neuchâtel

  • Affaire de succession: Combat très courageux de Mme Chantal P, depuis 2007!

    Imprimer

    Bonjour,

    Cette affaire de succession touche les cantons de Neuchâtel, Genève et Vaud.

    13 ans après l’ouverture de la succession de son père, Mme Chantal P. n’a pas réussi à obtenir la vérité et l'inventaire complet des biens, malgré d’innombrables démarches !

    Pourquoi ? Parce que les fonctionnaires qui devraient rechercher la vérité ne font pas leur travail et le pouvoir judiciaire n'applique pas les lois. Il devient très urgent de savoir pour quelles raisons ces personnes se comportent comme cela. Mais qui va enquêter sur ces comportements totalement anormaux ?

    Le témoignage très courageux de Mme Chantal P. va peut-être permettre aux personnes qui croient que l'Etat de droit existe en Suisse de comprendre que ce n'est pas le cas.

    Mille félicitations à cette femme pour son courage et son énergie. Voilà son récit de 28 minutes. Merci aussi aux auteurs de cette vidéo. https://www.youtube.com/watch?v=uzbJGBhsMNs

    Il est intéressant aussi de constater que la presse officielle n'écrit pas d'articles sur ce genre d'affaires, car elle n'est pas indépendante. Elle n'ose pas dénoncer les actes anormaux des fonctionnaires et des magistrats. La presse officielle est soumise à cette omerta. C'est très grave, car cela ne permet pas d'informer les citoyens, alors que la presse possède un pouvoir énorme. Ce que l'on vient de constater dans l'affaire de harcèlement sexuel subi par les employé(e)s de la RTS. Les dizaines d'employé(e)s concerné(e)s par ce harcèlement, travaillant pourtant dans une entreprise de communication, n'ont pas réussi à faire changer les lois au sein de leur entreprise. Et cela pendant des années ... Il a fallu qu'une enquête publiée dans le journal Le Temps ces derniers jours informe enfin les citoyens pour que ces employés puissent espérer des changements. Et pour que les deux cadres soient suspendus de leurs activités en attendant les résultats de l'enquête. Voilà l'article:

    https://www.rts.ch/info/regions/11725281-les-cadres-accuses-de-harcelement-a-la-rts-ont-ete-suspendus.html

    Si la presse officielle écrivait des articles pour dénoncer les abus d'autorité effectués par les pouvoirs publics, cela aiderait énormément les personnes, telles que Chantal, qui se battent seules depuis des années. Merci aux journalistes de bien réfléchir à cela. Heureusement, grâce à Internet, ces affaires arrivent tout-de-même à être publiées. Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (textes succincts). Meilleures salutations.

    PS: Voilà le lien de la pétition réclamant en Suisse un contrôle du travail des magistrats et des procureurs. C'est urgent. Merci de la signer et de la diffuser: http://chng.it/vY2f7HxY

     

  • Erreurs judiciaires: la justice condamnée à tort ? Livre de Mme Joëlle Vuille.

    Imprimer

    Bonjour,

    Ayant lu un article dans la presse au sujet de ce livre, je viens de le terminer. Cela fait du bien de constater qu'une chercheuse des Universités de Lausanne et Neuchâtel, ayant accumulé énormément d'expérience dans l'étude des erreurs judiciaires, reconnaisse qu'elles existent bel et bien et en explique les multiples raisons, de façon très claire.

    Ce livre devrait être lu par tout citoyen s'intéressant aux dysfonctionnements de l'institution judiciaire et désirant les comprendre.  

    J'espère que les magistrats des cantons romands l'ont lu. Mais j'en doute. 

    De très nombreux cas d'erreurs judiciaires sont cités dans ce petit livre, édité par les Editions de l'Hèbe (situées à Charmey ...), février 2014, et vendu 9,90 CHF. 

    L'auteure, à la fin de son livre, écrit: "Nos Etats modernes financent toutes sortes de recherches, ... Et pourtant, on ne sait pas combien de personnes sont condamnées à tort par nos tribunaux, pour quelles raisons et avec quelles conséquences. ...., mais rien n'est fait pour que la chose ne se reproduise plus".

