lois

  • Comment la franc-maçonnerie influence les lois !

    Imprimer

    Bonjour,

    L'influence des francs-maçons est difficile à comprendre mais, heureusement, je viens de recevoir une vidéo très intéressante. Il s'agit des déclarations et des explications fournies par un ancien franc-maçon, M. Serge Abad-Gallardo. Cet homme a passé 20 ans dans la franc-maçonnerie en France et a publié plusieurs livres à ce sujet. Son témoignage est très important.

    Suite à la parution de son livre "Secret maçonnique ou vérité catholique" en février 2019 (355 pages, Editions Artège), TVLibertés a réalisé cette vidéo de 29 minutes que je vous conseille très vivement d'écouter:

    https://www.tvlibertes.com/actus/serge-abad-gallardo-entretien-avec-un-ancienvvenerable-maitre-franc-macon

    Ce qui est particulièrement intéressant, ce sont les explications concernant l'influence des francs-maçons sur les lois. Les explications de M. Abad-Gallardo concernent la France, mais la technique est certainement identique en Suisse.

    Il n'existe aucune transparence permettant de savoir, AVANT de voter, si une personne fait partie de la franc-maçonnerie. On sait seulement de quel parti politique fait partie une personne. Pour simplifier, elle est de droite ou de gauche et les citoyen-nes votent pour elle pour qu'elle défende leurs idées (de droite ou de gauche par exemple). 

    Mais une fois que cette personne sera parlementaire, elle ne va plus voter pour des idées de droite ou de gauche, mais va soutenir des lois maçonniques ! Et s'il existe un grand nombre de parlementaires francs-maçons, cela va influencer les lois.

    Raison pour laquelle il est URGENT que les citoyennes et citoyens puissent savoir, AVANT de voter, qui sont les francs-maçons qui se présentent aux élections importantes.

    Il en va de même pour les conflits d'intérêts. Il est primordial de connaître AVANT de voter, quels sont les conflis d'intérêts de chaque personne.

    Mais quand donc, en Suisse, pourrons-nous obtenir cette transparence AVANT les élections ?

    Merci de diffuser ce message à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (textes succincts envoyés sous votre nom). Meilleures salutations.

    Mise à jour du 23.2.2021: La pédocriminalité est un fléau extrêmement grave et très difficile à dénoncer. Heureusement, je viens de recevoir une vidéo d'une internaute et j'apprends que le journaliste français Karl Zéro mène un combat important afin de dénoncer la pédocriminalité, qui, dit-il, toucherait un enfant sur 5. Sous la vidéo, une phrase a été publiée concernant la franc-maçonnerie. Voilà le lien de l'entretien de 22 minutes dans "Le défi de la vérité", sur France Soir:  

    https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/le-defi-de-la-verite-karl-zero 

  • Les Amis de la Constitution ont lancé deux référendums. Merci de les signer.

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite aux deux lois adoptées par les parlementaires suisses le 25 septembre 2020, à savoir la loi d'urgence Covid-19 et la loi anti-terrorisme, les Amis de la constitution ont créé deux référendums.

    Voilà le lien de la loi d'urgence Covid-19, acceptée le 25.9.20, dont la presse officielle a très peu parlé: https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20202070/index.html Il faut aussi savoir que cette loi d'urgence permet d'activer la LEp (loi sur les maladies transmissibles). L'art. 6, alinéa 2 dit ceci: 

    "Le Conseil fédéral peut, après avoir consulté les cantons: a. ordonner des mesures visant des individus; b. ordonner des mesures visant la population; c. astreindre les médecins et d’autres professionnels de la santé à participer à la lutte contre les maladies transmissibles; d. déclarer obligatoires des vaccinations pour les groupes de population en danger, les personnes particulièrement exposées et les personnes exerçant certaines activités."

