serge

  • Comment la franc-maçonnerie influence les lois !

    Imprimer

    Bonjour,

    L'influence des francs-maçons est difficile à comprendre mais, heureusement, je viens de recevoir une vidéo très intéressante. Il s'agit des déclarations et des explications fournies par un ancien franc-maçon, M. Serge Abad-Gallardo. Cet homme a passé 20 ans dans la franc-maçonnerie en France et a publié plusieurs livres à ce sujet. Son témoignage est très important.

    Suite à la parution de son livre "Secret maçonnique ou vérité catholique" en février 2019 (355 pages, Editions Artège), TVLibertés a réalisé cette vidéo de 29 minutes que je vous conseille très vivement d'écouter:

    https://www.tvlibertes.com/actus/serge-abad-gallardo-entretien-avec-un-ancienvvenerable-maitre-franc-macon

    Ce qui est particulièrement intéressant, ce sont les explications concernant l'influence des francs-maçons sur les lois. Les explications de M. Abad-Gallardo concernent la France, mais la technique est certainement identique en Suisse.

    Il n'existe aucune transparence permettant de savoir, AVANT de voter, si une personne fait partie de la franc-maçonnerie. On sait seulement de quel parti politique fait partie une personne. Pour simplifier, elle est de droite ou de gauche et les citoyen-nes votent pour elle pour qu'elle défende leurs idées (de droite ou de gauche par exemple). 

    Mais une fois que cette personne sera parlementaire, elle ne va plus voter pour des idées de droite ou de gauche, mais va soutenir des lois maçonniques ! Et s'il existe un grand nombre de parlementaires francs-maçons, cela va influencer les lois.

    Raison pour laquelle il est URGENT que les citoyennes et citoyens puissent savoir, AVANT de voter, qui sont les francs-maçons qui se présentent aux élections importantes.

    Il en va de même pour les conflits d'intérêts. Il est primordial de connaître AVANT de voter, quels sont les conflis d'intérêts de chaque personne.

    Mais quand donc, en Suisse, pourrons-nous obtenir cette transparence AVANT les élections ?

    Merci de diffuser ce message à vos ami(e)s.

    Merci d'avance pour vos commentaires (textes succincts envoyés sous votre nom). Meilleures salutations.

    Mise à jour du 23.2.2021: La pédocriminalité est un fléau extrêmement grave et très difficile à dénoncer. Heureusement, je viens de recevoir une vidéo d'une internaute et j'apprends que le journaliste français Karl Zéro mène un combat important afin de dénoncer la pédocriminalité, qui, dit-il, toucherait un enfant sur 5. Sous la vidéo, une phrase a été publiée concernant la franc-maçonnerie. Voilà le lien de l'entretien de 22 minutes dans "Le défi de la vérité", sur France Soir:  

    https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/le-defi-de-la-verite-karl-zero 

  • Comparaison: Affaire Cleusix en Valais et mon combat dans le canton de Vaud.

    Imprimer

    Bonjour,

    Grâce au combat de M. Patrice Martinet, Président de la commune de Leytron, les Députés valaisans ont étudié le dossier fiscal de M. Jean-Marie Cleusix, chef du service de l'enseignement, habitant à Leytron. En effet, ce dossier fiscal a été perdu pendant des années, puis a été oublié et pour finir a atteint la date de prescription ....

    M. Serge Métrailler (PDC), Président de la Commission de justice (COJU), dénonce maintenant le travail de la Commission de recours en matière fiscale (CCR) d'autant plus que sept autres dossiers, ayant également atteint la date de prescription, ont été découverts. L'un de ces dossiers concerne aussi "une personnalité valaisanne". Une commission d'enquête parlementaire va étudier ces dossiers fiscaux prescrits.

    M. Métrailler a eu le courage de travailler de manière indépendante dans cette affaire et réclame des actions en justice contre les membres de la CCR, autorité judiciaire, dont les membres auraient dû parfois se récuser, car ils travaillent dans de grandes fiduciaires. La Commission de justice recommande aussi de dissoudre la CCR. 

    J'aimerais savoir s'il existe une Commission de justice dans le canton de Vaud, identique à la COJU valaisanne. Je dénonce depuis des années une très grave soustraction fiscale de plusieurs millions ayant lieu du 1.1.1999 à ce jour, mais aucun fonctionnaire ne réagit. Ni le fisc vaudois, ni la justice de paix, ni la justice civile, ni la justice pénale, ni le Service juridique et législatif de l'Etat de Vaud. Mes plaintes pénales ont toutes été refusées ou classées sans que les responsables de cette très grave soustraction fiscale, qui a aussi permis de fournir de faux chiffres dans une succession, n'aient été interrogés. Et les fonctionnaires qui prennent connaissance de ces infractions pénales (avec pièces écrites pour preuves) ne les dénoncent pas. Ces infractions devraient être poursuivies d'office ... mais les fonctionnaires ne le font pas. Pourquoi ? 

    Les Députés valaisans essaient d'obtenir toute la lumière dans cette affaire des dossiers fiscaux prescrits et j'espère vivement que des Députés vaudois accepteront aussi d'étudier l'affaire que je dénonce, en vain, depuis l'été 2007. Les communes de Lausanne et de Pully sont concernées par cette grave soustraction fiscale.

    Merci vivement d'avance aux Députés vaudois qui interviendront. C'est urgent et le dossier est à votre disposition. Pour prendre contact avec moi: merci de m'envoyer un message email à mh@herzoginfo.ch. Merci également pour vos commentaires, qui seront publiés au bas de cet article. Meilleures salutations.

    PS: C'est aussi grâce aux multiples articles publiés par M. Stéphane Riand, avocat vivant en Valais, que tout-à-coup les choses ont fait un grand bond en avant en Valais dans le domaine de la justice. Merci M. Riand pour vos analyses et votre travail. Voir le site www.1dex.ch. Un avocat pourrait-il créer un site dans le canton de Vaud ? 

    Texte ajouté le 27.2.2015: Grâce au rapport de M. Dick Marty concernant l'organisation de la justice vaudoise, j'apprends que le Ministère public est sous la surveillance de la Commission de gestion du Grand-Conseil.