    Les dernières phrases de ce livre: "Est-ce pour cela que nous avons toléré les erreurs judiciaires aussi longtemps ? Il est temps que cela change".  

    Je vous laisse découvrir ce texte de grande qualité. Merci ensuite de me faire part de vos commentaires que je publierai sur ce blog. Avec mes vives félicitations à Mme Joëlle Vuille pour son travail remarquable.

    Il y a longtemps que je me demande pour quelles raisons les professeurs des Universités de Suisse romande n'étudient pas avec leurs étudiants les cas d'erreurs judiciaires ayant lieu dans les cantons romands, comme cela se fait aux Etats-Unis. Si un professeur désire faire cela, je lui fournis très volontiers les informations concernant l'erreur judiciaire à répétition, simple à comprendre, que je subis depuis l'été 2007 (affaire financière et corruption). Erreur qui s'est encore aggravée suite à ma condamnation pénale pour diffamation du 23.9.2010 prononcée par le juge pénal Philippe Colelough, n'ayant pas recherché la vérité pour protéger des citoyens dominants et pour protéger les magistrats qui, avant septembre 2010, ont prononcé plusieurs décisions sans détenir la vérité.

    Meilleures salutations.

     

  • NOUVELLE CAISSE MALADIE PUBLIQUE, MAIS PAS UNIQUE.

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite aux résultats de la votation du 28 septembre 2014 concernant la caisse maladie publique, acceptée par quatre cantons romands, à savoir Jura (63% de oui), Neuchâtel (60%), Genève (57%) et Vaud (56%), il me semble possible de créer une nouvelle caisse maladie publique, mais pas unique, dans ces quatre cantons. Cette caisse publique serait alors en concurrence avec les caisses privées et le citoyen aurait le choix d'y adhérer ou non. Cela respecterait les résultats de cette votation refusée par le peuple suisse, qui ne veut pas d'une caisse publique, unique dans chaque canton.   

    Cette nouvelle caisse maladie publique permettrait de montrer aux citoyens réticents que ce système peut parfaitement fonctionner. Etant donné qu'elle ne sera pas unique, la même caisse maladie devrait pouvoir être proposée dans les quatre cantons romands qui l'ont acceptée. Dans un premier temps, cette caisse publique sera en concurrence avec les caisses maladies privées déjà existantes. Si ce système fonctionne, il sera possible ensuite de le proposer aux autres cantons intéressés. Par exemple, Fribourg qui a refusé cette caisse maladie publique et unique par 50,3% des votes.

    J'espère que la votation de ce 28 septembre ouvrira la voie à une telle solution, car il est urgent d'agir dans ce domaine. D'autant plus que les augmentations des primes maladies pour 2015 sont déjà annoncées. M. Maillard, dans le canton de Vaud, indique que les subventions seront de 522 millions en 2015 pour aider les citoyens à payer les primes d'assurances maladies. Pourquoi ne pas utiliser une partie de cette somme pour la création de cette caisse maladie publique, qui proposerait des primes moins élevées ce qui engendrerait moins de subventions ... ? 

    Information ajoutée le 7 octobre 2014: En apprenant que la caisse maladie Supra sera intégrée au Groupe Mutuel dès le 1er janvier 2015, je constate que les caisses maladie vont devenir uniques dans chaque canton, mais privées. Il faut savoir si cette solution sera meilleure qu'une caisse unique publique. Qu'en pensez-vous ? 

    Merci d'avance pour vos commentaires et de transmettre la copie de cet article à vos amis pour information. Meilleures salutations.

     

    Mise à jour du 30 novembre 2018: Avant la votation du 28 septembre 2014 sur la caisse maladie UNIQUE de nombreuses personnes ont prétendu que les coûts de la santé allaient être maitrisés et que la hausse des primes Lamal serait également maîtrisée. En fait, cela n'a pas du tout été le cas ! Bien au contraire. Raison pour laquelle j'ai créé une pétition réclamant à nouveau une caisse maladie UNIQUE. Voilà le lien:  http://chn.ge/2zWINlc