Valais

  • Ministère public de la Confédération: Quelles solutions après la démission de Michael Lauber ?

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite à la démission de M. Michael Lauber, les parlementaires fédéraux cherchent des solutions afin que les dysfonctionnements très graves ayant lieu au niveau du Ministère public de la Confédération cessent. A ce sujet, voilà un article publié par le journal Le Temps:

    https://www.letemps.ch/suisse/ministere-public-confederation-loupe-parlementaires

    Il faut savoir que les problèmes existaient déjà avant l'arrivée de M. Lauber et avant 2011. Les modifications de l'organisation mise en place n'ont servi à rien. Pourquoi ?

    A mon avis, voilà quelques raisons expliquant cela.

    Le procureur général de la Confédération doit obligatoirement faire partie d'un parti politique et cela est inacceptable, car cette situation crée des conflits d'intérêts.

    La commission de surveillance du travail du procureur général de la Confédération est composée de parlementaires affiliés au même parti politique ! Ces derniers ne vont forcément pas être impartiaux dans leurs décisions, ce qui décrédibilise le rôle de cette commission de surveillance qui devient alors une commission de protection ... Les parlementaires ne peuvent ignorer cela.

    Les parlementaires du même parti politique, qui doivent réélire le procureur général de la Confédération, ferment les yeux sur ses erreurs. Et c'est bien ce qu'il s'est passé en septembre 2019 quand M. Michael Lauber a été réélu, alors que la majorité de ses erreurs étaient déjà connues des parlementaires.

    1ère conclusion: Les procureurs de la Confédération, ainsi que le procureur général, ne devraient pas être affiliés à un parti politique, ce qui garantirait beaucoup plus sérieusement leur indépendance. J'estime que cela devrait s'appliquer à tous les magistrats en Suisse, aux niveaux fédéral, cantonal et des arrondissements (1ère instance).

    Seconde modification fondamentale à appliquer également à tous les magistrats: crééer des jurys de citoyens capables de traiter efficacement et gratuitement les plaintes des personnes ayant reçu des décisions arbitraires et de mauvaise foi. Ces jurys de citoyens indépendants devront être capables de SANCTIONNER les magistrats n'appliquant pas les lois suisses, et cela à tous les niveaux. D'où la pétition que j'avais créée que je vous remercie de signer et de diffuser. Voici le lien: http://chng.it/vY2f7HxY

    Troisième modification fondamentale à appliquer également à tous les magistrats travaillant en Suisse (procureurs et juges, à tous les niveaux): exiger une déclaration de transparence afin que l'on puisse savoir de quelles sociétés secrètes ces magistrats font partie et cela AVANT de les nommer ou de les réélire. En effet, les personnes affiliées aux sociétés secrètes prêtent serment et ces serments sont en contradiction avec l'application des lois suisses. Ce qui pose un énorme problème. Actuellement, seul le canton du Valais réclame cette transparence des magistrats (votation du Grand Conseil). D'où la pétition que j'avais créée pour le canton de Vaud, dont voilà le lien: http://chng.it/tDyHbndv

    A mon avis, tant que les trois problèmes cités ci-dessus ne seront pas résolus, la "justice" pénale ne fonctionnera pas sérieusement en Suisse et les modifications imaginées par les parlementaires ne modifieront pas la situation.

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 13 août 2020:

    M. Michael Lauber bénéficiait d'une immunité. Immunité qui est en train d'être levée par les parlementaires. Je trouve totalement anormal qu'un magistrat quel qu'il soit puisse bénéficier d'une immunité alors qu'il connaît très bien les lois et doit avoir un comportement exemplaire. Ce genre de privilège est désuet et doit disparaître.

     

  • Suisse romande: La radiation d'un avocat est très rare. Voici pourquoi.

