erreurs

  • Corruption en Suisse et erreurs judiciaires: un sujet tabou.

    Imprimer

    Bonjour,

    Marc-Etienne Burdet est sans aucun doute un des plus grands connaisseurs de la corruption et du blanchiment d'argent de la plaque tournante qu'est la Suisse.

    Depuis 20 ans, il enquête et note avec persévérance tout ce qui est en rapport avec ces crimes économiques. Il entretient une base de données impressionnante de plus de 716'000 liens pour identifier les protagonistes de la toile d'araignée des criminels en col blanc de la finance, de la politique et de la magistrature suisses.

    Voilà le lien du nouveau site Internet créé par Marc-Etienne Burdet : https://www.swisscorruption.info/

    Sachez que Gérard Ulrich et Marc-Etienne Burdet ont souvent travaillé ensemble afin de dénoncer la corruption et les erreurs judiciaires.

    En Suisse, les lanceurs d'alerte ne sont pas protégés (la loi est en discussion à Berne depuis 2003 ...). Raison pour laquelle les personnes qui dénoncent des affaires de corruption ou des erreurs judiciaires sont en général condamnées ... à la place des personnes qu'elles dénoncent !

    D'où la pétition réclamant la réhabilitation de Gerhard Ulrich. Cette pétition existe en 3 langues (français, allemand et anglais). Merci de la signer et de la diffuser. Voilà le lien : http://chng.it/KDyj7PbPVM

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 14.8.2020: Il est urgent de créer, en Suisse, une loi de protection des lanceurs d'alertes. Les Parlementaires à Berne ne peuvent l'ignorer car ils étudient un projet de loi depuis 2003 ... A ce sujet, merci de signer et de diffuser cette pétition: http://chng.it/2XGvBZTGG4

    Mise à jour du 14.8.2020:

    Super bonne nouvelle pour moi. Le résumé de l’affaire que je dénonce depuis 2007 vient d’être mis en ligne par Marc-Etienne Burdet que je remercie très vivement.

    Voilà le lien : swisscorruption.info/herzog 

    A votre disposition pour toute question.

    Merci de diffuser ce résumé à vos ami(e)s.

    Cordiales salutations.

    Michèle Herzog

     

  • Le combat de M. Gérard Ulrich de l'an 2000 à 2020.

    Imprimer

    Bonjour,

    M. Gérard Ulrich, très actif, a étudié de très nombreux cas d'injustices réalisées par les magistrats, à tous les niveaux en Suisse (1ère instance, juges cantonaux et juges fédéraux).

    Ayant découvert que les lois n'étaient pas appliquées, il s'est passionné pour ce sujet et a dénoncé avec vigueur et courage les actes des magistrats.

    Dans la vidéo qu'il vient de m'envoyer il explique son parcours et ses conclusions actuelles. Voilà le lien de cette vidéo qui dure 18 minutes, que je vous conseille vivement de regarder et de diffuser :

    https://youtu.be/deT-leiBBhw

    A mon avis, il est urgent d'obtenir que les magistrats soient très sévèrement sanctionnés quand ils n'appliquent pas les lois, ne recherchent pas la vérité (ou modifient les faits) et réalisent de graves abus d'autorité. D'où l'importance de continuer à signer et à diffuser cette pétition, dont voici le lien:

    http://chng.it/vY2f7HxY

    Merci de diffuser ce message à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Prenez soin de vous. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 27 mars 2020: M. G. Ulrich a effectué un travail gigantesque toutes ces dernières années. Il a étudié des centaines de dossiers judiciaires et a publié les résultats de ses recherches sur un site Internet censuré par certains opérateurs, dont Swisscom. Pour plus d'informations voir ce lien:

    https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2016/12/19/censure-de-sites-internet-en-suisse-ou-ailleurs-280978.html

    Mise à jour du 13 août 2020:

    Sachez qu'un Comité de soutien a créé une pétition ces derniers temps réclamant la réhabilitation de Gerhard Ulrich qui doit effectuer bientôt une peine de prison de 1 an ou plus. Merci à vous de signer et de diffuser cette pétition dont le texte existe en français, en allemand et en anglais. Voici le lien: http://chng.it/KDyj7PbPVM 

  • Conférence le 21 mai 2019 à Lausanne sur les erreurs judiciaires.

    Imprimer

    Bonjour,

    Une internaute, que je remercie très vivement, m'a appris que Mme Nathalie Dongois, professeure de droit pénal à l’Université de Lausanne, va donner une conférence sur les VICTIMES D'ERREURS JUDICIAIRES le mardi 21 mai 2019 à 18h30 au Caffé Bellini situé à la rue de la Barre 5 à Lausanne.

    Voilà un lien concernant le travail de Mme Nathalie Dongois:

    https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Un/UnPers.php?PerNum=69072&LanCode=37

     

    En 2017, j'avais envoyé des messages à plusieurs professeurs des Facultés de droit des Universités de Suisse romande, dont à Mme Dongois, pour savoir s'ils pouvaient étudier, avec leurs étudiants, des cas d'erreurs judiciaires ayant eu lieu en Suisse romande et créer une structure identique au « Innocence project » existant aux USA. Concernant cet "Innocence Project", voir par exemple ce lien : 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Innocence_Project

    Je n'ai reçu aucunes réponses positives. Il faut bien constater que les professeur-es de droit sont très discrets concernant les dysfonctionnements très graves du pouvoir judiciaire dans les cantons romands. Raison pour laquelle j'ai été très étonnée de prendre connaissance de cette conférence de Mme Dongois.

    Pour participer à cette conférence, gratuite, organisée par des étudiants dans un bar, vous devez vous inscrire. Voici le lien :

    https://www.eventbrite.com/e/billets-victimes-derreurs-judiciaires-61802956306

    Si certaines personnes vont écouter cette conférence merci de demander à Mme Dongois ce qu’elle fait de réellement efficace pour les victimes d’erreurs judiciaires … dans les cantons romands.

    Merci de diffuser ce message à vos amis et aux très nombreuses victimes judiciaires vivant dans les cantons romands.

    Coïncidence très intéressante: Un article a été publié ce 19 mai dans le Matin-Dimanche au sujet de 60'000 innocents ayant été internés en Suisse au XXe siècle (dans les années 1930 à 1981). Pourquoi ont-ils été internés ? Car leur comportement, non répréhensible, ne correspondait pas aux normes de l'époque ... Des experts indépendants, ayant étudié ces cas, vont publier des livres à ce sujet. L'article indique que de très nombreuses personnes étaient au courant de ces pratiques, mais elles se taisaient !

    L'article dit aussi qu'une survivante, racontant actuellement le calvaire vécu, reçoit souvent cette réponse: "Tu fabules" ! Effectivement, les faits sont tellement graves que personne ne veut ou ne peut y croire car les Autorités nous font croire que la Suisse est un Etat de droit !

    Cette situation "incroyable" est toujours vécue actuellement en Suisse par les récentes victimes d'erreurs judiciaires portant sur la période 2000-2019 ! Souvent, quand elles racontent les faits, même avec pièces écrites pour preuves, personne ne les croit ! Faudra-t-il attendre 50 ans pour que des experts indépendants étudient ces cas et dénoncent les erreurs judiciaires actuelles, qui sont très souvent intentionnelles (même si vous n'y croyez pas ...) ?

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.