justice

  • Le juge fédéral UDC Yves Donzallaz sera-t-il réélu demain ???

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal Le Matin Dimanche a publié le 20.9.2020 un article très intéressant expliquant que l'UDC ne veut plus soutenir son juge fédéral Yves Donzallaz, car il prend des décisions que l'UDC ne comprend pas ! Et surtout, il n'obéit pas à l'UDC ! Les dirigeants de l'UDC propose donc aux parlementaires de ne pas réélire le juge fédéral Yves Donzallaz.

    Cet article explique clairement que les politiciens UDC donnent des directives à leurs juges fédéraux ... Naturellement, en catimini.

    L'indépendance de la justice n'existe pas en Suisse, ce que nous savions déjà, mais là il s'agit d'un exemple vraiment consternant, apparaissant en pleine lumière. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.lematin.ch/story/le-juge-traitre-dont-ludc-ne-veut-plus-297598080923

    La Suisse fait parie du GRECO (Groupement des Etats contre la Corruption) et les experts du GRECO signalent depuis plusieurs années que le fait que les juges soient rattachés à des partis politiques correspond à une situation anormale, à corriger. Mais rien ne change ...

    D'où l'article que j'avais publié sur ce blog le 28 août 2020 intitulé "Pourquoi la Suisse fait-elle encore partie du GRECO ? Pour manipuler l'opinion publique ?".

    Voilà pourquoi il va être très important de soutenir l'initiative fédérale réclamant que les juges fédéraux soient tirés au sort sur la base d'une sélection de candidats qui n'auront pus besoin d'appartenir à un parti politique et de lui obéir !

    Voilà le site de cette initiative: https://www.justiz-initiative.ch/fr/initiative/en-bref.html

    Sachez que quand des personnes se plaignent auprès des politiciens en leur expliquant qu'il existe de très graves dysfonctionnements judiciaires, leur réponse est systématiquement: "A cause du principe de la séparation des pouvoirs, nous ne pouvons rien faire pour vous !". Cette séparation des pouvoirs est un fléau car d'une part en réalité elle n'existe pas et d'autre part elle permet de ne jamais sanctionner aucun(e) juge, ni aucun(e) procureur(e) ...

    Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires succincts. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 23.9.2020: Tous les juges fédéraux qui se représentaient ont été réélus et le juge Yves Donzallaz aussi. Cela montre que les parlementaires ne se soucient pas de savoir comment les juges fédéraux travaillent, car de très nombreux juges fédéraux n'appliquent pas les lois et prennent des décisions totalement arbitraires. Dans un recours, quand ils apprennent que des faits ont été modifiés par les juges précédents et/ou que la vérité n'a jamais été recherchée, ils ne réagissent pas afin de protéger les citoyens dominants.

    Si une plainte pénale a été classée alors que les infractions pénales sont prouvées, ils ne réagissent pas non plus. De nombreux citoyens en ont fait l'expérience.

    Voilà pourquoi il est très important de signer cette pétition qui réclame un contrôle sérieux du travail des magistrats et des procureurs. Voilà le lien:

    http://chng.it/vY2f7HxY

  • Suisse: Comment faire cesser les très graves dysfonctionnements judiciaires ?

    Imprimer

    Bonjour,

    Ce matin j'ai reçu un message de France disant ceci:

    Après avoir été reçus à l’ONU, nous avançons puisque nous avons été auditionnés à l’Assemblée nationale. Nous venons de lancer une pétition. En la signant et en la diffusant à vos contacts et sur les réseaux sociaux, vous contribuerez à faire triompher cette mesure qui nous concerne tous. Sans justice, ni démocratie ni paix. Alors je compte sur vous ! Corinne Morel, présidente de l’association EN QUÊTE DE JUSTICE

    Lien vers la pétition dont le texte est extrêmement important et très clair:

    https://www.change.org/protectioncontrelesdysfonctionnementsjudiciaires

    Naturellement, j'ai signé cette pétition. Avec mes vives félicitations aux personnes qui ont rédigé cette pétition.

    Comme vous pouvez le constater, ce que l'association EN QUETE DE JUSTICE décrit dans cette nouvelle pétition correspond exactement à ce qu'il se passe aussi ici en Suisse.

    Mais, en Suisse, quelle association agira contre ces très graves dysfonctionnements judiciaires ? Si vous avez une proposition à faire, alors merci de me l'envoyer à mh@herzoginfo.ch

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Merci de diffuser ce message à vos amis. Meilleures salutations.

  • Surveillance du pouvoir judiciaire vaudois: Déclarations de M. Régis Courdesse.

    Imprimer

    Bonjour,

    Ayant lu ce matin cet article publié par le Député vaudois Régis Courdesse, actuel président de la Commission du Grand Conseil dite de Haute Surveillance du Tribunal Cantonal (CHSTC), je suis totalement scandalisée. Voilà l'article:

    https://www.24heures.ch/surveillance-de-la-justice-et-respect-de-son-independance-444324650019

    M. Régis Courdesse nous annonce donc que tout va bien et que le pouvoir judiciaire fonctionne  à merveille, en particulier grâce aux voies de recours.

    Malheureusement, M. Courdesse ne nous explique pas quelle est la définition exacte d'un déni de justice, alors que cette définition est fondamentale. En effet, la CHSTC devrait intervenir en cas de dénis de justice, mais elle refuse d'admettre qu'il existe des dénis de justice quand les lois ne sont pas appliquées, quand la vérité n'a jamais été recherchée dans une procédure et qu'une décision totalement arbitraire a été rendue, quand une plainte pénale a été classée alors que des infractions pénales poursuivies d'office ont été réalisées, etc, etc.

    Pour ne pas intervenir dans ces cas de dénis de justice, la CHSTC prétend que les voies de recours suffisent pour corriger la situation. Malheureusement, ce n'est pas du tout le cas et de nombreux citoyens vaudois en ont fait l'expérience. Dans le canton de Vaud, il est très rare que les juges cantonaux acceptent un recours. D'ailleurs, il serait très intéressant de connaître les statistiques du nombre de recours acceptés et du nombre de recours rejetés par les juges cantonaux vaudois.

    D'autre part, beaucoup de citoyens n'ont plus la force ou les ressources financières après une procédure de première instance qui dure des années ... de faire recours au Tribunal cantonal.

    Il n'existe qu'une solution, à mon avis, pour améliorer la situation dramatique existant dans le canton de Vaud, c'est de créer des jurys de citoyens totalement indépendants du système politique et du système judiciaire, qui soient capables de traiter les plaintes des citoyens et de sanctionner les magistrats qui n'appliquent pas les lois. D'où cette pétition que je vous remercie de signer et de diffuser:

    http://chng.it/vY2f7HxY

    Merci de diffuser cet article. Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages (texte succinct). Meilleures salutations.