    Voilà un article expliquant la loi anti-terrorisme:

    https://www.swissinfo.ch/fre/politique/la-suisse-adopte-des-mesures-antiterroristes-contest%C3%A9es/46057826

    Dans une vidéo de 4 minutes, l'avocat fribourgeois M. Henri Gendre explique pour quelles raisons il faut signer ces deux référendums.

    Je vous conseille très vivement d’écouter les explications de M. Gendre : https://vimeo.com/487259094

    Vous trouverez les feuilles permettant de signer ces deux référendums sur le site des Amis de la Constitution. Etant donné qu'il est difficile actuellement d'aller dans les marchés à cause des mesures sanitaires, je vous remercie très vivement d'imprimer les feuilles chez vous, de les remplir et de les signer, puis de les renvoyer à l'adresse indiquée sur la feuille. Plusieurs personnes de la même commune politique peuvent signer sur la même feuille. Merci d'avance si vous pouvez demander à vos amis et à vos voisins de signer ces deux référendums. Voilà le lien:

    https://les-amis-de-la-constitution.ch/fr

    De plus, le lundi 7 décembre à 19h les Amis de la Constitution organisent une émission en live au sujet de ces 2 référendums. Seront présents : Dr. Björn Riggenbach (médecin), Youri Widmer (avocat) et Werner Boxler (co-président de l’association). C'est un live où les gens pourront poser des questions. Voilà le lien qui ne sera actif que dès le début de cette émission :

    https://youtu.be/WbWg7FeXt5w

    Merci de diffuser cet article auprès de vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (texte succinct). Meilleures salutations.

    Mise à jour du 25.1.2021: Grâce au travail de plusieurs associations, collectifs et de certains partis politiques, les deux référendums ont été signés par beaucoup plus de 50'000 personnes. Excellente nouvelle. Le nombre exact de signatures obtenues sera communiqué par la chancellerie fédérale dans quelques semaines. Puis des votations fédérales auront lieu sur ces deux sujets.

    En France, concernant les mesures sanitaires urgentes, les parlementaires ont octroyé tous les droits au Président Macron le 20 janvier 2021 pendant l'investiture de Joe Biden ! Voilà la réaction de M. Dupont-Aignan:

    https://putsch.media/20210121/actualites/societe/video-nicolas-dupont-aignan-jassiste-en-direct-au-suicide-de-lassemblee-nationale/

    Voilà pourquoi, puisque nous avons la chance en Suisse de pouvoir signer des référendums, il est impératif que tous les citoyen-nes se mobilisent pour les signer. Imprimer une feuille chez soi, la remplir, la signer et la renvoyer cela prend quelques minutes ... Merci de votre compréhension pour que ce soit plus facile la prochaine fois ...

  • Lettre ouverte à l'avocat genevois M. Daniel Kinzer.

    Imprimer

    Monsieur,

    J'ai lu votre article "L'avocat une personne de confiance" publié à la page 2 du supplément "Focus Droit 2019" de 25 pages produit par Smartmedia Agency AG. Supplément distribué en Suisse romande par la Tribune de Genève et le journal 24 Heures début février 2019.

    A la première phrase de votre article, vous écrivez: "Aujourd'hui comme hier, la confiance est le maître mot qui gouverne la relation entre l'avocat et son client". Puis vous citez quelles sont les études réalisées par les avocats.

    Et vous ajoutez: "La confiance découle aussi du serment d'avocat et d'une déontologie stricte. Cette déontologie fait l'objet de règles professionnelles, codifiées dans la Loi Fédérale sur la libre circulation des avocats du 23 juin 2000 (LLCA), complétées à Genève par les Us et coutumes de l'Ordre des avocats dont l'intitulé met en évidence l'enracinement dans une longue tradition".

    Je suis totalement offfusquée par vos déclarations car vous passez totalement sous silence dans votre article que lorsqu'un(e) avocat(e) en Suisse romande gruge intentionnellement son client ou sa cliente ou commet une très grave erreur, eh bien il sera totalement impossible de s'en plaindre. Je ne parle ici que de la Suisse romande car je ne connais pas la situation en Suisse allemande.

