services

  • Franc-maçonnerie, clubs de services: Transparence à réclamer dans les cantons romands.

    Imprimer

    Bonjour,

    Le titre de cet article va certainement étonner certains citoyens, ce que je comprends parfaitement bien, car moi-même je ne croyais pas à l'influence de la franc-maçonnerie et des sociétés secrètes au niveau du travail des magistrats, des fonctionnaires, des avocats et des politiciens.

    Pourtant une expérience formidable m'a fait changer d'avis dès fin novembre 2017. M. Gérard Ulrich était convoqué à une audience au Tribunal d'arrondissement d'Yverdon et une soixantaine de personnes étaient venues écouter cette audience. G. Ulrich avait préparé un document d'une page intitulé "Demande de transparence". Il en a remis une copie à la juge, une à son avocat et une à l'avocat de la partie adverse en leur demandant de répondre aux questions posées concernant leur appartenance à la franc-maçonnerie et à certains clubs de services tels que Rotary, Kiwanis, ...

    Ces 3 personnes ont catégoriquement refusé de remplir ce document, ce que je trouve inadmissible, car la transparence est indispensable. Elle est directement liée à la confiance. Et si ces personnes n'ont rien à cacher, elle doivent être capables de remplir un tel document.

    Suite à ces événements, j'ai créé une pétition destinée au Grand Conseil vaudois réclamant que les avocats et les magistrats soient obligés d'annoncer leurs liens secrets. Voilà le lien de cette pétition que je vous remercie de signer et de diffuser: http://chn.ge/2Ax8Hw2

    Puis j'ai envoyé des demandes de transparence aux fonctionnaires et aux magistrats qui refusent de traiter correctement l'affaire financière que je dénonce depuis 2007 (escroquerie de plus de 30 millions de francs suisses), mais personne n'a accepté de me retourner ma demande de transparence. Vraiment très étrange ... Si vous désirez recevoir la copie de ce document, je vous l'envoie volontiers par e-mail. Il suffit de m'envoyer votre demande à mh@herzoginfo.ch

    Si vous êtes en conflit avec des fonctionnaires et/ou des magistrats je vous conseille très vivement de leur envoyer une demande de transparence. Et si vous recevez le document rempli en retour, alors merci de m'en faire part !

    Il faut savoir qu'en Valais, les Députés du Grand Conseil ont voté une loi en novembre 2015 demandant aux magistrats d'annoncer leurs liens avec les sociétés secrètes. Voilà l'article:

    https://www.tdg.ch/suisse/Les-francsmacons-dans-le-viseur-des-deputes/story/13988670

    Constatant que des abus d'autorité incompréhensbles sont toujours légion dans les cantons romands, par exemple à Genève (voir l'artice précédent de ce blog), je pense qu'il faudrait créer des pétitions dans chaque canton romand (sauf pour Vaud et Valais), afin que la transparence au niveau de ces liens secrets devienne une norme obligatoire.

    Merci de diffuser cet article à vos amis et aux politiciens de votre canton. Merci aux personnes qui créeront ces pétitions dans les cantons romands (sauf Vaud et Valais).

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 28 juin 2020: J'apprends que la lutte contre la franc-maçonnerie s'organise en France et qu'une manifestation aura lieu à Paris le 5 juillet 2020. D'autre part, un groupe "Balance ton franc mac" a été créé sur Twitter.

    #balancetonfrancmac

     

  • Emission Temps Présent sur l'affaire d'espionnage Crypto.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Un collectif international de journalistes vient de révéler que l'entreprise Crypto AG, basée à Zoug en Suisse, a vendu pendant des lustres des systèmes de cryptage truqués permettant à la CIA et aux services secrets allemands d'espionner environ 130 Etats !

    Pour comprendre cette affaire, voilà le lien de l'émission Temps Présent du 13.2.2020:

    https://pages.rts.ch/emissions/temps-present/10977257-temps-present.html

    Il semblerait qu'un employé de Crypto, Hans Buehler, ayant été licencié après avoir passé plusieurs mois en prison en Iran en 1992, ait alerté les autorités fédérales et la police fédérale, mais ensuite qu'aucune enquête sérieuse n'ait eu lieu ... Il semble que personne au niveau fédéral n'avait envie de révéler cette affaire ... d'Etat.

