journaliste

  • Article supprimé car la TDG n'accepte pas qu'un journaliste du groupe Tamedia soit critiqué !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Article concernant la loi Covid d'urgence.

    Suite aux menaces reçues de M. Olivier Bot, rédacteur adjoint de la TDG, qui me menaçait de fermer mon blog d'ici à demain 7 juin si je ne modifiais pas mon article critiquant un article publié par un journaliste du groupe Tamedia, j'ai décidé de supprimer le texte de mon article car, en plus, j'aimerais pouvoir sauvegarder tout le travail effectué sur ce blog et il paraît qu'il n'existe pas de méthode pour cela, à part de faire des copier-coller ! Ce que je ne peux pas faire ces prochains jours.

    La liberté d'expression existe en théorie en Suisse, mais pas en pratique !

    Pour information, voilà le site des Amis de la Constitution : https://les-amis-de-la-constitution.ch/fr

    Sachez que les membres de cette association ont travaillé dur pendant des mois pour récolter des signatures pendant la période des restrictions, puis pendant des mois pour que cette loi soit refusée et je les remercie très vivement.

    Merci de voter NON à la loi Covid le 13 juin prochain, car cette loi enfreint nos droits fondamentaux.

    Meilleures salutations.

  • Covid et Suisse romande: Comment un journaliste a infiltré un groupe de citoyens "complotistes".

    Imprimer

    Bonjour,

    Depuis le début des mesures d'urgence prises par le Conseil fédéral dès mi-mars 2020, les citoyens dans toute la Suisse ont suivi l'actualité liée à cette pandémie. Certains citoyens, s'informant aussi sur les réseaux sociaux et faisant eux-mêmes des recherches sur Internet, ont réagi aux mesures d'urgence et aux informations propagées par les autorités. Ces citoyens, contestant les mesures décidées, les informations et chiffres publiés, la non-indépendance de l'OMS, etc. se sont souvent regroupés en collectifs ou associations. Cela a eu lieu dans toute la Suisse.

    Très rapidement, les citoyens qui contestaient ou critiquaient les informations publiées par les autorités ou leurs décisions, ont été traités de complotistes.

    Le journal Heidi News a alors demandé à un journaliste d'infiltrer un groupe de citoyens de Suisse romande. Voilà le lien du premier article publié à ce sujet par Heidi News:

    https://www.heidi.news/explorations/au-coeur-de-la-complosphere/nous-avons-infiltre-un-journaliste-chez-les-complotistes-acharnes-de-suisse-romande

    A réception de cet article, j'ai été profondément offusquée par les méthodes utilisées, totalement disproportionnées, scandaleuses et incroyables.

    Suite à la publication de cet article, Chloé, une des personnes très actives de ce groupe de citoyennes et citoyens a publié une vidéo de 15 minutes. Voilà le lien:

    https://youtu.be/fSzeYmIMc-w

    Heureusement, un journaliste indépendant très expérimenté, M. Guy Mettan, a lui aussi donné son avis concernant cette infiltration, en publiant un article sur la TDG. Voilà le lien:
    https://www.tdg.ch/journalisme-complotisme-et-delation-977479062399

    Etant donné que je connais certaines personnes de ce groupe et que j'échange souvent des messages emails avec eux, je constate qu'il s'agit de personnes non violentes, qui consacrent un temps énorme à se renseigner et à nous informer et, même si je ne partage pas toujours toutes leurs idées, je les remercie très vivement de s'investir avec autant d'énergie pour défendre notre démocratie. 

    Le référendum lancé début juillet 2020 par ce groupe contre la loi de traçage SwissCovid n'a pas obtenu les 50'000 signatures nécessaires. Lors de leur conférence de presse hier à Berne, François de Siebenthal a expliqué que les communes leur avaient souvent mis les bâtons dans les roues pour valider les signatures obtenues ou alors réclamé des montants importants pour valider les signatures. Ce qui est anormal et entrave gravement la démocratie.

    Suite au vote des parlementaires le 25 septembre 2020 ayant accepté la nouvelle loi d'urgence proposée par le Conseil fédéral, les "Amis de la Constitution" ont lancé leur référendum le 6 octobre 2020. Voilà le lien de leur site:

    https://verfassungsfreunde.clubdesk.com/

    J'espère que toutes les personnes qui s'investissent pour lutter contre la nouvelle loi urgente proposée par le Conseil fédéral s'uniront afin d'obtenir rapidement les 50'000 signatures nécessaires.

    Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (texte succinct). Meilleures salutations.

  • Affaire Maudet: Journaliste de la RTS non protégée !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Beaucoup de personnes en Suisse romande constatent que les journalistes d'investigation disparaissent à vue d'oeil et que le 4e pouvoir, le pouvoir de la presse, ne remplit pas son rôle.

    Voilà un article édifiant qui en explique les raisons:

    https://lecourrier.ch/2018/11/11/enquetrice-sur-la-touche/

    On comprend donc que les politiciens sont devenus si puissants qu'ils arrivent même à intervenir auprès de la RTS. Et que les dirigeants de la RTS ne protègent plus les quelques journalistes ayant encore le courage de faire des investigations et de publier les résultats de leurs découvertes.

    Heureusement, le journal Le Courrier ose encore dénoncer cette affaire.

    J'espère vivement que la journaliste Laetitia Guinand pourra poursuivre ses investigations sans entraves et avec le soutien de la RTS. Affaire à suivre. Merci de nous tenir informés.

    Le journaliste P. Rothenbuehler, dans son billet du 11.11.2018 publié dans le Matin Dimanche, s'offusquait que le groupe Tamedia puisse laisser la journaliste d'investigation Sophie Roselli quitter ses fonctions, alors qu'elle a reçu de nombreux prix. Elle vient en effet d'annoncer son changement d'activité, mais ne dit pas quelles en sont les raisons. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/sophie-roselli-remporte-prestigieux-prix-dumur/story/16823534?track

    Je me demande si les pressions ont également été trop fortes ? Dans quelques mois nous en saurons probablement un peu plus. 

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.

     

    Mise à jour du 13 novembre 2018: Formidable ! Je viens de recevoir ce message d'un collaborateur de la RTS. Le lien fourni contient la lettre de démission de Mme Roselli et ses raisons. Je me doutais bien qu'il existait un problème avec Tamedia.

    Bonjour Madame

    Merci pour vos lignes ! En ce qui concerne la démission de Sophie Roselli, vous trouvez une éclairage publié par notre correspondant sur twitter :

    https://twitter.com/MMeschenmoser/status/1034438638707335168

    Mon message: Je souhaite vivement que Mme Roselli puisse poursuivre son activité de journaliste d'investigation et retrouve un nouvel emploi. Félicitations Madame pour votre travail. Bon vent pour la suite de votre carrière.