scandaleux

  • Blanchiment d'argent: Les avocats luttent contre le contrôle de leur corporation !!!

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal 24 heures a publié jeudi 10 septembre 2020 un article très intéressant "Loi antiblanchiment: Les avocats luttent contre le contrôle de leur corporation", écrit par les journaliste Oliver Zihlmann et Christian Brönimann. 

    L'accès au site Internet de 24 heures étant devenu compliqué je ne peux pas publier le lien de cet article.

    Voilà ce qui m'a énormément choquée. Le GAFI a demandé à la Suisse de renforcer sa loi antiblanchiment afin de mieux surveiller le travail des avocats dans ce domaine. En effet, lors du scandale des PanamaPapers les noms de nombreux avocats suisses étaient cités car ils avaient aidé des clients à cacher leur argent.

    Le 2 mars 2020, le renforcement de la loi antiblanchiment a été débattu par les Parlementaires. Puis des commissions viennent de voter ces derniers jours. Mais voilà le problème: de nombreux avocats siègent dans ces commissions !!!

    Par exemple, par 8 voix contre 5, une commission a proposé d'abolir les nouvelles obligations qu'il était prévu d'imposer aux avocats ! Et dans cette commission, sur 13 parlementaires, 9 sont avocats !!!

    Il est vraiment scandaleux que ces 9 avocats aient accepté de voter concernant ce sujet alors qu'il s'agit clairement d'un énorme conflit d'intérêt !!! Ce que d'ailleurs les autres parlementaires ne peuvent ignorer !

    Je me demande pour quelles raisons aucun(e) parlementaire ne réagit suite à une telle situation ! Protègent-ils tous leurs conflits d'intérêt ???

    Cette façon de procéder est inadmissible. Dans ces conditions, comment peut-on continuer à faire confiance aux parlementaires ?

    Merci de diffuser cet article aux citoyens suisses et aux parlementaires que vous connaissez.

    Merci d'avance pour vos commentaires (texte succinct). Meilleures salutations.

     

  • Effarants dysfonctionnements à l'Office des poursuites de Genève.

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journal Le Courrier a publié un article très inquiétant que tous les citoyens genevois doivent lire:

    https://www.lecourrier.ch/148838/graves_dysfonctionnements_a_l_office_des_poursuites

     

    Ayant été informaticienne dès 1973, à mon compte dès 1984 dans le canton de Vaud, je pensais que ce genre de situations, assez courantes dans les années 1980 à 1990, n'existaient plus ! Pour corriger la situation décrite par cet article cela va prendre des mois, voire des années.

     

    Naturellement, les citoyennes et citoyens concernés ne seront jamais dédommagés des soucis très graves engendrés par ces dysfonctionnements, inadmissibles dans un pays développé et dans un Etat de droit. Il faut comprendre que pour arriver à obtenir gain de cause contre ces fonctionnaires cela demande une énergie énorme et un temps considérable.

     

    Cette affaire m'offusque particulièrement, car je suis aussi en litige avec l'Office des poursuites du District de Lavaux-Oron (canton de Vaud) depuis l'été 2013. Les explications écrites que je fournis, avec pièces pour preuves, sont simples à comprendre, mais ignorées ... Pourquoi ? Le comportement du préposé est incompréhensible et ses explications aussi. Les lois ne sont pas appliquées, etc, etc. Il est très important de se défendre de ces abus d'autorité. 

     

    Merci à la journaliste du Courrier, Mme Christine Pasteur, pour cet article très important. Merci aussi aux Députés genevois ayant réalisé ces investigations primordiales.

     

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.