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite à une affaire pénale impliquant un avocat genevois (voir l'article précédent de ce blog, daté du 4 juin 2020), la RTS a diffusé un reportage très intéressant de 2 minutes pendant le 19h30 du jeudi 4 juin 2020. Ce reportage dit que la radiation du barreau est une sanction très rare pour un ou une avocat-e, mais l'enquête ne dit pas pourquoi ! Voilà le lien de ce reportage:

    https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/la-radiation-du-barreau-est-une-sanction-tres-rare-en-suisse-romande--enquete-?id=11375721

    Ce reportage indique que sur 4250 avocats travaillant en Suisse romande, seuls 16 avocats ont été radiés du barreau ces 5 dernières années. Je vais vous expliquer pour quelles raisons ces radiations ne sont pas plus nombreuses. Mon expérience a eu lieu dans le canton de Vaud, mais je sais que de nombreuses personnes ont été confrontées à des actes étranges de la part de leur avocat-e dans d'autres cantons romands. Sans qu'aucune sanction ne soit jamais prononcée.

    1er exemple: Si vous vous plaignez à l'Ordre des avocats du travail anormal d'un ou une avocate, le bâtonnier ne va réaliser aucune enquête et va étouffer l'affaire. Il existe paraît-il une Commission d'éthique au sein de l'Ordre des avocats vaudois, mais il est impossible de la joindre, car le bâtonnier ne transmet pas la plainte à cette Commission. Aucune sanction ne sera donc prononcée. J'en ai fait l'expérience concernant 4 avocats vaudois dont je me plaignais.

    2e exemple: Si vous déposez une plainte pénale contre un ou une avocate, dans la majorité des cas votre plainte pénale ne sera soit pas du tout traitée, soit classée en invoquant des raisons incompréhensibles. Et si vous faites recours, votre recours sera rejeté. Aucune condamnation pénale dans ce cas, donc aucune radiation du barreau. Ma dernière plainte pénale concernant un avocat lausannois a été envoyée en décembre 2018. Aucune réponse reçue à ce jour ... Ni aucun avis de réception de la part du Ministère public !

    3e exemple: La majorité des gens fait confiance à leur avocat-e et ne vérifie pas sérieusement le travail effectué. Les avocats réalisant des actes très graves sont souvent très expérimentés et très astucieux, ce qui leur permet d'agir à l'insu de leurs clients (qui sont souvent des clientes ... trop naïves).

    4e exemple: Si vous écrivez à la Chambre des avocats vaudois pour annoncer vos soupçons de corruption de votre avocat (ce que j'ai fait en août 2007), eh bien ce dernier va déposer une plainte pénale contre vous, va faire de fausses déclarations écrites en justice ..., aucune instruction n'aura lieu pendant 3 ans de procédure et le juge pénal (dans mon cas Philippe Colelough) vous condamnera pour diffamation sans avoir recherché la vérité pour mieux protéger son ami avocat ! Et pour protéger au passage trois fiduciaires ayant fait de fausses estimations d'une société travaillant dans l'immobilier. Ces trois fiduciaires ont "oublié", avec l'aide de mon avocat complice, de citer l'existence d'un compte de titres de 2 millions (valeur comptable). Compte qui contient des actions de sociétés immobilières, raison pour laquelle il a été "oublié" dans 3 estimations ! Cela a permis de passer sous silence des biens immobiliers que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses ... Les personnes ayant réalisé des infractions pénales très graves (faux dans les titres, escroquerie, corruption, fausses déclarations écrites faites en justice, faux témoignages, etc) n'ont pas été condamnées par le juge pénal Philippe Colelough ! C'était beaucoup plus simple de condamner la seule personne qui n'avait rien fait dans cette affaire à part de travailler pour découvrir toutes les astuces utilisées, en particulier par son avocat lausannois ! Et d'avoir eu le courage de dénoncer cette affaire.

    5e exemple: Etant donné que les avocats ne sont pas sanctionnés sévèrement cela leur permet de continuer leurs actes en toute impunité. Je pense que si un avocat a grugé un ou une cliente il en a certainement grugé d'autres au préalable. Mais aucune enquête n'aura lieu étudiant le passé d'un ou d'une avocate.

    Voilà comment les avocats et les avocates bénéficient de très graves privilèges. Malheureusement les journalistes de la RTS ne se demandent pas pourquoi si peu d'avocats ou avocates sont radiés-es du barreau !

