ong

  • Comment George Soros influence la CEDH !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Un article publié le 20 février 2020 par le magazine Valeurs Actuelles fait d'énormes vagues. Félicitations aux personnes ayant réalisé cette enquête et publié cet article.

    Mais avant de lire cet article il est très important de bien savoir qui est le milliardaire George Soros et quelle est sa philosophie. Pour connaître son parcours, voir ce lien de Wikipedia:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Soros

    L'écrivain Pierre-Antoine Plaquevent a publié le livre "Soros et la société ouverte" en octobre 2018 aux Editions "Le Retour aux Sources", 366 pages.

    Spécialiste de la « société ouverte de Soros », Pierre-Antoine Plaquevent fournit, dans un entretien accordé en 2019 à TVLibertés, des explications très importantes concernant la philosophie de G. Soros et les buts qu'il recherche. Je vous conseille très vivement de regarder cette vidéo d’environ 25 minutes:

    https://www.youtube.com/watch?v=WTrVAizRUWY

    Grâce à cette vidéo on comprend bien l'idée de G. Soros de créer un Etat unique au niveau mondial qui remplacerait les Etats actuels. La Haute Finance deviendrait alors toute puissante. Pour atteindre ce but G. Soros utilise les ONG qu'il finance. Cela permet de contourner les décisions démocratiques.

    L'article du magazine Valeurs Actuelles publié le 20 février 2020 explique très clairement comment le réseau d’ONG financées par George Soros influence les décisions de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). La personne ayant enquêté se nomme Grégor Puppinck. Voilà cet article:

    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/enquete-comment-georges-soros-infiltre-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-116286

    Cet article est fondamental car il apporte des explications, que la grande majorité des citoyens ignorent, permettant de comprendre que les juges de la CEDH ne sont pas indépendants. Il permet aussi de comprendre quel est le rôle des ONG financées par G. Soros au niveau de la CEDH.

    Merci de diffuser cet article à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 2 mars 2020: Etant donné que les lois en Suisse ne sont souvent pas appliquées, qu'il est ensuite impossible de faire corriger les erreurs des magistrats, j'avais créé une pétition réclamant un contrôle du travail des magistrats et des sanctions pour les magistrats qui prennent des décisions sans appliquer les lois. Merci de signer cette pétition: http://chng.it/vY2f7HxY

    Je constate qu'il faudrait créer la même pétition pour les juges de la CEDH.

    En effet les juges de la CEDH rejettent la majorité des plaintes qu'ils reçoivent (envoi d'une décision standard non motivée d'une demi page) et quand ils traitent une plainte, souvent ils ne sont pas indépendants ce qui vient d'être expliqué suite à l'enquête du lanceur d'alerte Grégor Puppinck ! Voilà des informations concernant les activités de ce lanceur d'alerte, directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice.

    https://eclj.org/writers/gregor-puppinck?lng=fr

    Sur ce site vous pouvez signer la pétition réclamant la fin des conflits d'intérêts à la CEDH.

    Mise à jour du 5 mars 2020: Une vidéo de 6 minutes,créée par KLA.TV, explique qu'il existe deux laboratoires de recherches situés à Wuhan en Chine, dont un laboratoire financé par George Soros. Alors voilà les suppositions concernant l'origine du Coronavirus:

    https://www.youtube.com/watch?v=Gpfl1HQ0U_w&feature=share&fbclid=IwAR2b_G3oCMAtyOO1jblYh6aQkOrAJ9sPxzajF3Iv7Yf2OhQFQ5qBccDPg_E

  • La Suisse en tête de l'opacité financière. Statistiques de l'ONG Tax Justice Network.

    Imprimer

    Bonjour,

    Voilà l'article publié ce 1er février 2018 dans Le Matin:

    https://www.lematin.ch/suisse/feu-opacite-financiere-helvetique/story/30325171

    C'est très amusant de voir que la majorité des politiciens se disent surpris par cette statistique de l'ONG Tax Justice Network, alors que cette ONG publie chaque année sa statistique et que la Suisse est chaque fois No 1 de l'opacité financière ...

    De plus, les politiciens savent parfaitement bien que le pouvoir judiciaire en Suisse ne fait strictement rien pour résoudre correctement les infractions pénales du domaine financier. Je suis bien placée pour le savoir car mes plaintes pénales dans l'affaire que je dénonce avec pièces pour preuves sont classées depuis dix ans par les procureurs du canton de Vaud. Cette affaire permet à un agent immobilier de cacher en toute impunité des biens immobiliers que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses. Biens qui n'ont pas été déclarés au fisc vaudois. Cela lui permet chaque année de produire les faux comptes de la société ...

