quelles

  • Affaire Michael Lauber, Gianni Infantino: des plaintes pénales mais quelles suites ?

    Imprimer

    Bonjour,

    Dès 2015, M. Michael Lauber, Procureur général de la Confédération, enquêtait sur les faits commis par la FIFA. Plusieurs enquêtes étaient paraît-il en cours.

    M. Gianni Infantino a été nommé président de la FIFA le 26 février 2016. Nous avons appris par les FootballLeaks que deux rencontres "secrètes" ont eu lieu entre Michael Lauber, Gianni Infantino (président de la FIFA) et l’ami d’enfance de Gianni Infantino, le Haut-Valaisan Rinaldo Arnold. La première rencontre a eu lieu le 22 mars 2016 et la seconde un mois plus tard.

    Ce qui est curieux: Quand les autorités suisses ont pris connaissance de ces deux rencontres il ne s'est rien passé ...

    En 2019, nous avons appris qu’une 3e rencontre a eu lieu le 7 juin 2017, mais M. Michael Lauber ne s’en souvient pas.

    Voilà un article publié par l’Illustré en mai 2019 qui retrace les faits. Cet article indique qu'une 4e personne aurait participé à ces 3 rencontres.

    https://www.illustre.ch/magazine/infantinolauber-dessous-scandale

    Le 3 juillet 2020, la Confédération annonce que plusieurs plaintes pénales ont été déposées et que le procureur extraordinaire Stephan Keller a été nommé afin de déterminer si des infractions pénales ont été réalisées. Voilà le lien :

    https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-79753.html

    Suite à une décision du Tribunal administratif fédéral (TAF) rendue le 24.7.2020, Michael Lauber a enfin annoncé sa démission le même jour.

    Le 30 juillet 2020, nous apprenons que le procureur extraordinaire Stephan Keller demande que l’immunité de M. Michael Lauber soit levée.

    https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-79942.html

    Toute cette affaire montre à de très nombreuses personnes, en Suisse et à l'étranger, que la justice pénale en Suisse réalise des enquêtes interminables qui n'aboutissent jamais à des procès sérieux, car en général les faits sont prescrits au moment du jugement.

    Les autorités suisses essaient de faire croire au monde entier que l'Etat de droit en Suisse est un exemple à suivre ! Quelle honte, car les autorités suisses savent parfaitement quelles sont les techniques utilisées pour ne pas appliquer les lois aux citoyens dominants. Et quand elles apprennent que les faits sont prescrits, eh bien aucun magistrat n'est sanctionné ...

    Il va être très intéressant de suivre l'évolution des plaintes pénales reçues par la Confédération ces derniers temps et de voir comment elles seront traitées.

    Merci de diffuser cet article à vos amis, en Suisse et à l'étranger.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 25 août 2020: Une première commission avait levé l'immunité de Michael Lauber. La seconde commission a voté hier et a définitivement levé l'immunité de M. Lauber. Ce qui est étrange: Le journal télévisé de 19h30 hier soir de TSR1 n'en a pas dit un seul mot ...

    Les plaintes pénales déposées contre M. Michael Lauber vont donc pouvoir être traitées.