lecteur

  • Lettre de lecteur du Dr. Bernard Uthemann habitant à Corseaux (canton de Vaud).

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal 24 Heures de ce 1er juin 2021 publie l'excellente lettre de lecteur du Dr Bernard Uthemann, médecin en semi-retraite de 77 ans. Son titre: "Une prévention sans risque et peu coûteuse". Je vais essayer de résumer cette lettre dont voici quelques extraits:

    Au printemps 2020 je me suis vu interdit par les autorités cantonales, voire fédérales, la prescription d'hydroxychloroquine pour le traitement de la Covid-19 ... et c'est la première fois qu'une autorité administrative dicte au corps médical ce qu'il doit prescrire ou pas ! Ceci sans aucune explication. J'ai alors compris que cette crise sanitaire était régie pas d'autres critères que purement sanitaires ...

    Autre point choquant: jusqu'à ce jour, aucune autorité médicale, politique, voire médiatique n'a fait mention ou n'a recommandé à la population un traitement préventif accessible à tous afin de renforcer le système immunitaire, action majeure dans une pandémie. La seule "prévention" recommandée était le vaccin et les gestes barrières ...

    En revanche, jamais les autorités n'ont mentionné qu'en renforçant avec des produits qui ont démontré leur efficacité comme la vitamine C, vitamine D, le zinc et la propolis, on avait de fortes chances d'éviter cette mauvaise grippe, voire ses éventuelles complications. Prévention qui de plus est sans risque et peu coûteuse.

    Mon commentaire:

    Naturellement, je suis ravie qu'un médecin ait le courage de s'exprimer et je l'en remercie très vivement.

    Mais je trouve qu'en Suisse romande les réactions des médecins ont été trop lentes et, quand ils ont appris que les autorités envoyaient les malades à risques chez eux en quarantaine avec du Dafalgan et sans aucuns soins ..., auraient dû très vivement alerter la population, car cela a envoyé ensuite de très nombreuses personnes à l'hôpital ce qui aurait pu être évité.

    Le fait que les autorités aient empêché les médecins de soigner leurs patients avec des traitements précoces connus est un véritable scandale et j'espère que les responsables de ces décisions seront entendus et condamnés. Actuellement, les médecins qui prescrivent de l'ivermectine par exemple subissent toujours d'énormes pressions et sont obligés d'alerter par l'intermédiaire d'une ONG assurant leur anonymat ! Voir l'article de ce blog publié le 2 mai 2021.

    Ces derniers jours, j'ai rencontré plusieurs personnes ayant été vaccinées par les "vaccins" à ARN messager et suis sidérée de constater qu'elles ignorent que ces "vaccins" sont encore en phase de tests jusqu'en 2023 !!!

    Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

    Merci pour vos commentaires (textes succincts envoyés sous votre nom). Meilleures salutations.

  • Lettre de lecteur: Image de la Suisse et réalité !

    Imprimer

    Bonjour,

    Ce sujet me tient à coeur car je suis offusquée depuis de nombreuses années par l'image que la Suisse essaie de donner d'elle, à l'intérieur et à l'extérieur, et ses actes totalement contradictoires.

    A ce sujet, voilà la lettre de lecteur publiée sur le site de La Liberté:

    https://www.laliberte.ch/news/l-image-de-la-suisse-et-la-realite-552784

    Voilà un autre exempe qui m'a choqué. Quand Philip Morris annonce une réduction de ses effectifs, alors que tout le monde sait depuis des années que la cigarette tue, eh bien le Conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba se dit vraiment désolé par la nouvelle. Je comprends bien que les pertes d'emploi soient graves mais perdre sa santé et souvent la vie à cause des cigarettes l'est bien plus. Et cela touche plus de personnes depuis des années que le nombre d'emplois perdus. Sans compter les effets sur les primes maladie ... Voilà l'article:

    https://www.lematin.ch/economie/philip-morris-supprimer-265-postes/story/16475785

    Il serait temps que les politiciens en Suisse, à tous les niveaux, se préoccupent plus de la vie des citoyens que des questions économiques. Même si ces politiciens sont de droite et soutiennent le système économique libéral. Il y a tout-de-même des limites ...

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Trichons ! Lettre de lecteur de M. Marcel Devaud de Penthaz.

    Imprimer

    Bonjour,

    Voilà la lettre de M. Marcel Devaud publiée dans le journal 24 Heures du 24 novembre 2015. Je la publie avec son autorisation:

    Trichons !

    Actuellement, le mot tricherie est très souvent utilisé par les médias et s'entend aussi un peu partout ! Aujourd'hui, dans le monde de l'automobile par exemple, on s'offusque, on est scandalisé, indigné par toutes ces histoires de moteurs truqués ...

    Qu'en est-il d'autres trucages et intrigues sans nom du côté de la finance, des banques, des assurances, de l'immobilier, du commerce, des entreprises pharmaceutiques, de l'économie, de la politique et du sport ?

    La tricherie, devenue dans notre société dite évoluée une nouvelle valeur, il est bon d'en faire bon usage, aux dépens d'une humanité crédule et confiante, que l'on dope à coups de mensonges et de ruses, pour plus de profit. 

    Ignorant, l'enfant qui triche va être réprimandé dans le but de lui inculquer de vraies valeurs, une base nécessaire à sa propre évolution. Il prendra alors conscience que la vie ici-bas comporte certaines règles importantes, du sens moral et de l'intégrité.

    Qu'en est-il dans ce monde d'adultes, de tous ces dirigeants et collaborateurs de sociétés, multinationales, managers, patrons, politiciens, à priori compétents et conscients du poste qu'ils occupent, mais qui sans gêne aucune transgressent sciemment les règles du jeu d'un code de vie universel ?

    L'exemple à ne pas suivre est donné ! Trichons avec le voisin, trichons avec le fisc, la famille, les sentiments, trichons partout finalement. On se sentira moins seul !

    Marcel Devaud, Penthaz.

    Merci d'avance pour vos commentaires concernant ce texte qui décrit magnifiquement l'état d'esprit actuel, vivement encouragé, même par la justice vaudoise, d'après l'expérience que je vis depuis l'été 2007. Meilleures salutations.