    La technique utilisée consiste à créer des sociétés immobilières avec actions au porteur. Cela permet de cacher l'anonymat des propriétaires d'immeubles et de frauder le fisc. Les politiciens en Suisse connaissent parfaitement ces pratiques et le fisc aussi. Et personne n'agit contre ces pratiques ! Ensuite les mêmes personnes sont tellement étonnées que la Suisse soit en tête de l'opacité financière ... Ben voyons.

    En Suisse, les Autorités ne font rien pour plus de transparence dans les affaires financières. Il n'existe aucune volonté d'améliorer la situation. Les améliorations sont faites uniquement sous la pression des pays étrangers. Mais ce sont des améliorations théoriques car en pratique le pouvoir judiciaire et les fonctionnaires trouvent tous les moyens pour ne pas appliquer les lois.

    Cela concerne par exemple l'entrée en vigueur au 1er janvier 2016 de la modification de l'article 305 bis du Code pénal suisse nommé "Blanchiment d'argent". Cet article, modifié sous la pression du GAFI (Groupe d'action financière dont la Suisse fait partie), dit que la soustraction fiscale d'un montant de plus de 300'000.- CHF est considéré comme un délit fiscal qualifié et qu'il s'agit par conséquent d'une infraction pénale qui devrait être poursuivie d'office. Je vous conseille vivement de lire le texte de l'article 305 bis du Code pénal suisse (voir Internet).

    Mais dans la pratique, rien n'a changé depuis le 1.1.2016 et ce genre d'infractions pénales ne sont jamais ni dénoncées ni poursuivies. J'en détiens les preuves écrites. Mes plaintes pénales déposées après le 1.1.2016 ont été classées sans qu'aucune instruction pénale ne soit réalisée ! L'auteur de cette fraude fiscale, citoyen dominant bien protégé, n'a même pas été interrogé. Le fisc vaudois n'agit pas non plus. Pourtant la soustraction fiscale est de plus de 30 millions de francs suisses dans l'affaire que je dénonce, en vain ! Il existe aussi d'autres cas.

    Ensuite les mêmes politiciens disent ne pas compendre pour quelles raisons les pays de l'Union Européenne l'ont placée sur la liste grise des paradis fiscaux ...

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

     

  • Suisse: Public Eye envoie au MPC une dénonciation pénale contre Glencore !

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite aux révélations faites dans les Paradise Papers, les actes de Glencore et sa collaboration avec Dan Gertler afin d'obtenir des concessions en RDC ont été révélés au grand public. Glencore a son siège à Zoug en Suisse. Il semble que ces informations ne soient pas arrivées jusqu'aux oreilles des procureurs du Ministère Public de la Confédération ...

    Normalement, quand des fonctionnaires et des procureurs prennent connaissance d'infractions pénales poursuivies d'office, ils devraient agir. Mais en Suisse, la grande majorité des fonctionnaires et des procureurs ne le font pas. D'autant plus qu'en Suisse les grandes entreprises telles qu'HSBC, Glencore, la FIFA, etc sont totalement intouchables. "Too big to jail". Se sachant intouchables, les dirigeants en profitent. 

    L'ONG Public Eye l'a bien compris. Raison pour laquelle cette ONG a envoyé une dénonciation pénale au Ministère Public de la Confédération (MPC). Excellente initiative. Félicitations. Voici le lien:

    https://www.publiceye.ch/fr/medias/communique-de-presse/glencore_en_rdc_public_eye_demande_a_la_justice_suisse_dagir/

    Il va être très intéressant de voir maintenant comment le MPC va traiter cette affaire. Aura-t-il le courage d'appliquer les lois ou va-t-il trouver une astuce permettant une nouvelle fois de ne pas condamner les auteurs de ces infractions pénales poursuivies d'office ?

    Le fait qu'une ONG soit obligée d'agir pour que les procureurs de la Confédération veuillent bien appliquer les lois est tout-à-fait anormal. Raison pour laquelle il est urgent d'enfin mettre en place une structure permettant de contrôler efficacement le travail de la justice en Suisse et au niveau des cantons. A ce propos, merci de signer cette pétition et de la diffuser:

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Il faudra probablement envisager de créer la même pétition pour que le travail du Ministère Public de la Confédération soit contrôlé de façon efficace et pour que des sanctions puissent être prononcées si nécessaire. Merci à l'ONG Public Eye d'y réfléchir.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.