travail

  • Accident à Funplanet: "Le travail du Ministère public vaudois est un grand bordel" Me Riand dixit !

    Imprimer

    Bonjour,

    Enfin, dans un tribunal vaudois, un avocat ose critiquer le travail du Ministère public en déclarant ceci à la juge: "Vous devez dire au Ministère public qu'il vous met dans une situation de contrainte et que c'est à cause de son mauvais boulot. Renvoyez cette cause au Ministère public, c'est lui qui a tellement fauté. Ce dossier est un grand bordel".

    De quoi s'agit-il ? Suite à un terrible accident ayant eu lieu en 2013 sur le site de Funplanet, défigurant une jeune-fille, l'affaire est jugée depuis le 8 juin 2020 au Tribunal de police de Vevey. Les problèmes: Les faits seront prescrits le 18 juin 2020 et l'instruction a été bâclée ... D'où la déclaration de l'avocat de la victime à la juge. Voilà l'article du Matin suite à l'audience du lundi 8 juin:

    https://www.lematin.ch/faits-divers/defiguree-funplanet-procureure-procrastine-renvoyez-cause/story/15319176

    Cette affaire montre une nouvelle fois que les victimes sont plusieurs fois victimes ! Ici, en premier lieu, d'un grave accident datant de 2013, puis d'une procédure bâclée ayant duré 7 ans !!!! Tout cela pour probablement arriver soit à un jugement bâclé suite à une instruction bâclée, soit à un jugement indiquant que les faits sont prescrits et que par conséquent les prévenus sont libérés ... La prochaine audience est agendée au lundi 15 juin. Affaire à suivre.

    Il faudrait tout-de-même un jour que les responsables du travail du Ministère public vaudois (mais qui sont-ils et où sont-ils ?) réalisent des enquêtes pour comprendre pour quelles raisons il faut 7 ans pour ne pas arriver à traiter sérieusement une telle affaire. Et ce cas n'est pas isolé.

    Au sujet de cette affaire, voilà l'article publié par Me Riand sur son site 1dex. https://1dex.ch/2020/06/funplanet-et-justice-la-celerite-et-lart-de-ne-pas-decider/#.XuMvL6Ukzqt

    De nombreuses personnes dénoncent depuis des années les astuces systématiquement utilisées par les procureurs et les juges pour ne pas rechercher la vérité, pour modifier certains faits dans les décisions (des dates par exemple), etc. et tout-de-même prendre des décisions. Ces décisions sont totalement arbitraires et de mauvaise foi et enfreignent les articles de la Constitution fédérale. Ensuite, il est impossible d'obtenir la révision de ces décisions car les magistrats refusent de reconnaître leurs erreurs. En plus, les magistrats des instances supérieures ne s'offusquent pas de ces dysfonctionnements scandaleux. Les recours ou appels sont donc inutiles, car en général rejetés !

    D'où la pétition que je vous remercie très vivement de signer et de diffuser, réclamant un contrôle sérieux du travail des magistrats et des sanctions. Voilà le lien: http://chng.it/vY2f7HxY

    Ce qui est extraordinaire: Malgré toutes les affaires montrant depuis des années que les magistrats vaudois ne font pas leur travail et trouvent mille astuces pour ne pas appliquer les lois, les politiciens vaudois ne réagissent pas. Et ce n'est pas en créant un Conseil Supérieur de la Magistrature que les choses changeront. Il est indispensable que les contrôles soient réalisés par des jurys de citoyens indépendants et non par "des petits copains". D'où cette pétition très importante aussi: http://chng.it/VVxHk6vnrw

    Merci de transmettre cet article à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages (résumé succinct). Cordiales salutations.

     

  • Suisse: Les millions disparaissent mais jamais aucunes condamnations pénales !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Cet article ne concerne pas les escroqueries financières internationales, mais les affaires financières simples à comprendre réalisées en Suisse ou à proximité.

    La presse nous annonce régulièrement que des millions ont disparu et qu'une enquête a été ouverte. Ensuite le scénario est toujours identique: l'enquête pénale se termine sans aucune condamnation. Et les millions envolés ne sont jamais récupérés. Pourtant, très souvent, ils ont bien dû profiter à quelqu'un !