    Pour que cela cesse, il est impératif et urgent de sanctionner les magistrats qui n'appliquent pas les lois, refusent de rechercher la vérité, étouffent les infractions pénales dont ils prennent connaissance et réalisent des erreurs judiciaires afin de protéger les citoyens dominants. Raison pour laquelle je vous remercie de signer et diffuser cette pétition:

    http://chng.it/vY2f7HxY

    Merci d'avance aux personnes qui enverront leurs commentaires au bas de cet article et leurs témoignages succincts en indiquant dans quel canton cela a eu lieu.

    Merci de diffuser cet article à vos amis. Meilleures salutations.

  • Franc-maçonnerie, clubs de services: Transparence à réclamer dans les cantons romands.

    Imprimer

    Bonjour,

    Le titre de cet article va certainement étonner certains citoyens, ce que je comprends parfaitement bien, car moi-même je ne croyais pas à l'influence de la franc-maçonnerie et des sociétés secrètes au niveau du travail des magistrats, des fonctionnaires, des avocats et des politiciens.

    Pourtant une expérience formidable m'a fait changer d'avis dès fin novembre 2017. M. Gérard Ulrich était convoqué à une audience au Tribunal d'arrondissement d'Yverdon et une soixantaine de personnes étaient venues écouter cette audience. G. Ulrich avait préparé un document d'une page intitulé "Demande de transparence". Il en a remis une copie à la juge, une à son avocat et une à l'avocat de la partie adverse en leur demandant de répondre aux questions posées concernant leur appartenance à la franc-maçonnerie et à certains clubs de services tels que Rotary, Kiwanis, ...

    Ces 3 personnes ont catégoriquement refusé de remplir ce document, ce que je trouve inadmissible, car la transparence est indispensable. Elle est directement liée à la confiance. Et si ces personnes n'ont rien à cacher, elle doivent être capables de remplir un tel document.

    Suite à ces événements, j'ai créé une pétition destinée au Grand Conseil vaudois réclamant que les avocats et les magistrats soient obligés d'annoncer leurs liens secrets. Voilà le lien de cette pétition que je vous remercie de signer et de diffuser: http://chn.ge/2Ax8Hw2

    Puis j'ai envoyé des demandes de transparence aux fonctionnaires et aux magistrats qui refusent de traiter correctement l'affaire financière que je dénonce depuis 2007 (escroquerie de plus de 30 millions de francs suisses), mais personne n'a accepté de me retourner ma demande de transparence. Vraiment très étrange ... Si vous désirez recevoir la copie de ce document, je vous l'envoie volontiers par e-mail. Il suffit de m'envoyer votre demande à mh@herzoginfo.ch

    Si vous êtes en conflit avec des fonctionnaires et/ou des magistrats je vous conseille très vivement de leur envoyer une demande de transparence. Et si vous recevez le document rempli en retour, alors merci de m'en faire part !

    Il faut savoir qu'en Valais, les Députés du Grand Conseil ont voté une loi en novembre 2015 demandant aux magistrats d'annoncer leurs liens avec les sociétés secrètes. Voilà l'article:

    https://www.tdg.ch/suisse/Les-francsmacons-dans-le-viseur-des-deputes/story/13988670

    Constatant que des abus d'autorité incompréhensbles sont toujours légion dans les cantons romands, par exemple à Genève (voir l'artice précédent de ce blog), je pense qu'il faudrait créer des pétitions dans chaque canton romand (sauf pour Vaud et Valais), afin que la transparence au niveau de ces liens secrets devienne une norme obligatoire.

    Merci de diffuser cet article à vos amis et aux politiciens de votre canton. Merci aux personnes qui créeront ces pétitions dans les cantons romands (sauf Vaud et Valais).

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 28 juin 2020: J'apprends que la lutte contre la franc-maçonnerie s'organise en France et qu'une manifestation aura lieu à Paris le 5 juillet 2020. D'autre part, un groupe "Balance ton franc mac" a été créé sur Twitter.

    #balancetonfrancmac