    De très nombreuses personnes ont subi les actes anormaux de leurs avocats et, quand elles se sont adressées à l'Ordre des avocats, leurs plaintes n'ont donné lieu à aucunes sanctions. Vous ne pouvez l'ignorer, car il suffit d'étudier quelques affaires "étranges" pour s'en apercevoir. Ce que j'ai fait.

    Il existe paraît-il des Commissions d'éthique au niveau de l'Ordre des avocats. Mon expérience dans le canton de Vaud montre que suite à mes plaintes concernant les actes très graves de 4 avocats, je n'ai jamais été entendue par ladite Commission d'éthique car le Bâtonnier ou la Bâtonnière ne transmet pas les plaintes à la Commission d'éthique ! Mes plaintes ont été ignorées (aucunes sanctions). J'ai aussi constaté que La Chambre des avocats vaudois ne fait pas non plus un travail sérieux. Elle a couvert les infractions pénales réalisées par mon avocat lausannois (décision de juin 2007 de M. Blaise Battistolo, également juge cantonal pénal depuis 1996, donc très expérimenté ... qui a pris sa décision sans rechercher la vérité et sans la détenir ...).

    Et si on dépose une plainte pénale contre un avocat, eh bien la plainte pénale sera soit ignorée soit classée. J'en ai aussi fait l'expérience de 2007 à ce jour (Ministère public de Lausanne et de Vevey). Mais je ne suis pas la seule à avoir fait ce type d'expérience.

    J'estime que votre article n'est pas éthique car vous faites croire aux citoyens de Suisse romande que les avocats sont sérieux et doivent respecter des règles strictes, alors que ce n'est manifestement pas le cas. Bien sûr, il existe certainement des avocats sérieux, mais actuellement on ne sait plus comment faire pour les trouver ce qui nuit très gravement à votre profession car personne ne réagit. Autre problème: Un avocat peut être sérieux dans une affaire et très malhonnête dans une autre.

    Si les règles strictes que vous citez étaient appliquées, il y aurait alors forcément des avocat(e)s sanctionné(e)s, car dans tous les métiers il existe un pourcentage de personnes malhonnêtes.

    La réalité est beaucoup plus fondamentale que la théorie. Il est indispensable qu'enfin des statistiques fiables soient produites indiquant combien de plaintes ont été envoyées par les citoyens et quel pourcentage d'avocats ont été sanctionnés suite à ces plaintes. A mon avis, c'est le seul moyen actuellement de rétablir la confiance entre les citoyens et les avocats. Il n'existe actuellement aucune transparence et cette situation est totalement anormale.

    J'estime que votre article, pour être crédible, aurait dû produire ces statistiques. Je vous remercie de m'indiquer combien de plaintes ont été déposées et combien d'avocats ont été sanctionnés dans chaque canton romand au cours de ces dix dernières années. Je vous remercie de m'envoyer votre réponse en commentaire (en cliquant sur le mot commentaire au bas de cet article) afin que les internautes puissent prendre connaissance de votre réponse.

    Cette transparence et ces statistiques devraient aussi s'appliquer aux magistrats et aux fonctionnaires qui n'appliquent pas les lois. C'est un autre sujet très important, mais il est aussi lié au travail des avocats (et des politiciens) qui n'osent pas dénoncer ces graves dysfonctionnements.

    Pendant longtemps les citoyens ont été manipulés sans s'en apercevoir, mais actuellement grâce à Internet et aux réseaux sociaux sachez que les informations circulent car, heureusement, certaines victimes osent s'exprimer.

    Dans l'attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur, l'expression de ma très grande inquiétude et de ma colère.

    Michèle Herzog

    Merci aux internautes d'envoyer, en commentaire au bas de cet article, un résumé très court de votre expérience faite avec des avocats en indiquant dans quel canton cela a eu lieu et à quelle date. Et en indiquant si l'avocat(e) a été sanctionné(e).

    Merci de diffuser cet article à vos amis. 

    Meilleures salutations.