    Les exemples sont nombreux. Par exemple l'affaire Beaulieu à Lausanne ou l'affaire CarPostal (65 millions de francs suisses envolés d'après l'article du Matin-Dimanche de ce 6 octobre 2019). Voir ce lien:

    https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/La-lourde-facture-de-CarPostal-France-27220477

    Naturellement les personnes responsables de contrôler les comptes n'ayant pas lancé l'alerte ne sont jamais inquiétées non plus.

    Voilà un autre fait très étrange: En Suisse, place financière, tout-à-coup plus personne ne comprend les affaires financières même très simples. Ni les fonctionnaires. Ni les magistrats du pouvoir judiciaire. Ni la majorité des politiciens. Manifestement tout est entrepris pour protéger certains citoyens intouchables.

    Etant donné l'immense laxisme lié à ces affaires financières, il est temps que des jurys de citoyens étudient très sérieusement le travail réalisé par les fonctionnaires et par les magistrats afin de comprendre les raisons de ce laxisme. Est-ce du copinage ? Est-ce de la corruption ? Est-ce l'existence d'un système judiciaire à plusieurs vitesses ? Est-ce un problème lié à la franc-maçonnerie ?

    A ce propos, merci de signer et de diffuser cette pétition qui devient chaque jour plus urgente.

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Etant donné que les affaires financières simples ne sont pas traitées correctement alors comment ces mêmes fonctionnaires et magistrats pourraient-ils traiter des affaires plus complexes ?

    Merci de diffuser ce message à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Eric Kaltenrieder: Il manque 55 postes de travail à la justice vaudoise !

    Imprimer

    Bonjour,

    Dans une interview de M. Kaltenrieder, Président du Tribunal cantonal vaudois, publiée le 5 septembre 2019 par le journal 24 Heures, nous apprenons que M. Kaltenrieder a poussé un "coup de gueule" lors de la réception officielle du nouveau président du Grand Conseil. M. Kaltenrieder a consacré l'entier de son discours aux 55 postes de travail manquant au sein de la justice vaudoise.

    Je me demande si M. Kaltenrieder, qui connaît parfaitement la situation, a eu le courage dans son discours d'expliquer comment les magistrats vaudois, actuellement engagés, refusent de rechercher la vérité, refusent d'appliquer les lois à certains citoyens dominants, font traîner les procédures pour que lors du jugement la prescription soit atteinte, etc, etc.

    Et quand M. Kaltenrieder prend connaissance de très graves dysfonctionnements au sein du pouvoir judiciaire vaudois, alors pourquoi ne réagit-il pas ? Et quand il prend connaissance d'infractions pénales non poursuivies d'office car les plaintes pénales sont simplement classées par les procureur(e)s pourquoi ne dénonce-t-il pas ces infractions pénales et le laxisme des magistrats ?

    De très nombreuses procédures pourraient être traitées en quelques mois, de façon sérieuse, alors qu'elles durent des années pour aboutir à des décisions totalement arbitraires. A mon avis, si les dysfonctionnements très graves étaient éradiqués, la "justice" vaudoise n'aurait certainement pas besoin de 55 postes de travail supplémentaires.

    Je me demande quels sont les critères à remplir pour être engagé dans la "justice" vaudoise. Voilà une offre d'emploi publiée ces derniers jours:

    http://direktlink.prospective.ch/?view=4783db65-5591-4f83-8170-0c42094d366c

    Merci très vivement aux personnes honnêtes, indépendantes, ayant de l'éthique et travaillant de façon efficace de bien vouloir postuler pour ces postes de procureur(e)s vaudois. Attention: le délai est fixé au 19.9.2019.

    Merci ensuite de nous expliquer comment a été effectuée la procédure d'engagement. Sur quels critères ? Merci aussi aux journalistes qui nous renseigneront à ce sujet.

    Merci de diffuser cet article et cette offre d'emploi à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

    PS: La méthode du tirage au sort serait la bienvenue. Voir les articles précédents de ce blog et en particulier l'initiative créée par M. Adrian Gasser réclamant que les juges fédéraux soient tirés au sort ... Les magistrats tirés au sort seront certainement plus indépendants et plus efficaces. Mais est-ce le but recherché ?