    A propos de cette affaire, le journal Le Temps a publié ce 13.2.2020 une interview de Dick Marty. Il dit, je cite: "Cette affaire crée un gros dégat d'image pour la crédibilité et la fiabilité de la Suisse".

    Il dit aussi: "Les lanceurs d'alerte jouent un rôle fondamental dans une démocratie et il est regrettable qu'ils ne soient pas mieux protégés, en Suisse comme ailleurs".

    J'espère que toute la lumière sera faite concernant cette affaire. Merci très vivement aux journalistes ayant travaillé sur cette opération "Rubicon" d'avoir révélé cette affaire inimaginable, d'une immense gravité, très révélatrice de l'opacité régnant en Suisse. 

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 14.2.2020: Apprenant que des journalistes d'investigation enquêtaient sur les actes de Crypto AG, le journal 24 Heures nous dit que le Département fédéral de la défense a tout-à-coup averti le Conseil fédéral dès le 5 novembre 2019 des actes de trahison réalisés par Crypto. Magnifique coïncidence ! Voilà l'article:

    https://www.24heures.ch/suisse/affaire-crypto-debut-enquete-berne/story/25164365

    Ensuite l'affaire est encore restée secrète pendant 3 mois ! Quel que soit le type d'enquête choisi, je ne pense pas que la vérité sera révélée.

    Mise à jour du 15.2.2020: Un article de 24 Heures nous apprend que le Conseiller fédéral Kaspar Villiger était probablement au courant des activités malveillantes de Crypto AG. Mais M. Villiger nie cela. Il déclare aussi n'avoir pas su que Crypto appartenait à la CIA et aux services de renseignements allemands. Affaire à suivre.

    Mise à jour du 16.2.2020: Le Matin Dimanche publie un article de 2 pages sur cette affaire Crypto. Kaspar Villiger n'était, semble-t-il, pas le seul à connaître les activités de Crypto AG. D'autres politiciens PLR sont mentionnés dans cet article. J'espère qu'une enquête très sérieuse aura lieu avant que les documents fondamentaux ne disparaissent des archives ...

  • Suisse romande: Pétition réclamant la transparence des candidat-es aux élections fédérales du 20.10.19.

    Imprimer

    Bonjour,

    Je viens de créer une pétition destinée aux Grands Conseils des cantons romands et à la chancellerie fédérale réclamant la transparence des candidat-es aux élections fédérales du 20.10.2019 et je vous remercie très vivement de la signer et de la diffuser.

    Voilà le lien de cette pétition : http://chng.it/xnBKsQmv7H

     

    Etant donné que le site change.org ne permet d'envoyer la lettre de la pétition qu'à une seule personne, j'ai choisi de l'envoyer au Chancelier de la Confédération.

    Mais il faudrait également envoyer des messages emails aux Président-es des Grands Conseils des cantons romands pour leur demander que cette transparence soit enfin d'actualité.

    Pour information, voici leurs adresses emails:

    Fribourg: M. Markus Ith (PLR) Markus.Ith@parl.fr.ch

    Genève: M. Jean Romain (PLR) jean.romain@gc.ge.ch

    Jura: M. Gabriel Voirol (PLR) gabriel.voirol.plt@jura.ch

    Neuchâtel: M. François Konrad francois.konrad.gc@ne.ch de SolidaritéS

    Valais: Mme Anne-Marie Sauthier-Luyet (PLR) anne-marie.sauthier-luyet@parl.vs.ch)

    Vaud: M. Rémy Jaquier (PLR) remy.jaquier@gc.vd.ch

     

    Merci d'avance à toutes les personnes qui enverront un message email à ces Président-es des Grands Conseils des cantons romands. Pour cela vous pouvez par exemple reprendre le texte de la pétition par copier-coller ou envoyer simplement le lien de la pétition, pour information. Naturellement vous pouvez aussi envoyer des messages emails aux Député-es des cantons romands.

    Merci pour vos commentaires qui seront publiés sur ce blog.

    Meilleures salutations.