussi après trois ans de combat à obtenir justice de la part de la nouvelle direction, alors que juridiquement les plaintes se multipliaient (presque 50'000 frs de frais).

    Aujourd'hui, je me retrouve sans emploi car un 'lanceur d'alerte' risque de "nuire et mettre en danger l'entreprise", mots entendus dans un des derniers entretiens d'emploi.

    J'ai fait le test d'envoyer des réponses à des offres de travail avec des noms différents... Celles de Jorge Resende toujours négatives ou sans réponse alors que celles portant un autre nom avaient droit à un rendez-vous que tournait court dès que on se rendait compte de qui j'étais.

    Mon conseil pour les candidats à futurs 'Lanceurs d'alerte'... En Suisse vous n'êtes pas protégés, alors réfléchissez bien avant de mettre votre vie et la vie de vos proches en danger. J'ai la conscience tranquille mais malheureusement ça ne nourrit pas ma famille.

    Depuis 19 mois sans toucher un centime et au bout du gouffre, car je ne sais pas comment faire vivre ma famille dans trois ou quatre mois, je ne peux pas sincèrement encourager quelqu'un à faire Harakiri tant qu'une vraie loi protégeant les 'Lanceurs d'alertes' n'est pas approuvée.

    Triste de voir que je ne retrouve pas un travail alors que le pédophile condamné, mais dont le nom a toujours été protégé, est aujourd'hui directeur d'une branche régionale de Radio France.

    Bonne chance pour votre combat Mme Herzog. Bientôt je vais devoir retourner à la source de mes problèmes à Berne me battre pour qu'un job me soit donné afin de que ma famille n'ait pas besoin d'aller faire la manche à Lausanne"

     

    Je suis certaine que des citoyens du canton de Vaud ou de Suisse romande doivent pouvoir proposer un travail à M. Resende. 

    Voilà un résumé concernant le travail recherché par M. Jorge Duarte Resende:

    « Motivé, discret et loyal, ayant plus de 15 ans d'expérience dans l’administration Informatique/Bureautique, formation d’adultes et helpdesk, je souhaite intégrer un team comme technicien et/ou administrateur système où je pourrai partager mon savoir technique et mes expériences dans des projets novateurs tout en apportant mon soutien au support utilisateurs et autres services. »

     

    Pour plus d'information, veuillez prendre contact avec M. Resende par email: jorge.resende@bluewin.ch  Merci beaucoup à vous.

    Merci très vivement aux personnes qui pourront aider M. Resende à trouver un travail. Et merci de transmettre ce message à vos amis et à vos contacts pour information. Très bonne journée à Vous. Michèle Herzog, Pully.